LiveZilla Live Chat Software

Constellation, le dépôt institutionnel de l'Université du Québec à Chicoutimi

L'ouverture aux autres en tant que variable pouvant avoir un effet sur les conduites de réciprocité et d'unilatéralité dans une situation de conflit socio-cognitif entre pairs

Ouellet, Marie. (1996). L'ouverture aux autres en tant que variable pouvant avoir un effet sur les conduites de réciprocité et d'unilatéralité dans une situation de conflit socio-cognitif entre pairs. Mémoire de maîtrise, Université du Québec à Chicoutimi.

[img]
Prévisualisation
PDF
3371Kb

Résumé

L'objectif de cette étude est d'analyser l'influence de la variable "ouverture aux autres" associée au style d'apprentissage de Lamontagne (1983a, 1985), sur les conduites de réciprocité et d'unilatéralité pendant la phase d'interaction entre pairs soumis à une procédure d'apprentissage visant à induire un conflit socio-cognitif (Doise et Mugny, 1975,1981).

Deux tests ont d'abord été administrés à 180 élèves de troisième année du primaire. Ils ont permis d'obtenir les données nécessaires pour la formation de seize dyades. L'un de ces tests, le LAM-I-EL-C (Trahan-Lamontagne, 1991), permettait d'évaluer le degré d'ouverture aux autres qui fait partie du style d'apprentissage. L'autre test, la Tour d'Hanoï (Glachan et Light, 1982), permettait d'établir le niveau de développement cognitif de l'élève. Les dyades étaient composées de sujets de niveau cognitif différent.

Deux groupes expérimentaux (A et B) de huit dyades chacun furent formés. Dans le groupe A, le membre de la dyade le plus avancé sur le plan cognitif (niveau 3 à la Tour d'Hanoï) présentait un degré d'ouverture aux autres "supérieur". Son partenaire, de niveau 2 à la Tour d'Hanoï, présentait un degré d'ouverture aux autres "supérieur ou moyen". Dans le groupe B, le membre de la dyade le plus avancé sur le plan cognitif (niveau 3 à la Tour d'Hanoï) présentait un degré d'ouverture aux autres "inférieur". Son partenaire, de niveau 2 à la Tour d'Hanoï, présentait un degré d'ouverture aux autres "supérieur ou moyen".

Lors de l'application du traitement expérimental (durée 20 minutes) les membres de chaque dyade furent invités à résoudre ensemble des problèmes de sériation à l'aide de la Tour d'Hanoi. Chacune des interactions fut enregistrée sur bande vidéo. Les comportements de réciprocité et d'unilatéralité manifestés par les sujets pendant l'interaction furent identifiés et compilés à l'aide d'une liste de critères de réciprocité et d'unilatéralité définis de façon opérationnelle.

Cette démarche avait pour but de vérifier deux hypothèses de recherche. La première se formule ainsi: Dans les situations d'apprentissage opératoire destinées à induire un conflit socio-cognitif, il y a davantage de conduites de réciprocité pendant la phase d'interaction chez les dyades dont les membres présentent, en ce qui concerne l'ouverture aux autres, des habiletés moyennement ou fortement développées que chez les dyades où un des membres présente des habiletés peu développées en ce qui concerne l'ouverture aux autres. Pour sa part, la deuxième hypothèse se formule de la façon suivante: Dans les situations d'apprentissage opératoire destinées à induire un conflit socio-cognitif, il y a moins de conduites d'unilatéralité pendant la phase d'interaction chez les dyades dont les membres présentent, en ce qui concerne l'ouverture aux autres, des habiletés moyennement ou fortement développées que chez les dyades où un des membres présente des habiletés peu développées en ce qui concerne l'ouverture aux autres.

Contrairement à ce qui était anticipé, les hypothèses de recherche n'ont pas été confirmées. En effet, aucune différence significative n'a pu être observée entre les groupes expérimentaux A et B relativement aux conduites de réciprocité. Et il n'y a que trois des huit critères d'unilatéralité retenus pour lesquels des différences significatives, en faveur du groupe expérimental B, ont été constatées.

Il semble donc que la variable "ouverture aux autres" telle que mesurée n'a pas constitué un facteur déterminant dans l'apparition des conduites de réciprocité ou d'unilatéralité pendant l'interaction. Par ailleurs, il semble que des variables comme le niveau cognitif des partenaires et la composition des dyades en rapport avec le sexe ont pu jouer un rôle important.

Type de document:Thèse ou mémoire de l'UQAC (Mémoire de maîtrise)
Date:1996
Lieu de publication:Chicoutimi
Programme d'étude:Maîtrise en éducation
Nombre de pages:106
ISBN:1412306507
Identifiant unique:10.1522/1517938
Sujets:Sciences sociales et humaines > Sciences de l'éducation > Didactique
Département, module, service et unité de recherche:Départements et modules > Département des sciences de l'éducation > Programmes d'études de cycles supérieurs en éducation (maîtrise, DESS et programmes courts)
Directeur(s), Co-directeur(s) et responsable(s):Poulin, Jean-Robert
Mots-clés:Filiation unilinéaire, Socialisation, Apprentissage cognitif, Élèves du primaire, Unilineal descent (Kinship), Socialization, Cognitive learning, School children, APPRENTISSAGE, AUTRE, COGNITIF, CONDUITE, CONFLIT, EDUCATION, ELEVE, INTERACTION, OUVERTURE, PAIR, PROCESSUS, RECIPROCITE, SOCIAL, SOCIO-COGNITIF, STYLE, THESE, UNILATERALITE
Déposé par:Bibliothèque Paul-Émile-Boulet
URL:http://bibliotheque.uqac.ca
Déposé le:01 janv. 1996 07:34
Dernière modification:03 juin 2011 10:06
Afficher les statistiques de telechargements

Éditer le document (administrateurs uniquement)

Creative Commons LicenseSauf indication contraire, les documents archivés dans Constellation sont rendus disponibles selon les termes de la licence Creative Commons "Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification" 2.5 Canada.

Bibliothèque Paul-Émile-Boulet, UQAC
555, boulevard de l'Université
Chicoutimi (Québec)  CANADA G7H 2B1
418 545-5011, poste 5630