LiveZilla Live Chat Software

Constellation, le dépôt institutionnel de l'Université du Québec à Chicoutimi

Parallélisme et communications dans les applications scientifiques (fortran)

Chabot Éric. (1993). Parallélisme et communications dans les applications scientifiques (fortran). Mémoire de maîtrise, Université du Québec à Chicoutimi.

[img]
Prévisualisation
PDF
3MB

Résumé

Ce mémoire de recherche présente une méthode d'évaluation du potentiel de concurrence contenu dans des applications scientifiques programmées en FORTRAN et ayant été écrites en vue d'une exécution séquentielle sur un ordinateur conventionnel. Cette évaluation cherche à déterminer l'impact des coûts de communication ainsi que le nombre maximal de processeurs à utiliser afin d'exécuter le plus rapidement possible une application scientifique sur un système parallèle ayant une architecture donnée. Trois classes d'architectures multi-ordinateurs ont fait l'objet d'une étude particulière, à savoir: les architectures hypercubes, en grille et à bus simple.

Un logiciel s'inspirant des techniques d'insertion de moniteurs utilisées pour obtenir des statistiques concernant les programmes exécutés sur des ordinateurs conventionnels, a été élaboré. Celui-ci permet d'établir, durant l'exécution de ces programmes, le parallélisme maximal pouvant être obtenu avec ou sans contraintes, telles que le nombre de processeurs et le coût d'une communication, et ce, en fonction de l'architecture choisie. Cet outil s'appelle OSASMO, qui est l'acronyme de: Outil de Simulation Architecturale pour Systèmes Multi-Ordinateurs permet donc l'analyse automatique de n'importe quelle application écrite en FORTRAN standard.

Dix applications scientifiques connues ont été analysées à l'aide de l'outil logiciel. Plus de 700 simulations ont été exécutées afin d'obtenir une vue d'ensemble de tous les facteurs intervenant dans l'exécution d'un programme parallèle. Plusieurs simulations confirment certains résultats expérimentaux observés par d'autres chercheurs. De plus, plusieurs autres résultats d'importance pour les utilisateurs et les concepteurs de systèmes parallèles sont présentés. La conclusion la plus intéressante de ce travail est que, généralement, peu de processeurs sont nécessaires pour réaliser l'exécution parallèle optimale d'applications scientifiques.

Type de document:Thèse ou mémoire de l'UQAC (Mémoire de maîtrise)
Date:1993
Lieu de publication:Chicoutimi
Programme d'étude:Maîtrise en ingénierie
Nombre de pages:181
ISBN:1412305322
Identifiant unique:10.1522/1486197
Sujets:Sciences naturelles et génie > Sciences mathématiques > Informatique
Département, module, service et unité de recherche:Départements et modules > Département des sciences appliquées > Programmes d'études de cycles supérieurs en ingénierie
Directeur(s), Co-directeur(s) et responsable(s):Audet, Daniel
Mots-clés:Fortran (Langage de programmation)--Évaluation, Communication--Applications scientifiques, Coûts de transaction, Réseaux d'ordinateurs--Architectures, FORTRAN (Computer program language)--Evaluation, Transaction costs, Comminication--Scientific applications, Computer network architectures, THESE, APPLICATION, ARCHITECTURE, COMMUNICATION, CONCURRENCE, COUT, FORTRAN, GENIE, INFORMATIQUE, MEMOIRE, OSASMO, PARALLELE, PARALLELISME, PROGRAMMATION, SCIENTIFIQUE
Déposé le:01 janv. 1993 12:34
Dernière modification:03 juin 2011 14:30
Afficher les statistiques de telechargements

Éditer le document (administrateurs uniquement)

Creative Commons LicenseSauf indication contraire, les documents archivés dans Constellation sont rendus disponibles selon les termes de la licence Creative Commons "Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification" 2.5 Canada.

Bibliothèque Paul-Émile-Boulet, UQAC
555, boulevard de l'Université
Chicoutimi (Québec)  CANADA G7H 2B1
418 545-5011, poste 5630