LiveZilla Live Chat Software

Constellation, le dépôt institutionnel de l'Université du Québec à Chicoutimi

Les rôles que les enseignants disent avoir auprès des élèves ayant des idéations suicidaires

Tremblay Julie. (2009). Les rôles que les enseignants disent avoir auprès des élèves ayant des idéations suicidaires. Mémoire de maîtrise, Université du Québec à Chicoutimi.

[img]
Prévisualisation
PDF
8MB

Résumé

Cette recherche apporte un éclairage supplémentaire en matière de prévention et d'intervention en milieu scolaire face à la réalité individuelle et collective du suicide chez les adolescents. Plus précisément, elle vise à faire le bilan des connaissances des enseignants au sujet de l'adolescence en général, de l'adolescent suicidaire, des ressources, des expériences avec les adolescents en détresse et de l'incidence de chacun de ces éléments sur les rôles que les enseignants disent avoir auprès des élèves ayant des ideations suicidaires. Pour ce faire, les répondants ont participé à une entrevue semidirigée portant sur les cinq volets mentionnées précédemment. Le suicide est un phénomène hautement préoccupant tant par ses impacts dévastateurs sur l'entourage de la personne et sur la société que par le désespoir qu'il provoque. Plusieurs recherches ont tenté de définir les différents concepts théoriques relatifs à la formation des ideations suicidaires en fonction des catégories de population affectée. La représentativité des adolescents pour ce qui est du suicide a été inquiétante pour les armées 1992-1993 car elle était la deuxième cause de mortalité chez ce groupe d'âge. Depuis ce temps, une diminution notable a été enregistrée chez les adolescents de 15 à 19 ans avec 11,8% de moins de suicide par année chez les garçons et de 6% par année chez les filles (Institut national de santé publique du Québec, 2009). L'adolescence étant une période de changements corporels et psychologiques, riche en émotions, il peut être plus ardu pour l'entourage de déceler les ideations suicidaires qui peuvent les habiter.

Par la fréquence des rapports qu'ils ont avec les adolescents, le recul qu'il possède par rapport à la famille et le rôle de mentorat qu'ils peuvent exercer, les enseignants semblent être parmi les personnes les plus avisées pour reconnaître les ideations suicidaires des adolescents. La prévention et l'intervention furent les éléments centraux explorés avec les participants.

L'échantillon compte 12 personnes, enseignants au secondaire, dans les champs du régulier et de l'adaptation scolaire. Tous les participants sont des enseignants de la Polyvalente Jonquière et se sont montrés volontaires lors des recrutements tenus à l'école. Les données ont été codifiées et analysées par la méthode de l'analyse développementale de contenu de L'Écuyer (1990).

L'analyse des résultats montre une bonne connaissance des enseignants de la période de l'adolescence, des impacts de la famille, des amis et de la société sur leurs comportements. Il en est de même pour la connaissance des répondants des facteurs de risque et de protection, des signes du processus qui mènent à la formation des ideations suicidaires. Les ressources déficientes, combinées à l'absence de programmes clairs de prévention ou de postvention requis, prouvent que les enseignants sont laissés à euxIll mêmes dans leurs interventions auprès des élèves qui ont des ideations suicidaires. La majorité des répondants est intervenue auprès d'adolescents ayant des ideations suicidaires, mais plusieurs ont référé les adolescents à des professionnels avant même d'avoir obtenu un portrait détaillé de la situation. Les répondants ont fait ressortir des rôles similaires aux recherches antérieures et d'autres rôles qui émergent de cette étude. Ainsi, cinq rôles sur huit ont été mis en valeur : 1) la détection des élèves potentiellement suicidaires ; 2) la création d'un climat d'écoute et de confiance; 3) la vérification de l'urgence suicidaire; 4) la référence immédiate et 5) le soutien de la famille. Par ailleurs, trois rôles émergents se dégagent de ces résultats : 1) l'importance de faire un pacte de non-suicide; 2) la communication directe à la famille pour les informer de la situation du jeune et 3) le suivi des élèves après la référence. Malgré l'identification de l'ensemble de ces rôles et de la situation privilégiée de l'enseignant, il demeure un fait des plus interrogeant soit que les enseignants ne se reconnaissent pas des acteurs centraux dans l'intervention auprès des élèves ayant des ideations suicidaires.

La prise en compte de ces résultats permet d'envisager les pistes d'implication des enseignants dans un processus de concertation pour la prévention et l'intervention par exemple; le développement et la formation initiale de l'enseignant, des formations ponctuelles, un plan d'action école de sensibilisation et de ressources humaines et matérielles supplémentaires.

Type de document:Thèse ou mémoire de l'UQAC (Mémoire de maîtrise)
Date:2009
Lieu de publication:Chicoutimi
Programme d'étude:Maîtrise en éducation
Nombre de pages:213
ISBN:9781412316071
Identifiant unique:10.1522/030120910
Sujets:Sciences sociales et humaines > Sciences de l'éducation > Didactique
Département, module, service et unité de recherche:Départements et modules > Département des sciences de l'éducation > Programmes d'études de cycles supérieurs en éducation (maîtrise, DESS et programmes courts)
Directeur(s), Co-directeur(s) et responsable(s):Doucet, Manon
Anadon, Marta
Mots-clés:Adolescents--Comportement suicidaire, Professeurs (enseignement secondaire), Relations maîtres-élèves, Suicide--Prévention, Teenagers--Suicidal behavior, High school teachers, Teacher-student relationships, Suicide--Prevention
Déposé le:01 janv. 2009 12:34
Dernière modification:20 sept. 2011 15:38
Afficher les statistiques de telechargements

Éditer le document (administrateurs uniquement)

Creative Commons LicenseSauf indication contraire, les documents archivés dans Constellation sont rendus disponibles selon les termes de la licence Creative Commons "Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification" 2.5 Canada.

Bibliothèque Paul-Émile-Boulet, UQAC
555, boulevard de l'Université
Chicoutimi (Québec)  CANADA G7H 2B1
418 545-5011, poste 5630