LiveZilla Live Chat Software

Constellation, le dépôt institutionnel de l'Université du Québec à Chicoutimi

Incubation d'oeufs d'éperlan arc-en-ciel (Osmerus mordax) en chenaux de fraie au ruisseau de l'Église à Beaumont, Québec

Bouchard Luc. (1993). Incubation d'oeufs d'éperlan arc-en-ciel (Osmerus mordax) en chenaux de fraie au ruisseau de l'Église à Beaumont, Québec. Mémoire de maîtrise, Université du Québec à Chicoutimi.

[img]
Prévisualisation
PDF
2MB

Résumé

Le nombre d'éperlan arc-en-ciel (Osmerus monfax) fréquentant la rive sud de l'estuaire du Fleuve Saint-Laurent a régressé graduellement depuis trente ans. Les principales rivières fréquentées pour la reproduction furent désertées petit à petit depuis cette période, au point qu'aucun poisson de cette espèce ne remonte dans les deux principaux tributaires habituellement utilisés, soit la Rivière Boyer et la Rivière Ouelle. Face à ce problème, différentes études furent entreprises afin de trouver des aménagements ou des interventions qui pourraient permettre de maintenir la population et de pouvoir éventuellement fournir des poissons pour la restauration des rivières désertées.

Une des études entreprises consiste à mettre au point des chenaux de fraie pour l'incubation d'oeufs d'éperlan au Ruisseau de l'Eglise, un des rares endroits où l'on retrouve encore des reproducteurs de cette espèce au printemps. L'objectif de cette étude était de vérifier l'efficacité de cet aménagement, adapté de façon à réduire les principales causes de mortalité qui concernent l'absence de fécondation des oeufs, la sédimentation des particules fines et la densité du dépôt d'oeufs.

L'incubation d'oeufs d'éperlan arc-en-ciel en chenaux de fraie procure des taux de survie à l'éclosion beaucoup plus élevés que ceux observés en nature. Ainsi, le taux de survie global obtenu est de 66%, ce qui représente entre 14 et 23 fois les meilleurs taux d'éclosion rapportés. La fécondation des oeufs effectuée par la méthode naturelle, c'est à dire en permettant aux reproducteurs de se reproduire dans des chenaux de fraie, procure les meilleurs taux de survie (p = 0,0012) comparativement à ceux obtenus par la méthode manuelle, dite sèche. Comme méthode de contrôle de la sédimentation des particules fines contenues dans l'eau, l'utilisation d'une unité de sédimentation est suffisante. Ainsi, l'ajout d'un filtre à piscine pour filtrer l'eau davantage n'entraîne pas des taux de survie supérieurs, ni pour les ?ufs fécondés manuellement (p = 0,288) ou naturellement (p = 0,773). Une densité du dépôt d'oeufs élevée peut être incubée sans qu'il y ait de différence (p = 0,288) dans les taux de survie comparativement à une densité plus faible, pour les oeufs fécondés manuellement. Pour les oeufs fécondés naturellement, les taux de survie obtenus sont meilleurs (p = 0,021) pour la densité plus élevée que pour la densité plus faible.

La méthode de l'addition des pourcentages de développement journaliers telle qu'utilisée pour le saumon atlantique donne de meilleurs résultats que la méthode de la somme thermique (°d-1) pour suivre le développement et prédire l'éclosion des oeufs d'éperlans. Un tableau de correspondance entre la température journalière et le pourcentage de développement s'y rapportant fut établi pour une étendue de température variant de 4 à 20 °C. Celui-ci pourra être utilisé pour les prochaines expériences d'incubation d'oeufs d'éperlan.

Type de document:Thèse ou mémoire de l'UQAC (Mémoire de maîtrise)
Date:1993
Lieu de publication:Chicoutimi
Programme d'étude:Maîtrise en ressources renouvelables
Nombre de pages:86
ISBN:1412304768
Identifiant unique:10.1522/1480712
Sujets:Sciences naturelles et génie > Sciences naturelles > Biologie et autres sciences connexes
Département, module, service et unité de recherche:Départements et modules > Département des sciences fondamentales > Programmes d'études de cycles supérieurs en ressources renouvelables, environnement et biologie
Directeur(s), Co-directeur(s) et responsable(s):Lalancette, Louis-Marie
Mots-clés:Éperlan arc-en-ciel--Larves--Québec (Province)--Saint-Laurent, Estuaire du, Éperlan arc-en-ciel--Dispersion--Québec (Province)--Saint-Laurent, Estuaire du, AQUACULTURE, AQUICULTURE, BIOLOGIE, CHENAL, ECLOSION, EPERLAN, FRAIE, FRAI, INCUBATION, OEUF, OSMERUS, REPRODUCTION, RIVIERE, THESE
Déposé le:01 janv. 1993 12:34
Dernière modification:03 juin 2011 14:34
Afficher les statistiques de telechargements

Éditer le document (administrateurs uniquement)

Creative Commons LicenseSauf indication contraire, les documents archivés dans Constellation sont rendus disponibles selon les termes de la licence Creative Commons "Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification" 2.5 Canada.

Bibliothèque Paul-Émile-Boulet, UQAC
555, boulevard de l'Université
Chicoutimi (Québec)  CANADA G7H 2B1
418 545-5011, poste 5630