LiveZilla Live Chat Software

Constellation, le dépôt institutionnel de l'Université du Québec à Chicoutimi

Les impacts de l'élargissement du panier de services des entreprises d'économie sociale en aide domestique sur les conditions de travail des préposées : étude de cas à Saguenay : la Coopérative de solidarité de services à domicile du Royaume

Gauvreau Sabrina. (2009). Les impacts de l'élargissement du panier de services des entreprises d'économie sociale en aide domestique sur les conditions de travail des préposées : étude de cas à Saguenay : la Coopérative de solidarité de services à domicile du Royaume. Mémoire de maîtrise, Université du Québec à Chicoutimi.

[img]
Prévisualisation
PDF
7MB

Résumé

Le vieillissement de la population amène la société québécoise à s'interroger sur ia prise en charge des personnes en perte d'autonomie. Elle est assurée par une pluralité d'acteurs : les établissements publics, les entreprises privées, les organismes communautaires, les entreprises d'économie sociale en aide domestique (EESAD) et la famille. Dans tous ces secteurs, les femmes occupent une place prépondérante. Les soins et la prise en charge des personnes dépendantes sont associés aux prétendues qualités « naturelles » des femmes. Les EESAD jouent un rôle de plus en plus important dans les services à domicile destinés aux personnes âgées. Lors de leur création, elles ne prodiguaient que de l'assistance domestique (entretien ménager) alors que maintenant, certaines d'entrés elles offrent des services d'assistance à la vie quotidienne (bains, déplacements, etc.). Cet élargissement du panier de services des EESAD nous amène à nous interroger sur les effets qu'il aura sur les conditions de travail des femmes. Il faut en effet se rappeler que suite à la professionnalisation du métier d'auxiliaire familiale et sociale (années 1970), ces soins étaient offerts par des travailleuses profitant de meilleures conditions que celles offertes aux préposées travaillant dans les EESAD. Nous nous demandons donc dans cette recherche, quels sont les effets de l'élargissement du panier de services sur les conditions de travail des préposées? Et, est-ce que cet élargissement vient renforcer la division sexuelle du travail?

Notre recherche se fonde sur les théories des rapports sociaux de sexe et plus précisément sur celle de la division sexuelle du travail. La division sexuelle du travail répartit les tâches entre les hommes et les femmes dans les différentes sociétés. Malgré que les tâches associées aux hommes et aux femmes ne soient pas toujours les mêmes, il appert que dans toute société il y ait une division du travail selon le sexe. Le travail d'entretien domestique et d'entretien de la vie fut historiquement réalisé par les femmes, et cela dans la gratuité et l'invisibilité du foyer. Cette division sexuelle du travail dans le foyer se répercute aussi sur l'emploi et amène les femmes à travailler dans le secteur des services, entre autres, dans celui de la santé. Secteurs où sont sollicitées les compétences relationnelles attribuées aux qualités dites « féminines ».

Pour répondre à nos questionnements sur les effets de l'élargissement du panier de services sur les conditions de travail des femmes, nous avons réalisé une recherche à partir de la stratégie de l'étude de cas. Le cas étudié implique la Coopérative de solidarité de services à domicile du Royaume (CSSDR). Nous avons interrogé, par le biais d'entrevues individuelles serni-dirigées et d'un focus-group, des employées de cette coopérative qui nous ont parlé de leur travail et des effets de l'élargissement du panier de services sur celuici.

Un des premiers résultats de notre recherche nous démontre que, comme dans l'ensemble de ce secteur, les conditions de travail des préposées de la CSSDR sont assez précaires. Quelques avantages sociaux, tels que l'assurance collective ou la flexibilité des horaires sont appréciés par les préposées. Par contre, nous avons pu voir que les nombreux déplacements, les horaires atypiques, les salaires et le manque de matériel adapté pour la réalisation de leur travail sont des motifs d'insatisfaction de la part de celles-ci. Malgré la mise sur pied du syndicat en 2002, les conditions de travail à la CSSDR ne sont pas très avantageuses. Ces conditions de travail découlent du fait que ce milieu est essentiellement féminin. La nature des tâches réalisées, étant associées au travail des femmes dans l'univers domestique, est reconnue comme nécessitant peu de qualifications particulières. Ces emplois attirent peu les hommes qui acceptent moins de travailler dans de telles conditions et à un salaire si faible.

Autre constat, l'élargissement du panier de services des EESAD a, en effet, des impacts sur les conditions de travail des préposées. Leurs tâches sont alourdies par les responsabilités plus grandes, par les risques de blessure plus élevés ainsi que par un contact plus direct avec les bénéficiaires. Par contre, même si l'élargissement du panier de services alourdit leurs tâches et ne procure qu'une faible augmentation salariale, les préposées nous ont dit préférer ce type de tâches parce que plus motivantes et plus valorisantes. Nous avons aussi remarqué que le travail des préposées comporte un aspect relationnel fort important qui n'est pas pris en considération dans la rémunération et qui n'est pas reconnu à sa juste valeur. Les préposées soutiennent moralement les bénéficiaires, les écoutent, les supportent aussi. Cet aspect est essentiel pour les préposées et représente la partie de leur travail qui les satisfait le plus et qui les poussent à continuer.

Il ressort que le travail des préposées à domicile comporte des éléments similaires avec le travail de mère. Cette association est présente dans le rapport qui s'instaure entre les employées et les clientes : réprimande, conseil, compréhension, dévouement et affection. De plus, il semble que cela soit encore plus vrai dans les tâches d'assistance à la vie quotidienne. Au travail relationnel, s'ajoute une prise en charge de la personne dans tous les gestes quotidiens tels que les levers, couchers, bains ou habillement.

La question de la reconnaissance du travail réalisé est aussi importante dans cette recherche. La perception du métier de préposée à domicile est assez négative dans l'imaginaire collectif, tout le travail de soin (caring) et le travail relationnel sont « invisibilisés ». L'association entre ce type de travail et le travail domestique réalisé par les femmes dans la gratuité depuis des siècles vient renforcer la non reconnaissance de celui-ci. De plus, selon Boivin (2007), le fait que les tâches réalisées dans les EESAD se rapprochent énormément des tâches réalisées par les employées des centres de santé et de services sociaux vient poser un autre constat, celui de la déqualification du travail dans les services à domicile.

Les conclusions de notre recherche nous amènent ainsi à croire que l'élargissement du panier de services des EESAD vient renforcer la division sexuelle du travail qui associe le travail de prise en charge à la soi-disant « nature » de la femme. En effet, le système social patriarcal s'appuie sur cette division sexuelle du travail qui perpétue l'idée que les femmes seraient biologiquement vouées à exercer ce maternage et auraient les compétences nécessaires pour le faire.

Type de document:Thèse ou mémoire de l'UQAC (Mémoire de maîtrise)
Date:2009
Lieu de publication:Chicoutimi
Programme d'étude:Maîtrise en études et interventions régionales
Nombre de pages:184
ISBN:9781412315814
Identifiant unique:10.1522/030112980
Sujets:Sciences sociales et humaines > Sciences sociales > Études féministes
Sciences sociales et humaines > Sciences sociales > Relations industrielles
Département, module, service et unité de recherche:Départements et modules > Département des sciences humaines > Programmes d'études de cycles supérieurs en interventions régionales
Directeur(s), Co-directeur(s) et responsable(s):Tremblay, Marielle
Savard, Sébastien
Mots-clés:Services de proximité--Personnel féminin--Conditions de travail--Québec (Province)--Saguenay-Lac-Saint-Jean, Services de proximité--Personnel féminin--Charge de travail--Québec (Province)--Saguenay-Lac-Saint-Jean, Division sexuelle du travail--Québec (Province)--Saguenay-Lac-Saint-Jean, Economics--Sociological aspects--Employees--Work environment--Québec (Province)--Saguenay-Lac-Saint-Jean, Sexual division of labor--Québec (Province)--Saguenay-Lac-Saint-Jean
Déposé le:01 janv. 2009 12:34
Dernière modification:20 sept. 2011 15:34
Afficher les statistiques de telechargements

Éditer le document (administrateurs uniquement)

Creative Commons LicenseSauf indication contraire, les documents archivés dans Constellation sont rendus disponibles selon les termes de la licence Creative Commons "Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification" 2.5 Canada.

Bibliothèque Paul-Émile-Boulet, UQAC
555, boulevard de l'Université
Chicoutimi (Québec)  CANADA G7H 2B1
418 545-5011, poste 5630