LiveZilla Live Chat Software

Constellation, le dépôt institutionnel de l'Université du Québec à Chicoutimi

Caractérisations géochimique et pétrographique : les matériaux lithiques du site archéologique Cartier-Roberval, Cap-Rouge, Québec

Duval Isabelle. (2009). Caractérisations géochimique et pétrographique : les matériaux lithiques du site archéologique Cartier-Roberval, Cap-Rouge, Québec. Mémoire de maîtrise, Université du Québec à Chicoutimi.

[img]
Prévisualisation
PDF
17MB

Résumé

En 1541-1543, Jacques Cartier et Le Sieur de Roberval ont exploré le Nord-Est Américain. Leurs expéditions avaient comme but premier d'établir une colonie française, mais aussi de découvrir des sources de métaux précieux. Les textes historiques relatant ces événements sont fragmentaires notamment concernant les différents lieux d'approvisionnement en matériaux. La redécouverte en 2005 du site historique Cartier-Roberval et le lancement du programme de fouilles archéologiques par la Commission de la Capitale Nationale du Québec, ouvrent la voie à l'obtention de renseignements inédits qui témoignent de la période de contact.

Le site Cartier-Roberval est situé à Cap-Rouge dans la région de Québec à la limite du domaine géologique allochtone des Appaiaches. Les matériaux lithiques retrouvés lors de la première campagne de fouilles archéologiques en 2007 font l'objet, dans cette présente étude, de caractérisations géochimiques et pétrographiques afin de cerner leur provenance. Le repérage des sources de matériaux lithiques utilisées au 16e siècle permet ainsi d'augmenter notre compréhension du mode de vie passée.

Au total, 124 échantillons archéologiques et géologiques, de grès, de schistes, de pyrites, de cristaux de quartz et de cherts, ont été analysés. La provenance des échantillons archéologiques a été déterminée en les comparant à des échantillons de sources géologiques similaires prélevées sur te terrain dans la région de Québec. Le contexte géologique et le mode de formation de chacune des trente-six sources étudiées ont été examinés. La comparaison s'est d'abord effectuée, à partir des données géochimiques, à l'aide de diagrammes et de statistiques muitivariables. Ces données géochimiques sont obtenues au moyen de l'analyse par activation neutronique instrumentale. Ensuite, la comparaison s'est fait à l'aide de regroupements en fiches descriptives selon les résultats d'identification macroscopique et pétrographique.

Les analyses de cette étude ont permis d'associer les pierres de construction en grès des structures du 16e siècle, à un affleurement de grès de la Formation de Sainte-Foy, situé au nord-est du site. D'autres matériaux utilisés dans la construction, des shales, proviennent du socle rocheux du site même. Par ailleurs, c'est sur la pointe ouest de l'anse de la rivière du Cap Rouge que d'importante quantité de nodules de pyrites de fer a été remarquée. Les cristaux de quartz, selon les résultats, proviennent des alentours du site, dans les failles présentes à travers Ees shales de la falaise ouest du cap Rouge. Quant aux artefacts en pierres taillées, les résultats supposent que deux sources de cherts auraient été utilisées au 16e siècle sur ie site Cartier-Robervai : celle de la Côte de la Montagne et une autre indéterminée dans i'Oiistostrome de la rivière Etchemin.

Des sources et des lieux précis d'extraction de matières premières lithiques utilisées au 16e siècle ont été ciblés. Les résultats obtenus laissent entrevoir que les occupants du site Cartier- Roberval ont exploité des matériaux lithiques à proximité de leur lieu d'établissement. Même si les objets retrouvés sur le site archéologique reflètent un mode de vie européen, ces immigrants du 16e siècle ont su se familiariser avec leur environnement local immédiat. Ils ont exploité un affleurement de grès, non loin de leur site, qui a fourni la majorité de leurs pierres de construction. L'Anse du Cap Rouge, riche en quartz et en pyrites, alimentait l'exploitation minière et procurait localement ce qu'ils croyaient être des pierres précieuses. Les artefacts en chert contrastent quelque peu avec les autres matières premières utilisées sur le site : Ses lieux de leur provenance sont beaucoup plus éloignés. Cette différence dans la stratégie d'acquisition est le témoin de relations avec les Amérindiens.

Type de document:Thèse ou mémoire de l'UQAC (Mémoire de maîtrise)
Date:2009
Lieu de publication:Chicoutimi
Programme d'étude:Maîtrise en sciences de la terre
Nombre de pages:225
ISBN:9781412315555
Identifiant unique:10.1522/030105491
Sujets:Sciences sociales et humaines > Sciences sociales > Archéologie
Sciences naturelles et génie > Sciences naturelles > Sciences de la terre (géologie, géographie)
Département, module, service et unité de recherche:Départements et modules > Département des sciences appliquées > Unité d'enseignement en sciences de la Terre
Directeur(s), Co-directeur(s) et responsable(s):Moreau, Jean-François
Cousineau, Pierre A.
Mots-clés:Fouilles (Archéologie)--Québec (Province)--Cap-Rouge (Québec), Artefacts (Archéologie)--Québec (Province)--Cap-Rouge (Québec), Géochimie, Excavations (Archaeology)--Québec (Province)--Cap-Rouge (Québec), Antiquities--Québec (Province)--Cap-Rouge (Québec), Geochemistry, ANALYSE, GEOCHIMIE, MATIERE, LITHIQUE, CARTIER-ROBERVAL, ORIGINE, SOURCE, ELEMENT
Déposé le:01 janv. 2009 12:34
Dernière modification:18 mai 2016 20:21
Afficher les statistiques de telechargements

Éditer le document (administrateurs uniquement)

Creative Commons LicenseSauf indication contraire, les documents archivés dans Constellation sont rendus disponibles selon les termes de la licence Creative Commons "Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification" 2.5 Canada.

Bibliothèque Paul-Émile-Boulet, UQAC
555, boulevard de l'Université
Chicoutimi (Québec)  CANADA G7H 2B1
418 545-5011, poste 5630