LiveZilla Live Chat Software

Constellation, le dépôt institutionnel de l'Université du Québec à Chicoutimi

Remise en production des milieux ouverts sur stations sèches dans la pessière à mousses du Saguenay-Lac-Saint-Jean et du nord du Québec : résultats 10 ans après plantation pour l'épinette noire

Walsh Denis, Tremblay Pascal, Hébert François, Allaire Jacques, Côté Damien et Lord Daniel. (2012). Remise en production des milieux ouverts sur stations sèches dans la pessière à mousses du Saguenay-Lac-Saint-Jean et du nord du Québec : résultats 10 ans après plantation pour l'épinette noire. Consortium de recherche sur la forêt boréale commerciale.

[img]
Prévisualisation
PDF
16MB

Résumé

Au sein du domaine bioclimatique de la pessière noire à mousses et de la sapinière à bouleau blanc de la forêt boréale commerciale du Québec, on retrouve des formations ouvertes d’étendue variable où la composition végétale se compare à celle rencontrée dans le domaine bioclimatique de la pessière à lichens. Ces milieux ouverts sur stations sèches, souvent appelés dénudés secs (DS), sont caractérisés par un couvert arborescent inférieur à 25 % principalement composé d’épinette noire (Picea mariana [Mill.] B.S.P.), parfois accompagné de pin gris (Pinus banksiana Lamb.). La faible densité du couvert arborescent de ces milieux serait plus liée à l’historique des perturbations des sites qu’à une capacité de support jugée trop faible. En fait, elle proviendrait plus d’une succession de perturbations naturelles menant à un déficit de régénération. Ramener ces sites à leur densité arborescente initiale par différentes approches sylvicoles pourrait donc s’avérer intéressant.

Les objectifs du présent projet sont de tester la réponse de croissance de plants d’épinette noire en fonction de différentes préparations de terrain (taupe et scarifiage) et de deux gabarits de plants (126-25 et 67-50) en utilisant des plantations effectuées dans des pessières à mousses (PM) récoltées et scarifiées à titre de témoins.

Pour les parcelles scarifiées, les taux de survie demeurent, dans tous les cas, suffisamment élevés pour assurer le succès de la plantation. La croissance des plants après dix ans est significativement supérieure dans les parcelles établies dans les PM par rapport à celles établies dans les DS. Ces différences pourraient être liées au niveau de perturbation supérieure des parcelles scarifiées des PM, lesquelles ont été récoltées avant le scarifiage. Cette hypothèse est aussi supportée lorsque les données des différentes préparations de terrain utilisées dans les DS sont comparées entre elles. Le scarifiage a permis d’obtenir les taux de survie et de croissance (hauteur et volume de la tige, biomasse aérienne et racinaire) les plus élevés dix ans après plantation comparativement aux deux autres traitements de plus faible niveau de perturbation, soit la taupe et la plantation directe. L’ensemble de ces résultats démontrent que les DS, principalement lorsque scarifiés, présentent un potentiel de croissance intéressant qui mérite une attention particulière.

Type de document:Rapport
Date:Avril 2012
Nombre de pages:23
Organisation:Consortium de recherche sur la forêt boréale commerciale
Sujets:Sciences naturelles et génie > Sciences naturelles > Biologie et autres sciences connexes
Département, module, service et unité de recherche:Départements et modules > Département des sciences fondamentales > Programmes d'études de cycles supérieurs en ressources renouvelables, environnement et biologie
Mots-clés:plantation, épinette noire, Picea mariana, forêt boréale, pessière à mousses, dénudé sec, DS, scarifiage, TTS, taupe, plantation directe, plant de petites dimensions, 126-25, 67-50
Déposé le:09 nov. 2012 01:32
Dernière modification:09 nov. 2012 01:32
Afficher les statistiques de telechargements

Éditer le document (administrateurs uniquement)

Creative Commons LicenseSauf indication contraire, les documents archivés dans Constellation sont rendus disponibles selon les termes de la licence Creative Commons "Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification" 2.5 Canada.

Bibliothèque Paul-Émile-Boulet, UQAC
555, boulevard de l'Université
Chicoutimi (Québec)  CANADA G7H 2B1
418 545-5011, poste 5630