LiveZilla Live Chat Software

Constellation, le dépôt institutionnel de l'Université du Québec à Chicoutimi

L’incipit esquivé

Vidal Jean-Pierre. (2000). L’incipit esquivé. Protée, 28, (1), p. 37-44.

[img] PDF
128kB

Résumé

Si tous les commencements humains sont rétrospectifs et émergent comme des projections largement fantasmatiques, encore que logiques, à partir d’un présent arbitrairement immobilisé, nulle part mieux que dans un incipit de roman ce paradoxe temporel ne peut s’observer comme le véritable vortex de production sémiotique qu’il constitue. C’est ainsi qu’après avoir brièvement revisité le célèbre incipit du «Voyage au bout de la nuit» de Céline tel qu’en lui-même enfin celui du «Voyeur» de Robbe-Grillet le change, le présent article s’attache à montrer comment le personnage peut naître littéralement du paysage incipital en prenant pour exemple «Le Neveu de Rameau» de Diderot.

Type de document:Article publié dans une revue avec comité d'évaluation
Volume:28
Numéro:1
Pages:p. 37-44
Version évaluée par les pairs:Oui
Date:2000
Sujets:Arts et lettres
Département, module, service et unité de recherche:Départements et modules > Département des arts et des lettres
Mots-clés:Robbe-Grillet, incipit de roman, paradoxe temporel, vortex, production sémiotique, Céline, personnage, paysage incipital, Diderot.
Déposé le:20 févr. 2013 02:50
Dernière modification:20 févr. 2013 02:50
Afficher les statistiques de telechargements

Éditer le document (administrateurs uniquement)

Creative Commons LicenseSauf indication contraire, les documents archivés dans Constellation sont rendus disponibles selon les termes de la licence Creative Commons "Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification" 2.5 Canada.

Bibliothèque Paul-Émile-Boulet, UQAC
555, boulevard de l'Université
Chicoutimi (Québec)  CANADA G7H 2B1
418 545-5011, poste 5630