LiveZilla Live Chat Software

Constellation, le dépôt institutionnel de l'Université du Québec à Chicoutimi

Influence des pairs du réseau social et de la détresse psychologique sur la consommation de substances psychotropes chez les adolescents

Pilote-Allard Audrey. (2013). Influence des pairs du réseau social et de la détresse psychologique sur la consommation de substances psychotropes chez les adolescents. Thèse de doctorat, Université du Québec à Chicoutimi.

[img]
Prévisualisation
PDF
4MB

Résumé

Cette étude a pour objectif de vérifier l'influence des pairs les plus significatifs, de la détresse psychologique, de l'âge et du sexe sur la consommation de substances psychotropes des adolescents. Cette recherche se distingue particulièrement des études antérieures, car elle s'intéresse non seulement à l'influence des pairs sur cette consommation, mais également à l'influence de la composition de la dyade de pairs constitué de l'adolescent et de son meilleur ami de même sexe et de sexe opposé. La composition des dyades peut donc être de même sexe, fille avec meilleure amie fille (Ff) et garçon avec meilleur ami garçon (G-g), ou de sexe opposé, fille avec meilleur ami garçon (F-g) et garçon avec meilleure amie fille (G-f). Quatre questionnaires ont été utilisés dans le cadre de cette étude, soit un questionnaire sociodémographique, la grille de dépistage de consommation problématique d'alcool et de drogues chez les adolescents et adolescentes (DEP-ADO) afin d'évaluer la consommation de substances psychotropes, le questionnaire de Perception de l'environnement des personnes (PEP) pour estimer la tendance des adolescents à échanger sur certaines situations personnelles spécifiques avec le meilleur ami de même sexe et de sexe opposé et le SCL-90R, questionnaire auto-rapporté de l'état psychologique afin d'évaluer le niveau de détresse psychologique. L'échantillon est constitué de 910 participants âgés de 12 à 17 ans provenant d'écoles secondaires du Saguenay-Lac-Saint-Jean au Québec. Contrairement à ce qu'indique la documentation scientifique consultée, les résultats démontrent qu'il n'y a pas de différence significative entre les garçons et les filles quant à la consommation de substances psychotropes. En outre, les analyses statistiques permettent de constater que la consommation de substances psychotropes est positivement liée avec le score de détresse psychologique. Les résultats révèlent également que la consommation de substances psychotropes augmente avec l'âge, et ce, autant pour les deux sexes. Par ailleurs, un modèle de régression multiple a permis de constater que l'âge et le niveau de détresse psychologique sont des prédicteurs importants de la consommation de substances psychotropes dans cette population. Finalement, les résultats indiquent qu'il existe un lien significatif entre l'importance de l'ami dans certaines dyades de pairs et la consommation de substances psychotropes. Les dyades de pairs sont constituées par le participant à l'étude qui procède à l'identification de son meilleur ami de même sexe ou de sexe opposé. Par la suite, le participant indique l'importance relative de cet ami comme personne avec qui il échangerait sur certaines situations personnelles spécifiques. Pour les dyades F-g, G-f et F-f les corrélations entre la consommation de substances psychotropes et l'importance relative du meilleur ami est positive et significative et cela par ordre d'importance corrélationnelle décroissante pour ces trois dyades. Cet effet corrélationnel significatif n'est pas observé pour la dyade G-g. De plus, parmi les dyades de pairs, certaines se distinguent significativement entre elles concernant la corrélation existante entre le score de consommation et le score d'importance relative de l'ami. D'ailleurs, les dyades F-f et F-g ainsi que les dyades G-g et G-f sont significativement distinctes. Il y a une différence significative concernant l'importance du lien corrélationnel entre la consommation de substances psychotropes et l'importance accordée aux amis entre les dyades de pairs qui sont de même sexe et ceux de sexe opposé, et ce, autant chez les garçons et que chez les filles. Les corrélations positives pour les dyades de sexe opposé sont plus élevées que les corrélations pour les dyades de même sexe. En effet, la corrélation positive entre la consommation de substances psychotropes et l'importance accordée au pair de sexe opposé est plus importante, surtout pour la dyade F-g. Ceci suggère qu'un facteur de maturation aurait un impact auprès des filles ce qui favorise les relations avec des garçons plus âgés et influencerait à la hausse la consommation de substances psychotropes.

Type de document:Thèse ou mémoire de l'UQAC (Thèse de doctorat)
Date:2013
Lieu de publication:Chicoutimi
Programme d'étude:Maîtrise en psychologie - Profil Intervention
Nombre de pages:122
ISBN:9781412320153
Sujets:Sciences sociales et humaines > Sciences sociales > Psychologie
Département, module, service et unité de recherche:Départements et modules > Département des sciences de l'éducation > Programmes d'études de cycles supérieurs en éducation (maîtrise, DESS et programmes courts)
Directeur(s), Co-directeur(s) et responsable(s):Fortier, Gabriel
Dubé, Claude
Mots-clés:Influence (Psychologie), Toxicomanie--Aspect social, Jeunesse--Usage des drogues, Toxicomanie et maladies mentales chez l'adolescent, Détresse, Adolescents--Psychologie
Déposé le:09 mai 2014 08:54
Dernière modification:09 mai 2014 12:54
Afficher les statistiques de telechargements

Éditer le document (administrateurs uniquement)

Creative Commons LicenseSauf indication contraire, les documents archivés dans Constellation sont rendus disponibles selon les termes de la licence Creative Commons "Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification" 2.5 Canada.

Bibliothèque Paul-Émile-Boulet, UQAC
555, boulevard de l'Université
Chicoutimi (Québec)  CANADA G7H 2B1
418 545-5011, poste 5630