LiveZilla Live Chat Software

Constellation, le dépôt institutionnel de l'Université du Québec à Chicoutimi

Étude de la xylogénèse de l'épinette noire (Picea mariana) le long d'un gradient latitudinal

Girard Marie-Josée. (2014). Étude de la xylogénèse de l'épinette noire (Picea mariana) le long d'un gradient latitudinal. Mémoire de maîtrise, Université du Québec à Chicoutimi.

[img] PDF
3MB

Résumé

La Terre a souvent été le siège de changement climatique cyclique, où se succèdent alternativement des périodes de réchauffement et refroidissement. Le renversement se produisant actuellement est différent des précédents, étant accéléré par les activités anthropiques. Différentes conséquences sont déjà observées telles qu'une augmentation de température, une hausse ou une baisse des précipitations selon les régions et une amplification des événements météorologiques extrêmes. Ces modifications atmosphériques auront une incidence sur de nombreuses formes de vies. Les arbres, immobiles, doivent subvenir à leurs besoins en exploitant les éléments disponibles dans leur environnement immédiat. Pourront-ils s'adapter à ces changements? Si oui, de quelle façon? La phénologie est la science qui étudie les manifestations cycliques chez les êtres vivants. Pour les végétaux des milieux tempérés, chaque année est constituée d'une longue période froide d'inactivité et d'une courte période chaude de croissance. Ces alternances de température dirigent le bourgeonnement, l'apparition des feuilles et des fleurs, la perte des feuilles, la production de bois et plusieurs autres étapes du développement de l'arbre. La facilité d'observation de ces différents événements en fait des éléments de choix pour l'observation des changements climatiques et de leur incidence sur les arbres. D'ailleurs, des études font déjà état d'un devancement de certains événements cycliques, comme le début de la croissance au printemps, en comparaison avec les années précédentes. La xylogénèse correspond à la production de bois par les cellules cambiales et est intimement reliée aux conditions climatiques. Elle devrait donc être touchée par les changements futurs. Il est important d'établir un modèle entre les deux vecteurs d'une relation pour comprendre comment un changement de l'un produira un changement chez l'autre. Le moment de l'apparition d'un événement cyclique, par exemple le réveil au printemps chez un arbre, est relié à la température par une relation mathématique. La relation peut être linéaire, ce qui implique qu'une augmentation de température produira un changement proportionnel dans la date d'apparition de l'événement. Cependant, rare sont les relations qui sont parfaitement linéaire, car les êtres vivants ont des limites au-delà desquelles ils ne peuvent s'adapter. La relation sera alors non linéaire, signifiant qu'un changement de la variable mdépendante produira une réponse non proportionnelle de la variable qui en dépend. Étant moins documentés que la relation linéaire, ce dernier modèle pourrait cependant être plus commun en milieu naturel. La connaissance des coefficients des équations rendrait alors possible d'extrapoler les dates clés dans l'espace et/ou le temps. C'est dans une perspective de compréhension et d'approfondissement des connaissances que le projet suivant a été lancé. Les études précédentes effectuées par Hubert Morin ainsi que par Sergio Rossi avaient nécessité l'aménagement de quatre sites de types observationnels le long d'un gradient latitudinal du 48ieme au 50lème parallèle nord dans la forêt boréale de la province de Québec au Canada. Simoncouche étant le plus au sud et Bernatchez, Mistassibi et Camp Daniel répartis vers le nord. Ces sites avaient été choisis pour la similarité de leur paramètre biotique tel que l'âge des arbres, la composition de la forêt, Féloignement des activités humaines, la pente et le type de sol. Certains sites étaient le lieu de microcarottage depuis une dizaine d'années et les données indiquaient une production similaire de cellule pour les trois sites les plus au nord. Désirant savoir si la production cellulaire serait diminuée de façon importante dans un individu plus au nord un nouveau site, Mirage, a été installé en 2011 près du 53e parallèle. Les prélèvements préliminaires ont soulevé des questions après qu'ils eurent indiqué que la production cellulaire n'était non pas moindre mais, semblable à celle des trois sites situés légèrement plus au sud, pourtant séparés par plus de 300 kilomètres. L'épinette noire étant une espèce très importante pour l'économie québécoise, il est primordial de comprendre la relation entre sa productivité et son environnement, surtout dans un contexte de changement climatique. L'utilisation d'un gradient latitudinal a permis d'observer une même espèce dans des milieux sensiblement semblables, mais dont la température et la photopériode varient. De plus, les sites permettent l'observation de la xylogénèse de l'épinette noire en forêt fermée dans toute son aire de distribution latitudinale au Québec, ce qui est une première selon nos connaissances. Le premier article avait comme sujet l'observation de la production cellulaire avec l'aide de micro-carottes durant une saison de croissance à l'intérieur de cinq sites. L'objectif étant de déterminer l'influence de la température sur la xylogénèse et ces phases. Nous avons posé l'hypothèse qu'avec l'augmentation de la température, le début de la croissance serait plus hâtif et la fin plus tardive menant ainsi à une durée allongée de la xylogénèse. La production cellulaire s'élèverait avec l'augmentation de la température. Il était attendu que les dates observés de la phénologie serait proportionnellement retardé ou devancé selon les changements de température. Le deuxième article réutilise les données du premier pour établir des modèles dans le but de déterminer l'exacte relation entre les variables de la xylogénèse et la localisation du site. Ces modèles ont ensuite été extrapolés sur une carte du Québec couvrant l'aire couverte par l'étude permettant ainsi une visualisation directe des phases de la xylogénèse ainsi que de la production cellulaire qui pourrait être observée dans les différentes régions du Québec.

Type de document:Thèse ou mémoire de l'UQAC (Mémoire de maîtrise)
Date:Mai 2014
Lieu de publication:Chicoutimi
Programme d'étude:Maîtrise en ressources renouvelables
Nombre de pages:76
ISBN:Non spécifié
Sujets:Sciences naturelles et génie > Sciences naturelles > Biologie et autres sciences connexes
Département, module, service et unité de recherche:Départements et modules > Département des sciences fondamentales > Programmes d'études de cycles supérieurs en ressources renouvelables, environnement et biologie
Directeur(s), Co-directeur(s) et responsable(s):Morin, Hubert
Rossi, Sergio
Mots-clés:black spruce, boreal forest, climate wanning, phenology, Picea mariana, temperature, épinette noire, forêt boréale, phénologie
Déposé le:15 juill. 2015 16:41
Dernière modification:28 oct. 2015 23:06
Afficher les statistiques de telechargements

Éditer le document (administrateurs uniquement)

Creative Commons LicenseSauf indication contraire, les documents archivés dans Constellation sont rendus disponibles selon les termes de la licence Creative Commons "Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification" 2.5 Canada.

Bibliothèque Paul-Émile-Boulet, UQAC
555, boulevard de l'Université
Chicoutimi (Québec)  CANADA G7H 2B1
418 545-5011, poste 5630