LiveZilla Live Chat Software

Constellation, le dépôt institutionnel de l'Université du Québec à Chicoutimi

Affaiblissements narratifs : personnage, agir et récit chez Jean-Philippe Toussaint, Patrick Nicol et Régis Jauffret

Caron Marie-Andrée. (2015). Affaiblissements narratifs : personnage, agir et récit chez Jean-Philippe Toussaint, Patrick Nicol et Régis Jauffret. Mémoire de maîtrise, Université du Québec à Chicoutimi.

[img] PDF
568kB

Résumé

Ce mémoire, qui s’inscrit dans le champ des recherches sur la narrativité contemporaine, vise l’étude de la représentation de l’action, de la manière d’être des personnages et de la construction narrative dans trois récits contemporains : L’Appareil-photo de Jean-Philippe Toussaint, La notaire de Patrick Nicol et Promenade de Régis Jauffret. Pour chacune de ces oeuvres, on montre que l’action n’est plus au centre des préoccupations de ces personnages particuliers, créant ainsi une poétique narrative qui s’éloigne du paradigme mis en évidence par Ricoeur. Chacun des trois chapitres est consacré à l’étude de l’une des oeuvres et est divisé de la même manière: d’abord, on s’intéresse au personnage principal, à son identité et à ses relations interpersonnelles; ensuite, on analyse son rapport particulier à l’agir; finalement, on voit les conséquences de la manière d’être du personnage et de l’action sur l’organisation du récit. Le premier chapitre, qui concerne L’Appareil-photo de Jean-Philippe Toussaint, montre que le personnage principal, à l’identité mal définie, se pose comme un observateur plutôt que comme un acteur, le récit étant alors fondé sur les pensées et déplacements hasardeux et déambulatoires du protagoniste. Le deuxième chapitre, consacré à l’étude de La notaire de Patrick Nicol, analyse un protagoniste qui fait preuve d’une totale indétermination à agir, ce qui complique ses relations interpersonnelles et en fait un personnage sans volonté, qui se contente de s’imaginer être quelqu’un. La dimension mémorielle prend ici une place importante, le personnage étant poussé à plonger dans un passé flou, voire parfois totalement réinventé. Enfin, le troisième chapitre, qui étudie Promenade de Régis Jauffret, décrit une femme instable mentalement qui erre à travers les rues, qui n’agit qu’en imagination ou presque. Dans ce roman, on distingue le rêve de la réalité avec l’usage du conditionnel présent, ce qui, finalement, fait que toutes les actions du personnage principal ne sont que des possibilités qui ne se concrétisent jamais.

Type de document:Thèse ou mémoire de l'UQAC (Mémoire de maîtrise)
Date:Janvier 2015
Lieu de publication:Chicoutimi
Programme d'étude:Maîtrise en lettres
Nombre de pages:131
ISBN:Non spécifié
Sujets:Arts et lettres > Création littéraire et artistique > Littérature
Arts et lettres > Étude des arts et des lettres > Études littéraires
Département, module, service et unité de recherche:Départements et modules > Département des arts et des lettres > Unité d'enseignement en lettres
Directeur(s), Co-directeur(s) et responsable(s):Xanthos, Nicolas
Mots-clés:Narration du sensible, narrativité, personnage, poétique narrative, récit, roman contemporain, action, personnage, insignifiance, impassibilité, passivité
Déposé le:21 oct. 2015 15:46
Dernière modification:22 oct. 2015 22:22
Afficher les statistiques de telechargements

Éditer le document (administrateurs uniquement)

Creative Commons LicenseSauf indication contraire, les documents archivés dans Constellation sont rendus disponibles selon les termes de la licence Creative Commons "Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification" 2.5 Canada.

Bibliothèque Paul-Émile-Boulet, UQAC
555, boulevard de l'Université
Chicoutimi (Québec)  CANADA G7H 2B1
418 545-5011, poste 5630