LiveZilla Live Chat Software

Constellation, le dépôt institutionnel de l'Université du Québec à Chicoutimi

Le phénomène des cimes multiples chez les essences résineuses : revue de littérature : rapport final

Allaire Jacques et Lord Daniel. (1999). Le phénomène des cimes multiples chez les essences résineuses : revue de littérature : rapport final. Université du Québec à Chicoutimi.

[img]
Prévisualisation
PDF
2MB

Résumé

Le phénomène de cimes multiples en période de production de semis de conifères a inquiété et inquiète toujours tous ceux qui ont un rôle à jouer dans le processus de régénération des forêts perturbées. Qu'il s'agisse de semis cultivés en racines nues ou en récipients, tant pour des fins de reboisement, d'amélioration génétique ou autres, le premier réflexe consiste à rejeter tout semis montrant plus d'une cime. Cette situation prévaut au Québec, les normes de qualification comprenant différentes clauses visant le rejet des semis affectés par des défauts de croissance sur la partie aérienne, plusieurs d'entre elles référant au phénomène de cime multiple. le débat ayant conduit à l'inscription de ces clauses dans le processus de qualification des semis a eu lieu durant les années 1980. Dans ce débat, un document produit par Tétreault et Stein (1988) semble avoir fortement orienté le travail des décideurs concernant le libellé des normes pertinentes au phénomène des cimes multiples. La volonté manifestée par le Ministère à l'époque était« de reboiser des plants à tige unique et de la meilleure qualité possible, considérant les risques que représentaient les plants à cime multiple» (Tétreault et Stein 1988, p. 2). Dix ans plus tard, il convient de faire le point à la lumière de nouveaux travaux ayant pu être produits depuis lors. Est-il toujours aussi risqué de planter des semis à cime multiple? Les inquiétudes québécoises concernant le phénomène des cimes multiples sont-elles partagées par d'autres organisations responsables de reboisement? Connaît-on les effets à long terme d'un épisode de cimes multiples dans la vie d'un arbre, surtout si cet épisode survient lors des premières années de sa vie, lorsqu'il croît en pépinière ? Les coûts supplémentaires associés à l'application des normes pertinentes aux cimes multiples, tant pour le producteur que pour le client, donnent-ils un retour suffisant sur l'investissement pour qu'il vaille la peine de persévérer dans cette voie? Ce travail veut faire un retour sur les causes et les conséquences de ce phénomène chez les conifères en général, et chez l'épinette noire en particulier. Nous n'avons pas la prétention de croire qu'il va répondre en totalité aux interrogations du paragraphe précédent. Cependant, il pourrait susciter une réflexion concernant la pertinence de maintenir ou non les normes actuelles de qualification des semis présentant plusieurs cimes lors de la livraison.

Type de document:Rapport
Date:31 Mars 1999
Nombre de pages:25
Organisation:Université du Québec à Chicoutimi
Sujets:Sciences naturelles et génie
Sciences naturelles et génie > Sciences appliquées > Foresterie et sciences du bois
Département, module, service et unité de recherche:Départements et modules > Département des sciences fondamentales > Modules des sciences fondamentales
Mots-clés:cimes multiples, essences résineuses, revue de littérature
Déposé le:17 févr. 2016 22:59
Dernière modification:17 févr. 2016 22:59
Afficher les statistiques de telechargements

Éditer le document (administrateurs uniquement)

Creative Commons LicenseSauf indication contraire, les documents archivés dans Constellation sont rendus disponibles selon les termes de la licence Creative Commons "Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification" 2.5 Canada.

Bibliothèque Paul-Émile-Boulet, UQAC
555, boulevard de l'Université
Chicoutimi (Québec)  CANADA G7H 2B1
418 545-5011, poste 5630