LiveZilla Live Chat Software

Constellation, le dépôt institutionnel de l'Université du Québec à Chicoutimi

Objets d'un territoire partagé : quelques expérimentations dans le développement d'une méthode participative de design pour amener l'Autre à prendre parole à travers le médium exposition

Émond Lyse. (2008). Objets d'un territoire partagé : quelques expérimentations dans le développement d'une méthode participative de design pour amener l'Autre à prendre parole à travers le médium exposition. Mémoire de maîtrise, Université du Québec à Chicoutimi.

[img]
Prévisualisation
PDF
8MB

Résumé

Mes préoccupations d'artiste et d'étudiante en recherche sont reliées à la valorisation de l'identité, la mienne et celle de l'Autre1. Je veux pouvoir être une facilitatrice ou une médiatrice afin d'aider l'Autre à articuler sa pensée (par la mise en exposition) dans le but de l'amener vers une compréhension plus juste et de sa vision du monde et de sa culture. Mon engagement comme étudiante et assistante de recherche au projet Design et culture matérielle: développement communautaire et cultures autochtones se situe d'ailleurs dans Sa valorisation de cette identité culturelle autochtone, par le développement d'une approche participative en design d'exposition.

Au coeur des diverses expérimentations réalisées avec trois communautés (Mashteuiatsh, Uashat mak Mani-Utenam, Odanak) en vue du développement d'une méthode basée sur la participation pour la réalisation d'une exposition, une double question de recherche me préoccupait particulièrement : est-ce que !e niveau de participation à l'expérience des principaux acteurs autochtones influence ensuite leur degré de reconnaissance de l'oeuvre muséologique? La participation permet-elle une meilleure compréhension et une interprétation plus cohérente, plus juste de la culture de l'Autre?

Je me suis intéressée à l'Autre avec l'idée qu'il y avait là, pour moi, quelque chose à apprendre, à comprendre, à conceptualiser; je me suis intéressée à sa cohérence, à sa façon de penser et de raisonner pour l'encourager à analyser, à conceptualiser et à exprimer son appartenance.

Cette approche est basée principalement sur la rencontre, l'entretien, l'écoute, l'échange et la quête d e perceptions sensibles, ainsi que sur la validation constante des contenus et des choix muséographiques à travers le concept participatif. Plusieurs des expériences menées entre 2003 et 2007 ont fait avancer mon questionnement et ont nourri ma réflexion.

À la suite de ces expériences terrains, j'ai pris conscience des niveaux de participation et des niveaux de reconnaissance des acteurs. 11 s'agit d'un véritable travail de collaboration entre designers, muséologues et les acteurs impliqués, ceux que Hugues de Varine2 (1976) nomme les experts d'usage3. J'ai travaillé également dans plusieurs situations : observatrice, médiatrice, faciiitatrice, designer et artiste. Je me suis engagée concrètement dans l'action, ce qui m'a permis de comprendre, de l'intérieur, la réalité des participants.

Type de document:Thèse ou mémoire de l'UQAC (Mémoire de maîtrise)
Date:2008
Lieu de publication:Chicoutimi
Programme d'étude:Maîtrise en art
Nombre de pages:74
ISBN:9781412314954
Identifiant unique:10.1522/030032853
Sujets:Arts et lettres > Étude des arts et des lettres > Enseignement des arts
Arts et lettres > Création littéraire et artistique > Design
Département, module, service et unité de recherche:Départements et modules > Département des arts et des lettres > Programmes d'études de cycles supérieurs en arts
Directeur(s), Co-directeur(s) et responsable(s):Kaine, Elisabeth
Déposé le:01 janv. 2008 12:34
Dernière modification:20 sept. 2011 15:34
Afficher les statistiques de telechargements

Éditer le document (administrateurs uniquement)

Creative Commons LicenseSauf indication contraire, les documents archivés dans Constellation sont rendus disponibles selon les termes de la licence Creative Commons "Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification" 2.5 Canada.

Bibliothèque Paul-Émile-Boulet, UQAC
555, boulevard de l'Université
Chicoutimi (Québec)  CANADA G7H 2B1
418 545-5011, poste 5630