LiveZilla Live Chat Software

Constellation, le dépôt institutionnel de l'Université du Québec à Chicoutimi

Impact d'un programme d'entraînement périodisé sur la santé physique et psychologique des personnes atteintes de maladies mentales

Thériault Linda. (2014). Impact d'un programme d'entraînement périodisé sur la santé physique et psychologique des personnes atteintes de maladies mentales. Mémoire de maîtrise, Université du Québec à Chicoutimi.

[img] PDF
3MB

Résumé

II existe actuellement très peu d'études qui se sont intéressées aux effets de la pratique de l'activité physique sur l'amélioration de la condition physique et sur la réduction des symptômes chez des personnes aux prises avec un problème de santé mentale. L'objectif de ce projet de recherche est donc d'évaluer l'impact d'un programme d'entraînement sur la condition physique ainsi que sur la régulation des symptômes chez des personnes atteintes de maladies mentales.

Méthodologie : 17 patients (schizophrénie = 8 ; troubles de l'humeur = 9) ont participé à

cette étude. La collecte de données s'est effectuée sur une période de 8 semaines au cours desquelles 2 entraînements de 75 minutes chacun étaient réalisés. Les séances se divisaient en 3 parties comprenant l'entraînement des qualités musculaires, de l'endurance cardiovasculaire et de la capacité fonctionnelle. Les participants ont été évalués sur trois temps de mesure, à savoir, au début, à la 4e semaine et à la 8e semaine. Des mesures physiologiques comprenant un bilan sanguin lipide, le cortisol et la créatine kinase (CK) ont été réalisées. De plus, des questionnaires mesurant l'anxiété, la qualité du sommeil et l'image corporelle ont été administrés au temps 1 et 3.

Résultats: Indépendamment de la maladie, tous les participants ont débuté l'étude avec un niveau de capacité physique nettement inférieur à la valeur attendue. Après 8 semaines d'entraînement, toutes les qualités physiques se sont significativement améliorées (p < 0.05). De plus, les niveaux de cortisol de CK et le bilan lipidique se sont aussi significativement améliorés. Finalement, les réponses aux questionnaires démontrent un impact psychologique tout aussi important que celui noté sur le plan physique.

Conclusion : Un programme d'entraînement de 8 semaines permet d'améliorer la capacité physique des patients tout en réduisant leurs symptômes psychologiques. L'image corporelle et la qualité du sommeil se sont également améliorées.

Type de document:Thèse ou mémoire de l'UQAC (Mémoire de maîtrise)
Date:2014
Lieu de publication:Chicoutimi
Programme d'étude:Maîtrise en médecine expérimentale
Nombre de pages:98
ISBN:Non spécifié
Sujets:Sciences sociales et humaines > Sciences sociales > Psychologie
Département, module, service et unité de recherche:Départements et modules > Département des sciences de la santé > Programmes d'études de cycles supérieurs en sciences cliniques et biomédicales
Directeur(s), Co-directeur(s) et responsable(s):Leone, Mario
Fortin, Audrey
Déposé le:02 mai 2016 09:13
Dernière modification:02 mai 2016 20:13
Afficher les statistiques de telechargements

Éditer le document (administrateurs uniquement)

Creative Commons LicenseSauf indication contraire, les documents archivés dans Constellation sont rendus disponibles selon les termes de la licence Creative Commons "Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification" 2.5 Canada.

Bibliothèque Paul-Émile-Boulet, UQAC
555, boulevard de l'Université
Chicoutimi (Québec)  CANADA G7H 2B1
418 545-5011, poste 5630