LiveZilla Live Chat Software

Constellation, le dépôt institutionnel de l'Université du Québec à Chicoutimi

Alimentation et croissance de l'omble moulac et de l'omble lacmou dans la Réserve faunique de Portneuf

Bhérer Yan. (2015). Alimentation et croissance de l'omble moulac et de l'omble lacmou dans la Réserve faunique de Portneuf. Mémoire de maîtrise, Université du Québec à Chicoutimi.

[img] PDF
2MB

Résumé

Au Québec, la pêche sportive est une activité de très grande importance économique. La principale espèce exploitée est sans équivoque l’omble de fontaine, Salvelinus fontinalis. Depuis plusieurs années, une diminution de l’abondance de ces poissons dans certains plans d’eau a été constatée. Celle-ci serait occasionnée, entre autres, par l'introduction d’espèces compétitrices. L’introduction d’un hybride entre l’omble de fontaine et le touladi (Salvelinus namaycush) a été effectuée dans le but de contrer ces espèces compétitrices. Tout dépendamment du croisement réalisé, il a donné naissance à deux types d’hybride : l’omble moulac et l’omble lacmou. Toutefois un problème persiste, les connaissances concernant les habitudes alimentaires et la croissance de l’omble moulac sont très limitées, alors que ce n’est pas le cas pour l’hybride lacmou. Dans cette étude, l’objectif principal était de comparer (1) le régime alimentaire et (2) le taux de croissance des deux types d’hybride. Pour effectuer ces analyses, quatre lacs ont été échantillonnés de mai à octobre 2006 et 2007 dans la Réserve faunique de Portneuf, suite à des ensemencements d'hybrides réalisés en 2005 et 2006. L’alimentation a été comparée à l’aide des contenus stomacaux provenant des poissons capturés dans le lac des Aulnes. La croissance a quant à elle été mesurée à partir de la masse, de la longueur et des accroissements annuels des otolithes d’individus âgés de un, deux ou trois ans. L’analyse des contenus stomacaux des poissons provenant du lac des Aulnes a démontré que l’alimentation change en fonction de l’âge des individus et de la période de l’été, mais qu’elle est similaire entre les deux types d'hybride. Les comparaisons de la croissance montrent que l’omble moulac semble avoir un léger avantage sur l’omble lacmou des points de vue de la longueur et de la masse corporelle, mais pas au niveau de l’indice de condition de Fulton. L’introduction d'un hybride ne constitue pas une panacée contre les espèces compétitrices, mais plutôt un outil de mise en valeur de plus à la disposition des gestionnaires. Cet outil de mise en valeur permet d’augmenter l’offre de pêche dans certains lacs proposant jadis de piètres rendements, en plus d’offrir aux pêcheurs un poisson de taille intéressante.

Type de document:Thèse ou mémoire de l'UQAC (Mémoire de maîtrise)
Date:Décembre 2015
Lieu de publication:Chicoutimi
Programme d'étude:Maîtrise en ressources renouvelables
Nombre de pages:55
ISBN:Non spécifié
Sujets:Sciences naturelles et génie > Sciences appliquées > Eau et environnement
Sciences naturelles et génie > Sciences naturelles > Biologie et autres sciences connexes
Département, module, service et unité de recherche:Départements et modules > Département des sciences fondamentales > Programmes d'études de cycles supérieurs en ressources renouvelables, environnement et biologie
Directeur(s), Co-directeur(s) et responsable(s):Sirois, Pascal
Mots-clés:alimentation, croissance, hybride, omble, omble lacmou, omble moulac
Déposé le:13 mai 2016 11:20
Dernière modification:16 mai 2016 16:43
Afficher les statistiques de telechargements

Éditer le document (administrateurs uniquement)

Creative Commons LicenseSauf indication contraire, les documents archivés dans Constellation sont rendus disponibles selon les termes de la licence Creative Commons "Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification" 2.5 Canada.

Bibliothèque Paul-Émile-Boulet, UQAC
555, boulevard de l'Université
Chicoutimi (Québec)  CANADA G7H 2B1
418 545-5011, poste 5630