LiveZilla Live Chat Software

Constellation, le dépôt institutionnel de l'Université du Québec à Chicoutimi

Analyse d’un processus de co-construction dans un projet collectif

Fantodji Mahounan Bienvenue. (2016). Analyse d’un processus de co-construction dans un projet collectif. Mémoire de maîtrise, Université du Québec à Chicoutimi.

[img] PDF
2MB

Résumé

La présente recherche trouve ses fondements dans le désir de travailler sur une problématique de grande importance pour les entreprises confrontées ces temps-ci à la divergence des parties prenantes qui, n’ayant pas vécu les mêmes expériences et ne préservant pas les mêmes valeurs, sont tenues de s’unir pour construire et mettre en oeuvre de manière collective un projet. Elle a été possible grâce à la mise en oeuvre d’un projet collectif par une équipe de chercheurs à l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) et trouve ses fondements dans le désir de travailler sur une problématique d’actualité. C’est ainsi que cette recherche s’est fixée pour objectif de mieux comprendre comment peut se construire un projet collectif le long de son cycle de vie. D’une méthodologie basée sur une approche qualitative à travers des observations non participantes et l’organisation des entrevues semi-dirigées des parties prenantes impliquées, cette recherche a permis de vivre de l’intérieur, l’expérience de la construction et de la mise en oeuvre d’un projet collectif par des professeurs et chercheurs du département des sciences économiques et administratives (DSEA) et du département des sciences humaines et sociales (DSHS) de l’UQAC, réunis en projet collectif en vue d’étudier eux-mêmes les projets collectifs. Des données collectées de l’observation non participante de l’équipe en projet collectif et des entrevues semi-dirigées des membres, l’analyse des résultats, à l’aide du logiciel N’VIVO, a permis de mieux comprendre le projet collectif à travers la place du processus et de la finalité, la place des facteurs et enfin les différentes phases importantes dans son cycle de vie. Les résultats ont permis de constater que dans un projet collectif, le processus et la finalité ont chacune une place importante et se soutiennent mutuellement. L’enrichissement du processus facilite l’atteinte de la finalité intermédiaire. L’atteinte de la finalité intermédiaire met en confiance l’équipe et finit par enrichir à nouveau le processus, qui à son tour faciliterait l’atteinte d’une seconde finalité intermédiaire, et ceci jusqu’à l’atteinte de la finalité du projet. Pour des acteurs venant d’horizons divers, la construction et l’entretien d’un processus consensuel sont très importants. C’est ainsi que dans le processus d’un projet collectif, nous avons constaté qu’il est important de créer les conditions pour faire régner la confiance afin que chaque acteur retrouve ses valeurs. Il est important également de créer les conditions pour que les différents outils soient définis de manière consensuelle, acceptée et internalisée par tous. Il est nécessaire de garder en veille l’atteinte de la finalité par la réalisation du projet collectif. Dans un projet collectif, il est facile de s’éloigner de la finalité si un dispositif de suivi consensuel n’est pas bien alimenté afin que chaque acteur se remémore en permanence les objectifs et attentes du projet collectif en construction. Les résultats ont également permis de comprendre la place des facteurs dans la réussite d’un projet collectif. La bonne combinaison des facteurs temps, organisation et informations contribuerait efficacement à un processus de co-construction bien réussi et faciliterait l’atteinte des résultats. Enfin, basée sur les quatre (04) phases proposées par le PMI (2013), la recherche a apporté des réaménagements puis suggérée une nouvelle et première phase très déterminante pour la réussite d’un projet collectif. Ainsi, cinq phases essentielles ont été proposées pour la mise en oeuvre d’un projet collectif. Il s’agit de : (i) la création du collectif au sein de l’équipe, (ii) le démarrage du projet, (iii) la co-construction et la préparation du projet, (iv) l’exécution, le suivi et la co-évaluation du projet collectif et enfin, (v) la clôture du projet collectif. Cette recherche, à travers ses résultats a apporté quelques éléments pour contribuer à la théorie et la pratique sur la gestion des projets collectifs. Elle nécessite d’être approfondie pour valider les résultats obtenus.

Type de document:Thèse ou mémoire de l'UQAC (Mémoire de maîtrise)
Date:Septembre 2016
Lieu de publication:Chicoutimi
Programme d'étude:Maîtrise en gestion de projet
Nombre de pages:151
ISBN:Non spécifié
Sujets:Sciences sociales et humaines > Sciences de la gestion > Management
Département, module, service et unité de recherche:Départements et modules > Département des sciences économiques et administratives > Programmes d'études de cycles supérieurs en gestion de projet
Directeur(s), Co-directeur(s) et responsable(s):Leyrie, Christophe
Bousquet, Julien
Mots-clés:analyse processuelle, analyse qualitative, co-construction, processus, projet collectif, co-production, finalité, facteurs
Déposé le:17 févr. 2017 08:15
Dernière modification:20 févr. 2017 23:12
Afficher les statistiques de telechargements

Éditer le document (administrateurs uniquement)

Creative Commons LicenseSauf indication contraire, les documents archivés dans Constellation sont rendus disponibles selon les termes de la licence Creative Commons "Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification" 2.5 Canada.

Bibliothèque Paul-Émile-Boulet, UQAC
555, boulevard de l'Université
Chicoutimi (Québec)  CANADA G7H 2B1
418 545-5011, poste 5630