LiveZilla Live Chat Software

Constellation, le dépôt institutionnel de l'Université du Québec à Chicoutimi

Perspectives des intervenants et des facilitateurs sur la collaboration interprofessionnelle au sein de programmes d’intervention par la nature et l’aventure

Plante Annie. (2016). Perspectives des intervenants et des facilitateurs sur la collaboration interprofessionnelle au sein de programmes d’intervention par la nature et l’aventure. Mémoire de maîtrise, Université du Québec à Chicoutimi.

[img] PDF
4MB

Résumé

La collaboration interprofessionnelle est un mode de fonctionnement d’équipe qui tend à se répandre dans plusieurs domaines de la santé, et ce, depuis plusieurs années. Si certains secteurs ont adopté le modèle collaboratif au sein de leurs équipes depuis longtemps et fait leurs preuves en termes d’efficacité, d’autres en sont à leurs premiers essais. C’est entre autres le cas de certaines équipes qui encadrent des programmes d’intervention par la nature et l’aventure (INA), principalement au Québec. L’implantation de ces programmes au sein des réseaux communautaires, éducatifs ou institutionnels, ou encore en entreprise privée, est encore assez récente dans la province. Bien qu’ils aient pris de l’ampleur dans les dernières années, du moins en intérêt, les modalités de fonctionnement et d’encadrement de ces programmes ne sont pas encore bien définies. Leur encadrement semble toutefois prendre parfois la forme de collaboration entre des guides d’aventure et des intervenants de différents milieux d’intervention. Cette formule novatrice trouve principalement sa source lors de la création, au Saguenay, de la coopérative INAQ (Intervention par la Nature et l’Aventure au Québec) en 2005. Dès sa création, INAQ a en effet opté pour une collaboration entre ses facilitateurs d’aventure et les intervenants des organismes avec qui ils collaborent afin d’encadrer ses programmes. Ce mémoire vise donc à explorer la perception des intervenants psychosociaux et des facilitateurs d’aventure sur leur collaboration au sein des équipes qui encadrent les programmes d’INA de la coopérative INAQ. Plus spécifiquement, cette recherche poursuit trois objectifs généraux. Le premier vise à documenter et décrire la collaboration entre les facilitateurs et les intervenants des programmes de la coopérative INAQ selon un modèle de structuration de la collaboration interprofessionnelle. Le deuxième objectif concerne, pour sa part, la perception des facilitateurs et des intervenants à l’égard de leur collaboration interprofessionnelle au sein des programmes qu’ils ont réalisés. Enfin, le troisième objectif consister à recueillir leurs perceptions de ce qu’ils croient être les éléments qui facilitent et qui font obstacle à cette collaboration. Pour ce faire, une recherche qualitative de type exploratoire a été menée. Ainsi, cinq facilitateurs de la coopérative INAQ et huit intervenantes ayant collaboré à ces programmes ont accepté de participer à des entrevues semi-dirigées. Les principaux résultats de cette étude concernent a) la définition la collaboration interprofessionnelle, b) l’évaluation d’une atteinte de ce mode de collaboration au sein des équipes étudiées et c) les éléments d’influence de la structuration de la collaboration interprofessionnelle dans les équipes INAQ. Pour ce qui est du premier constat, si les répondants semblent avoir une bonne compréhension de la collaboration en général, il semble plus difficile de définir la forme de la collaboration (« multi », « inter » ou « trans »). Par ailleurs, la mise en oeuvre d’une collaboration interprofessionnelle comportant son lot de défis, elle nécessite notamment un intérêt réel des membres à s’y investir, du temps et un contexte favorable. L’atteinte d’une collaboration interprofessionnelle au sein des équipes qui encadrent les programmes INAQ ne fait d’ailleurs pas l’unanimité chez les répondants. Notre analyse de cette collaboration ne permet pas non plus de conclure qu’une telle intensité (« inter ») existe dans tous les programmes de cet organisme. En conséquence, nous avons principalement observé des équipes qui collaboraient selon un mode multiprofessionnel, où le leadership est principalement assuré par les facilitateurs et à de rares occasions, interprofessionnel, lorsque le temps le permet et où un partage (voire un chevauchement) des tâches et responsabilités est observé. Les résultats concernant la structuration des équipes INAQ mettent en lumière trois principaux éléments majeurs d’influence. Il s’agit a) du lien commercial qui unit les collaborateurs, b) du contexte dans lequel se déroule la collaboration ainsi que c) du temps passé entres collaborateurs (durée et récurrence des programmes). Les principales conséquences sont le fait qu’un lien hiérarchique s’installe dès les premières rencontres entre collaborateurs et le contexte de nature et d’aventure agit parfois auprès des intervenants comme élément de déstabilisation. Ceci entraîne un déséquilibre et parfois même un frein à la collaboration interprofessionnelle au sein des équipes INAQ. Le temps, toutefois, agit comme modérateur de ces éléments d’influence. Ainsi, les programmes longs ou récurrents semblent plus propices à un meilleur équilibre dans la structure de la collaboration. Enfin, la particularité et l’aspect novateur de cette étude résident dans le fait que très peu de recherches, à notre connaissance, ont été menées sur les équipes qui encadrent les programmes d’INA, encore moins sur un modèle de collaboration. De plus, elle porte sur le contexte particulier du Québec où ces programmes sont actuellement en croissance. Finalement, les recommandations issues des conclusions pourraient contribuer à l’optimisation de l’efficacité de ce modèle, ainsi qu’à un développement plus concerté de l’encadrement de ce type de programme au Québec.

Type de document:Thèse ou mémoire de l'UQAC (Mémoire de maîtrise)
Date:Août 2016
Lieu de publication:Chicoutimi
Programme d'étude:Maîtrise en travail social
Nombre de pages:238
ISBN:Non spécifié
Sujets:Sciences sociales et humaines > Sciences sociales > Service social et travail social
Département, module, service et unité de recherche:Départements et modules > Département des sciences humaines > Unité d'enseignement en travail social
Directeur(s), Co-directeur(s) et responsable(s):Bergeron-Leclerc, Christiane
Mots-clés:aventure, collaboration, intervention, intervention par la nature et l'aventure, nature
Déposé le:26 avr. 2017 08:16
Dernière modification:26 avr. 2017 22:06
Afficher les statistiques de telechargements

Éditer le document (administrateurs uniquement)

Creative Commons LicenseSauf indication contraire, les documents archivés dans Constellation sont rendus disponibles selon les termes de la licence Creative Commons "Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification" 2.5 Canada.

Bibliothèque Paul-Émile-Boulet, UQAC
555, boulevard de l'Université
Chicoutimi (Québec)  CANADA G7H 2B1
418 545-5011, poste 5630