LiveZilla Live Chat Software

Constellation, le dépôt institutionnel de l'Université du Québec à Chicoutimi

Le préfixe « co- » et les projets collectifs : une revue systématique de la littérature de « 8CO »

Ngueha Thomas Guerlain. (2016). Le préfixe « co- » et les projets collectifs : une revue systématique de la littérature de « 8CO ». Mémoire de maîtrise, Université du Québec à Chicoutimi.

[img] PDF
4MB

Résumé

Au jour d'aujourd'hui, le travail en équipe occupe une place de plus en plus importante dans les organisations. Il s'inscrit dans un ensemble de pratiques d'action collective ou bien encore de travail collectif dans la discipline de gestion de projet et est repéré sous le vocable de projet collectif. Dans le cadre empirique, Bréchet et Desreumaux (2005) s’inspirant des travaux de Boutinet (1993) sur la diversité des figures de projet, opposent le caractère individuel et le caractère collectif du projet. Ils s’intéressent particulièrement à l’action collective et résument leur pensée par cette citation : « En effet, tout projet se développe dans un collectif englobant, dans un contexte d’interaction avec d’autres acteurs sans lesquels il ne pourrait s’actualiser. Tout projet s’appuie aussi inévitablement sur des personnes ou des groupes de personnes qui joueront un rôle moteur, catalyseur ou fédérateur... On mesure immédiatement que le projet collectif qui nous intéresse revêt certes une dimension existentielle mais recouvre aussi une dimension opératoire ». Sur le plan fondamental, comme le dit très bien Reynaud, J.-D. repris par Bréchet et Schieb-Bienfait (2009) : « Les acteurs sociaux se constituent dans la mesure où ils entreprennent une action collective ou, dit autrement, se dotent d’un projet, à savoir d’un ensemble de règles par lesquelles ils s’autonomisent, fixent leurs frontières et constituent leur identité ». Cette idée est aussi présente dans la réflexion fondamentale en stratégie d’entreprise, notamment dans la réflexion de nature épistémologique (Martinet, 1984). On assiste dans la discipline de gestion de projet à l’émergence des concepts relatifs aux projets collectifs et dont la liste reste encore ouverte (exemple : coconstruction, collaboration, coopération, coproduction…). L'emploi du préfixe « co- » dans ces mots dérivés semble être à l’origine du rapprochement de sens entre ces notions. Bien qu’elles ne renvoient pas aux mêmes modes d’organisation de projets collectifs, nous constatons qu’il règne parfois une certaine confusion, une certaine ambigüité et un manque de consensus entre les auteurs1autour de ces notions du fait de la proximité sémantique des unes aux autres. Il n’y a actuellement pas, dans le domaine de la recherche scientifique, de véritable consensus sur les définitions précises de ces notions. Nous nous proposons dans ce projet de mémoire à travers une revue systématique de littérature, de faire la synthèse des écrits sur l’état des connaissances des concepts relatifs aux projets collectifs. Nous avons à cet effet exploité les moteurs de recherche de la bibliothèque en ligne de l’université du Québec à Chicoutimi (UQAC) et 104 articles ont été retenus pour alimenter les analyses statistiques descriptives (univariée et bivariée) faites à l’aide du logiciel SPSS (Stactistical Package for the Social Sciences). Ce projet de mémoire comprend cinq chapitres. Le premier chapitre ou chapitre introductif reviendra sur le contexte de la recherche, positionnera la problématique qui sous-tend cette recherche, puis stipulera les objectifs de la recherche. Le deuxième chapitre sera consacré à la revue de la littérature à travers laquelle nous explorerons la littérature scientifique en rapport avec les concepts abordés et qui traduisent les projets collectifs. Le troisième chapitre présentera la pertinence de la démarche méthodologique choisie. Le quatrième chapitre présentera les résultats obtenus à travers les analyses statistiques descriptives notamment l’analyse descriptive univariée et l’analyse descriptive bivariée. Enfin, le cinquième chapitre discutera des résultats, de leur portée, précisera leurs apports pour la recherche scientifique, présentera les limites et les pistes de recherche potentielles qui se dessinent à la suite de la présente recherche.

Type de document:Thèse ou mémoire de l'UQAC (Mémoire de maîtrise)
Date:Décembre 2016
Lieu de publication:Chicoutimi
Programme d'étude:Maîtrise en gestion de projet
Nombre de pages:296
ISBN:Non spécifié
Sujets:Sciences sociales et humaines > Sciences de la gestion > Administration des affaires
Sciences sociales et humaines > Sciences de la gestion > Management
Département, module, service et unité de recherche:Départements et modules > Département des sciences économiques et administratives > Programmes d'études de cycles supérieurs en gestion de projet
Directeur(s), Co-directeur(s) et responsable(s):Bousquet, Julien
Leyrie, Christophe
Mots-clés:coconstruction, collaboration, coopération, coproduction, préfixe "co-", projets collectifs, cocréation, codéveloppement, co-innovation, coordination
Déposé le:03 mai 2017 15:40
Dernière modification:04 mai 2017 17:09
Afficher les statistiques de telechargements

Éditer le document (administrateurs uniquement)

Creative Commons LicenseSauf indication contraire, les documents archivés dans Constellation sont rendus disponibles selon les termes de la licence Creative Commons "Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification" 2.5 Canada.

Bibliothèque Paul-Émile-Boulet, UQAC
555, boulevard de l'Université
Chicoutimi (Québec)  CANADA G7H 2B1
418 545-5011, poste 5630