LiveZilla Live Chat Software

Constellation, le dépôt institutionnel de l'Université du Québec à Chicoutimi

A nest predator's view of a managed forest : Gray Jay (Perisoreus canadensis) movement patterns in response to forest edges

Ibarzabal Jacques et Desrochers André. (2004). A nest predator's view of a managed forest : Gray Jay (Perisoreus canadensis) movement patterns in response to forest edges. The Auk, 121, (1), p. 162-169.

[img]
Prévisualisation
PDF - Version publiée
Disponible sous licence Creative Commons Attribution Non-commercial No Derivatives.

2MB

URL officielle: http://dx.doi.org/doi:10.1642/0004-8038(2004)121[0...

Résumé

High nest-predation risk is often associated with forest edges. Most nest predators in boreal coniferous forests of North America are forest specialists living in mature stands. Nest predators have been studied mainly through use of artificial nests; knowledge of their behavior remains limited. We used radiotelemetry to examine movement patterns, relative to forest edge, of a forest nest predator, the Gray Jay (Perisoreus canadensis), in boreal coniferous forest. Each of 11 family groups of Gray Jays monitored in early summer exhibited a marked association with forest edges. Jays were found within 30 m of the forest edges more often than expected from random use of mature forest. Furthermore, jays traveled more slowly near forest edges than in the forest interior. Because forest edges apparently represent prime foraging habitat for Gray Jays, narrow forest strips left by logging could act as ecological traps for mature-stand songbirds before stands regenerate in adjacent clearcuts.

Un risque élevé de prédation est souvent associé aux lisières des forêts. La plupart des prédateurs de nids des forêts conifériennes boréales de l'Amérique du Nord sont essentiellement des espèces du milieu forestier mature. Les prédateurs de nids ont surtout été étudiés à l'aide de nids artificiels et la connaissance de leur comportement reste limitée. Nous avons utilisé la télémétrie conventionnelle pour examiner les patrons de mouvement relatifs aux lisières des forêts par un prédateur de nid forestier, Perisoreus canadensis, dans une forêt coniférienne boréale. Chacun des 11 groupes familiaux de Perisoreus canadensis suivis au début de l'été montraient une association marquée avec les lisières. Les mésangeais ont été trouvés plus souvent à moins de 30 m d'une lisière forestière que l'aurait suggérée une répartition aléatoire de leurs activités dans la forêt mature. De plus, les mésangeais se déplaçaient plus lentement près des lisières qu'à l'intérieur de la forêt. Étant donné que les lisières représentent apparemment un habitat privilégié pour la quête de nourriture chez Perisoreus canadensis, les bandes étroites de forêts laissées après les coupes forestières pourraient constituer des pièges écologiques pour les passereaux de la forêt mature, avant que les peuplements se régénèrent dans les coupes adjacentes.

Type de document:Article publié dans une revue avec comité d'évaluation
ISSN:00048038 (ISSN)
Volume:121
Numéro:1
Pages:p. 162-169
Version évaluée par les pairs:Oui
Date:2004
Sujets:Sciences naturelles et génie > Sciences naturelles > Biologie et autres sciences connexes
Département, module, service et unité de recherche:Départements et modules > Département des sciences fondamentales
Mots-clés:nest predation, Gray Jay, Perisoreus canadensis, boreal forest, forest edge, radiotelemetry, foraging behavior
Déposé le:05 juin 2017 13:58
Dernière modification:05 juin 2017 13:58
Afficher les statistiques de telechargements

Éditer le document (administrateurs uniquement)

Creative Commons LicenseSauf indication contraire, les documents archivés dans Constellation sont rendus disponibles selon les termes de la licence Creative Commons "Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification" 2.5 Canada.

Bibliothèque Paul-Émile-Boulet, UQAC
555, boulevard de l'Université
Chicoutimi (Québec)  CANADA G7H 2B1
418 545-5011, poste 5630