LiveZilla Live Chat Software

Constellation, le dépôt institutionnel de l'Université du Québec à Chicoutimi

Mesure de l’impact du pourcentage de retour des machines à sous de démonstration sur les erreurs d’estimation et les croyances irrationnelles des joueurs

Emond Mathieu. (2017). Mesure de l’impact du pourcentage de retour des machines à sous de démonstration sur les erreurs d’estimation et les croyances irrationnelles des joueurs. Thèse de doctorat, Université du Québec à Chicoutimi.

[img] PDF
2MB

Résumé

Les sites Internet sur lesquels il est possible de jouer à des machines à sous en ligne proposent régulièrement aux joueurs de faire l’essai gratuitement des machines en offrant une version de démonstration. Ces versions de démonstration présentent toutefois un pourcentage de retour exagéré comparativement à la version payante. La présente étude avait pour but d’évaluer l’impact de ces machines de démonstration sur les erreurs d’estimation et les croyances irrationnelles entretenues par les joueurs. Il était attendu que les joueurs soumis à un pourcentage de retour exagéré (180 %) connaîtraient une augmentation au niveau de leurs erreurs d’estimation et de leurs croyances irrationnelles, comparativement aux joueurs soumis à un pourcentage de retour typique (92 %). Un échantillon de 70 étudiants de l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) a été recruté. Ils ont été assignés de façon aléatoire à l’un de deux groupes : 1) taux version démonstration (180 %) ou 2) taux version payante (92 %). Les participants ont complété des mesures auto-rapportées sur leurs estimations des probabilités de gains et de pertes aux machines à sous ainsi que leurs croyances par rapport aux jeux de hasard et d’argent avant et après une séance de jeu de 10 minutes sur un simulateur de machine à sous. Les résultats ont été analysés à l’aide d’ANOVAs mixtes à deux facteurs et de tests t. Les résultats révèlent que les participants du groupe contrôle présentent un maintien de leurs erreurs d’estimation après avoir joué au simulateur de machine à sous comparativement aux participants du groupe expérimental (taux de retour à 180 %) qui démontrent une augmentation statistiquement significative de celles-ci. Pour ce qui est des croyances irrationnelles, les participants du groupe contrôle maintiennent le même niveau après la séance de jeu tandis que les participants du groupe expérimental présentent une augmentation marginalement statistiquement significative. Les résultats de la présente étude suggèrent donc que l’essai d’un simulateur de machine à sous présentant un taux de retour exagéré conduit à une diminution de l’estimation des risques associés au jeu sur ces machines. Le joueur pourrait ensuite être plus susceptible de prendre part à ce type d’activité et de miser des plus grandes sommes d’argent.

Type de document:Thèse ou mémoire de l'UQAC (Thèse de doctorat)
Date:Juin 2017
Lieu de publication:Chicoutimi
Programme d'étude:Doctorat en psychologie
Nombre de pages:100
ISBN:Non spécifié
Sujets:Sciences sociales et humaines > Sciences sociales > Psychologie
Département, module, service et unité de recherche:Départements et modules > Département des sciences de la santé > Programmes d'études de cycles supérieurs en psychologie
Directeur(s), Co-directeur(s) et responsable(s):Lalande, Daniel
Mots-clés:croyances irrationnelles, erreurs d'estimation, jeu en ligne, jeu pathologique, machines à sous, pourcentage de retour
Déposé le:19 sept. 2017 08:15
Dernière modification:20 sept. 2017 00:29
Afficher les statistiques de telechargements

Éditer le document (administrateurs uniquement)

Creative Commons LicenseSauf indication contraire, les documents archivés dans Constellation sont rendus disponibles selon les termes de la licence Creative Commons "Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification" 2.5 Canada.

Bibliothèque Paul-Émile-Boulet, UQAC
555, boulevard de l'Université
Chicoutimi (Québec)  CANADA G7H 2B1
418 545-5011, poste 5630