LiveZilla Live Chat Software

Constellation, le dépôt institutionnel de l'Université du Québec à Chicoutimi

Les perceptions et attitudes des étudiants hôtes de l’Université du Québec à Chicoutimi face à l’intégration des étudiants internationaux

Côté Sandra. (2018). Les perceptions et attitudes des étudiants hôtes de l’Université du Québec à Chicoutimi face à l’intégration des étudiants internationaux. Mémoire de maîtrise, Université du Québec à Chicoutimi.

[img] PDF
1MB

Résumé

Suivant les tendances québécoises et canadiennes, le nombre d’étudiants internationaux (ÉI) accueillis à l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) augmente d’année en année. En effet, en 12 ans, la proportion d’ÉI sur le campus de l’UQAC est passée de 4,3% à 19,7 % de sa clientèle totale (BDR : 2017). Cette nouvelle réalité présente certes plusieurs avantages pour l’institution tout comme pour la communauté universitaire, mais elle fait face également à des défis importants et des difficultés auxquels les ÉI et la communauté universitaire d’accueil sont confrontés. En fait, l’intégration, ce vivre ensemble, est au coeur des enjeux. S’il est difficile d’intégrer une personne qui ne souhaite pas s’intégrer, il n’est pas plus facile de s’intégrer dans une société d’accueil qui ne laisse pas de place à l’intégration (Kanouté, Vatz Laaroussi, Rachédi et Doffouchi, 2008). Dans cette étude, je me suis intéressée à l’expérience de l’intégration des ÉI, du point de vue de la communauté d’accueil. Plus spécifiquement, cette étude visait à documenter les perceptions et attitudes des étudiants québécois de l’UQAC en regard de l’intégration des étudiants internationaux. Une étude qualitative, reposant sur le cadre théorique de Ward et Masgoret (2006), a été menée auprès de 12 étudiants de l’UQAC. Les participants ont complété une fiche de renseignements personnels et ont été invités, dans le cadre d’une entrevue semi-dirigée, à s’exprimer au regard de la thématique étudiée. Les résultats de cette recherche démontrent que les étudiants hôtes ont des interactions hebdomadaires avec les ÉI et que ces contacts sont, parfois positifs, parfois négatifs. En dépit de cela, les étudiants hôtes démontrent des attitudes d’ouverture et perçoivent des retombées positives associées à la présence d’ÉI sur le campus. Par contre, lorsqu’il s’agit de contacts avec des étudiants dont la langue et la religion sont différentes des leurs, leurs attitudes sont plus négatives. Plusieurs participants ont manifesté la peur de se faire traiter de raciste ainsi que du prosélytisme, ce qui nuit à la création de contacts entre les ÉI et les étudiants hôtes. Enfin, de cette recherche découlent plusieurs recommandations pour l’UQAC et pour les études à venir notamment l’élaboration d’une politique institutionnelle visant l’accueil et l’intégration des ÉI, de travailler sur les déterminants des attitudes positives envers les ÉI ainsi qu’au développement de stratégies visant la diminution de sentiments négatifs chez les étudiants hôtes.

Type de document:Thèse ou mémoire de l'UQAC (Mémoire de maîtrise)
Date:2018
Lieu de publication:Chicoutimi
Programme d'étude:Maîtrise en travail social
Nombre de pages:177
ISBN:Non spécifié
Sujets:Sciences sociales et humaines > Sciences sociales > Service social et travail social
Département, module, service et unité de recherche:Départements et modules > Département des sciences humaines > Unité d'enseignement en travail social
Directeur(s), Co-directeur(s) et responsable(s):Bergeron-Leclerc, Christiane
Mots-clés:attitudes, étudiants hôtes, étudiants internationaux, intégration
Déposé le:28 mars 2018 08:53
Dernière modification:28 mars 2018 21:04
Afficher les statistiques de telechargements

Éditer le document (administrateurs uniquement)

Creative Commons LicenseSauf indication contraire, les documents archivés dans Constellation sont rendus disponibles selon les termes de la licence Creative Commons "Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification" 2.5 Canada.

Bibliothèque Paul-Émile-Boulet, UQAC
555, boulevard de l'Université
Chicoutimi (Québec)  CANADA G7H 2B1
418 545-5011, poste 5630