LiveZilla Live Chat Software

Constellation, le dépôt institutionnel de l'Université du Québec à Chicoutimi

Les orthographes particulières des formes verbales du type romps, vaincs, réponds, couds et perds analysées dans un cadre de grammaire raisonnée

Couture Guillaume. (2000). Les orthographes particulières des formes verbales du type romps, vaincs, réponds, couds et perds analysées dans un cadre de grammaire raisonnée. Mémoire de maîtrise, Université du Québec à Chicoutimi.

[img]
Prévisualisation
PDF
8MB

Résumé

La recherche a pour objectif de trouver une explication logique aux orthographes d'apparence particulière du type je romps, tu romps, il rompt, avec leur « p » intempestif, je vaincs, tu vaincs, il vainc, avec leur « c » tout aussi étonnant, je réponds, tu réponds, il répond, je couds, tu couds, il coud, et je perds, tu perds, il perd, avec leur « d » en apparence gratuit lui aussi. Sous la difficulté, pour le scripteur, de mémoriser l'orthographe de ces formes, se pose celle des connaissances qui pourraient permettre à un scripteur de comprendre et d'expliquer ces choix orthographiques. Le défi est d'abord celui d'établir les fondements de ces orthographes particulières pour ensuite et surtout en dériver des justifications étayées.

Or, ni les grammaires, ni les ouvrages plus spécialisés ne présentent de réponses au problème identifié dans ce mémoire. C'est en regard de ces manques à expliquer qu'une analyse d'un type différent devait être envisagée. Pareille analyse exige toutefois que soient préalablement faits les choix méthodologiques de nature à orienter la recherche dans des voies susceptibles de résultats nouveaux. Le premier choix méthodologique adopté est celui d'une approche synchronique, lequel est complété d'autres choix méthodologiques parents, et d'abord ceux d'un cadre structural et d'une approche grammaticale de type raisonnée. La recherche se donne d'ailleurs pour objectif d'appliquer les sept principes méthodologiques d'analyse en grammaire raisonnée de Lefebvre (2000).

Pour qu'un examen des orthographes d'apparence particulière des formes verbales retenues pour étude soit fructueux, il devait s'appuyer sur un certain nombre de données premières tirées des théories structurales, relatives au verbe et à sa construction. Ces données touchent, entre autres, à la nature et le rôle de la consonne axiale guillaumienne dans le mécanisme du verbe, la variété de formes sous lesquelles peut se présenter la consonne axiale, ou centrale, ainsi que les différents traitements que la consonne centrale peut connaître dans la conjugaison française.

Sur cette base, et toujours en respectant les principes méthodologiques de grammaire raisonnée de Lefebvre, la recherche procède à l'examen détaillé de chacune des formes à expliquer. Les analyses montrent comment toutes et chacune des orthographes particulières participent d'une sémiologie finement organisée du système verbal français et rejoignent par leur construction, autant qu'elles le peuvent dans leur attachement à la conjugaison archaïque, la sémiologie de la conjugaison dominante.

Il est enfin mené quelques observations permettant de déterminer, au moins partiellement, le degré d'utilité didactique des résultats obtenus. Un regard dirigé du côté de la grammaire traditionnelle mène à constater que si des auteurs comme Grevisse laissent entrevoir, dans leurs présentations, une véritable compréhension du système de la conjugaison, le cadre descriptif qui est le leur ne permet pas une présentation de nature explicative de qualité. La réflexion en arrive donc à la conclusion que la grammaire raisonnée, produisant des explications d'un ordre nouveau, devra adopter un cadre de présentation grammaticale différent, fort probablement original lui aussi.

La recherche atteint ses objectifs en produisant des explications logiques, simples et nettes des formes analysées. Un autre succès, majeur celui-là, tient à la méthodologie de réflexion appliquée et permet d'ajouter la recherche à la liste des analyses réussies de grammaire raisonnée.

Type de document:Thèse ou mémoire de l'UQAC (Mémoire de maîtrise)
Date:2000
Lieu de publication:Chicoutimi
Programme d'étude:Maîtrise en éducation
Nombre de pages:138
ISBN:1412309077
Identifiant unique:10.1522/12127385
Sujets:Sciences sociales et humaines > Sciences humaines > Linguistique
Sciences sociales et humaines > Sciences de l'éducation > Didactique
Département, module, service et unité de recherche:Départements et modules > Département des sciences de l'éducation > Programmes d'études de cycles supérieurs en éducation (maîtrise, DESS et programmes courts)
Directeur(s), Co-directeur(s) et responsable(s):Roy, Raymond-Claude
Mots-clés:Français (Langue)--Grammaire--Orthographe, Verbe (Linguistique)--Étude et enseignement, French language--Grammar--Orthography and spelling, Grammar, Comparative and general--Verb--Instruction and study, COUDRE, EDUCATION, ENSEIGNEMENT, FORME, GRAMMAIRE, LOGIQUE, ORTHOGRAPHE, PERDRE, RAISONNE, ROMPRE, THESE, VAINCRE, VERBAL, VERBE
Déposé le:01 janv. 2000 12:34
Dernière modification:02 mai 2013 02:02
Afficher les statistiques de telechargements

Éditer le document (administrateurs uniquement)

Creative Commons LicenseSauf indication contraire, les documents archivés dans Constellation sont rendus disponibles selon les termes de la licence Creative Commons "Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification" 2.5 Canada.

Bibliothèque Paul-Émile-Boulet, UQAC
555, boulevard de l'Université
Chicoutimi (Québec)  CANADA G7H 2B1
418 545-5011, poste 5630