LiveZilla Live Chat Software

Constellation, le dépôt institutionnel de l'Université du Québec à Chicoutimi

Le rapport d'altérité dans les relations ethniques : le cas des couples mixtes du Saguenay-Lac-Saint-Jean

Verschelden Marie-Claude. (1999). Le rapport d'altérité dans les relations ethniques : le cas des couples mixtes du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Mémoire de maîtrise, Université du Québec à Chicoutimi.

[img]
Prévisualisation
PDF
5MB

Résumé

La gestion des identités et du rapport à l'«Autre» est une préoccupation centrale dans la problématique de l'intégration des immigrants. Aussi, les particularités du phénomène de l'immigration en région mettent en évidence le rapport d'altérité entre les individus «autres» et la population régionale. Cette recherche vise à étudier comment se définit le rapport d'altérité dans les situations de mariage mixte où la rencontre des identités sociales est première. Les représentations sociales de certaines pratiques courantes où les manifestations culturelles créent des écarts entre les groupes suggèrent que l'articulation de la sphère privée et de la sphère publique dans un couple mixte soulève des éléments au coeur même des enjeux reliés à l'interculturel.

Le premier chapitre situe la problématique de la recherche dans le contexte régional du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Il apparaît que le faible nombre d'immigrants tend à mettre en évidence l'identité «autre» de ces individus. Nous abordons ensuite les éléments théoriques du concept d'altérité et d'identité. C'est en effet par l'identité que le rapport à l'autre prend sens. La revue de littérature permet de constater que l'objet méthodologique des mariages mixtes est un lieu révélateur privilégié du rapport d'altérité. L'étude tend à rendre compte de différences perceptibles en fonction de critères de base à l'établissement de l'échantillon.

Le deuxième chapitre traite des relations au sein même des couples. Nous les abordons en fonction de l'évolution des relations entre les conjoints, de la rencontre à l'officialisation de l'union, puis de l'établissement de l'identité du couple notamment à travers les enfants. On voit alors poindre des éléments significatifs du rapport à l'autre autour du rapport à la langue et du rapport au groupe de référence culturelle. Déjà, des distinctions importantes sont perceptibles entre les hommes et les femmes, puis entre les couples visibles et non-visibles.

Au troisième chapitre, il est question des relations avec les familles et les belles-familles. Nous avons cherché à soulever les propriétés du rapport d'altérité à travers les éléments de divergence et de convergence mis à jour dans leurs relations. Ici aussi, on observe une évolution des relations perceptibles selon que les couples soient visibles ou non visibles, avec la venue des enfants, mais également en fonction des possibilités de rencontres selon les lieux de résidence des familles.

L'environnement social influence grandement ce qui est considéré comme mixte chez un couple, mais également la construction de l'identité et le rapport à l'autre. Nous voulions comprendre l'influence du milieu régional chez les couples mixtes et leur désir de s'établir à long terme au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Le chapitre quatre met en évidence l'affirmation de l'identité des couples mixtes à travers le rapport au travail, les relations développées avec la population régionale et l'appréciation du milieu de vie.

En conclusion nous voyons comment le rapport d'altérité, tout comme le processus identitaire, est multiple, cumulatif et aussi évolutif. Par ailleurs, les critères retenus pour élaborer notre échantillon soulignent des éléments caractéristiques du rapport à l'autre. Le caractère cumulatif de l'altérité prend effet d'abord à travers le genre puis la visibilité ou la non-visibilité de l'interlocuteur. Le caractère évolutif sera davantage exprimer par les distinctions de visibilité ou de non-visibilité, et ce, notamment dans le relations avec l'environnement familial et social. Nous observerons aussi que l'identité linguistique donne des visages différents du rapport à l'autre selon qu'elle est relevée dans la sphère familiale ou la sphère économique.

Type de document:Thèse ou mémoire de l'UQAC (Mémoire de maîtrise)
Date:1999
Lieu de publication:Chicoutimi
Programme d'étude:Maîtrise en études régionales
Nombre de pages:151
ISBN:1412308526
Identifiant unique:10.1522/11962915
Sujets:Sciences sociales et humaines > Sciences sociales > Sociologie
Département, module, service et unité de recherche:Départements et modules > Département des sciences humaines > Programmes d'études de cycles supérieurs en interventions régionales
Directeur(s), Co-directeur(s) et responsable(s):Tremblay, Pierre-André
Mots-clés:Altérité, Mariage mixte, Other minds (Theory of knowledge), Interfaith marriage, THESE, ALTERITE, CONCEPT, CONJOINT, CONTACT, COUPLE, ETHNICITE, ETHNIQUE, FAMILIAL, FAMILLE, IDENTITE, IMMIGRANT, INTEGRATION, INTERCULTUREL, MARIAGE, MIXTE, RELATION, SAGUENAY-LAC-SAINT-JEAN, SOCIAL
Déposé le:01 janv. 1999 12:34
Dernière modification:09 mai 2013 20:34
Afficher les statistiques de telechargements

Éditer le document (administrateurs uniquement)

Creative Commons LicenseSauf indication contraire, les documents archivés dans Constellation sont rendus disponibles selon les termes de la licence Creative Commons "Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification" 2.5 Canada.

Bibliothèque Paul-Émile-Boulet, UQAC
555, boulevard de l'Université
Chicoutimi (Québec)  CANADA G7H 2B1
418 545-5011, poste 5630