Constellation, le dépôt institutionnel de l'Université du Québec à Chicoutimi

Héritage virtuel et réalité mixte : prototype de visite virtuelle de l’édifice Robillard

Orman Marc. (2021). Héritage virtuel et réalité mixte : prototype de visite virtuelle de l’édifice Robillard. Mémoire de maîtrise, Université du Québec à Chicoutimi.

[img] PDF
9MB

Résumé

Le développement urbain anarchique et la négligence humaine menacent constamment la préservation du patrimoine architectural de la ville de Montréal, soit par l’entremise d’un déclin progressif ou par une destruction. En témoigne la nécessité de la création de l’organisme Héritage Montréal dont la mission principale consiste à influencer les pouvoirs publics à cet égard. Pour les citoyens et les associations, il n’est pas toujours facile de sensibiliser la population à l’importance de la préservation du patrimoine historique et industriel. Parfois, il est trop tard pour réagir et éviter la démolition d’édifices de grande valeur, ou pour empêcher la lente dégradation des monuments historiques. Dans ce contexte, il est envisagé que les technologies de l’information puissent jouer un rôle de sensibilisation en permettant diverses formes d’interventions. En effet, il pourrait être possible d’utiliser les technologies numériques de la réalité mixte pour mieux transmettre des connaissances et mieux informer le grand public concernant les problématiques de la préservation de du patrimoine urbain. Inscrite dans un courant appelé le digital heritage, la présente recherche analyse la contribution de la technologie numérique de la réalité augmentée dans le cadre de la transformation de la perception de l’espace urbain afin de répondre aux questionnements : de quelle manière peut-on partager l’imaginaire d’un espace urbain ? Comment revisiter un ancien monument historique disparu et opérer un dialogue entre le passé et le présent ? En reconstruisant l’espace d’un ancien cinéma, dans le présent cas l’Édifice Robillard qui a été dévasté en 2016 par un incendie majeur, ce projet de recherche-création propose un prototype qui permet de revisiter une partie de ce patrimoine architectural disparu. Par le biais d’une déambulation dans l’espace réel, l’usage de la réalité augmentée permet de simuler l’espace de l’édifice tel qu’il apparaissait alors. Le domaine de l’héritage virtuel peut contribuer, dans l’usage des fonctions ubiquitaires de la réalité mixte, à transformer notre perception de la valeur patrimoniale des édifices.

Type de document:Thèse ou mémoire de l'UQAC (Mémoire de maîtrise)
Date:2021
Lieu de publication:Chicoutimi
Programme d'étude:Maîtrise en art
Nombre de pages:60
ISBN:Non spécifié
Sujets:Arts et lettres > Création littéraire et artistique > Arts visuels et médiatiques
Département, module, service et unité de recherche:Départements et modules > Département des arts, des lettres et du langage > Programmes d'études de cycles supérieurs en arts
Directeur(s), Co-directeur(s) et responsable(s):Breuleux, Yan
Mots-clés:Cathedral is crumbling. Who will help save it ?, esprit du lieu, il faut voir que la juxtaposition des mondes réels et virtuels produit un nouvel espace-temps, la collaboration entre plusieurs disciplines, telles que l'architecture, l’archéologie et le design numérique, les réalités virtuelles et augmentées au service des architectes, les technologies de la "société d'information" pénètrent inévitablement le domaine du patrimoine culturel, réalité mixte, héritage virtuel, édifice patrimonial, modélisation tridimensionnelle, les technologies virtuelles, visite in situ
Déposé le:01 févr. 2022 08:25
Dernière modification:02 févr. 2022 00:47
Afficher les statistiques de telechargements

Éditer le document (administrateurs uniquement)

Creative Commons LicenseSauf indication contraire, les documents archivés dans Constellation sont rendus disponibles selon les termes de la licence Creative Commons "Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification" 2.5 Canada.

Bibliothèque Paul-Émile-Boulet, UQAC
555, boulevard de l'Université
Chicoutimi (Québec)  CANADA G7H 2B1
418 545-5011, poste 5630