Constellation, le dépôt institutionnel de l'Université du Québec à Chicoutimi

Mnémoscope : la nécessité d’habiter par l’installation immersive sous le prisme de la mémoire et des états modifiés de conscience

Simard Joanie. (2021). Mnémoscope : la nécessité d’habiter par l’installation immersive sous le prisme de la mémoire et des états modifiés de conscience. Mémoire de maîtrise, Université du Québec à Chicoutimi.

[img] PDF
3MB

Résumé

Ce mémoire de maîtrise sous forme d’essai de pratique accompagne l’installation immersive Mnémoscope, stationnée au Centre de production en art actuel Touttout en décembre 2020. Il propose une réflexion sur le territoire de l’installation immersive à travers ma pratique, ma démarche et mes préoccupations artistiques par un travail d’analyse et de contextualisation des oeuvres et des expérimentations. Ce mémoire divisé en trois chapitres présente une approche de l’installation comme système qui s’inscrit dans l’évolution de l’élaboration de mon dispositif immersif conçu pour l’oeuvre Mnémoscope. Le texte se décline comme un essai qui prend la forme d’une navigation entre plusieurs auteurs et l’articulation de mon discours. Ainsi, par la mise en tension de divers concepts étudiés sous forme de frontières, je mets en relation les éléments d’un ensemble évolutif afin d’expliciter ma réflexion dans et sur une pratique artistique en installation. Les liens établis avec différents courants, artistes, penseurs et oeuvres me permettent de dégager les notions corollaires de l’immersion et de tisser des liens avec ma pratique artistique afin d’en articuler les fondements et d’ouvrir des portes. Le premier chapitre de ce mémoire d’accompagnement débute par la cartographie de mon processus de recherche-création et la genèse du tracé des frontières de l’immersion. Cette cartographie prend comme point de départ les fondements de ma motivation qui se situe entre le faire et l’imaginaire. La carte se poursuit par les expériences de création et permet de naviguer entre l’objet du quotidien et l’objet mémoriel comme instruments poétiques du temps et de la mémoire, vecteurs d’un regard en soi, d’esthétisation et de sacralisation. Ce regard se pose ensuite entre temps et espace par mon expérience du lieu à habiter de l’installation. Ce lieu, qui semble se situer entre le réel et l’irréel, prend forme par la relation entre le visiteur qui s’y immerge et l’agencement des objets dans l’espace. Au terme de cette genèse réflexive, il se dégage une problématique construite autour de l’objectif suivant : élaborer un dispositif immersif et un langage plastique par une installation qui oriente une expérience spatiale d’états et d’associations subjectives par des affects mnémoniques. De plus, afin de mener à bien cet objectif et de m’approprier le type de création particulier que constitue l’installation au sein des fondements de ma pratique artistique, ma recherche-création s’articule autour des sous-objectifs suivants : 1- Suggérer, dans l’expérience, la structure du processus de la mémoire par l’élaboration d’une triade temporelle comme système d’organisation du dispositif ; 2- Structurer un ensemble de tensions qui fondent la cohérence de l’oeuvre et mettre à profit les sensations au sein du dispositif ; 3- Mener une contextualisation de l’installation immersive par son articulation dans l’histoire de l’art et de ses facteurs propres afin de soutenir la création. Le deuxième chapitre explique l’inscription de mon alliage méthodologique de la sporesthéïque comme posture singulière et direction de cette recherche-création. La lignée réflexive se poursuit dans ma recherche des frontières qui se dégagent de l’élaboration et du fonctionnement des dispositifs mis en place dans l’installation immersive. J’ancre davantage ma recherche sur les relations et expériences entre espace et perception du temps et entre art et vie par l’esthétisation du quotidien et l’utilisation de la lumière et des motifs du vivant. Pour ce faire, je crée des ponts avec les pratiques artistiques d’Ann Hamilton, d’Annie Thibault et d’Olafur Eliasson, et ce, conjointement avec l’analyse de mes expérimentations afin de mieux cibler le système en jeu dans l’installation. Le troisième et dernier chapitre comporte une analyse et un retour réflexif sur le processus de création ainsi que la description de l’installation immersive Mnémoscope. J’en trace les frontières finales et entrevois comment celle-ci répond à mes objectifs de recherche-création.

Type de document:Thèse ou mémoire de l'UQAC (Mémoire de maîtrise)
Date:2021
Lieu de publication:Chicoutimi
Programme d'étude:Maîtrise en art
Nombre de pages:68
ISBN:Non spécifié
Sujets:Arts et lettres > Création littéraire et artistique > Arts visuels et médiatiques
Département, module, service et unité de recherche:Départements et modules > Département des arts, des lettres et du langage > Programmes d'études de cycles supérieurs en arts
Directeur(s), Co-directeur(s) et responsable(s):Valade, Mathieu
Mots-clés:expérience, immersion, installation, lumière, mémoire, vivant, habiter, états modifiés de conscience, expériences
Déposé le:07 mars 2022 15:11
Dernière modification:10 mars 2022 21:54
Afficher les statistiques de telechargements

Éditer le document (administrateurs uniquement)

Creative Commons LicenseSauf indication contraire, les documents archivés dans Constellation sont rendus disponibles selon les termes de la licence Creative Commons "Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification" 2.5 Canada.

Bibliothèque Paul-Émile-Boulet, UQAC
555, boulevard de l'Université
Chicoutimi (Québec)  CANADA G7H 2B1
418 545-5011, poste 5630