Constellation, le dépôt institutionnel de l'Université du Québec à Chicoutimi

Portrait des habiletés cognitives et de la cognition sociale d’adultes atteints du phénotype infantile de la dystrophie myotonique de type 1

Dolbec Justine. (2022). Portrait des habiletés cognitives et de la cognition sociale d’adultes atteints du phénotype infantile de la dystrophie myotonique de type 1. Mémoire de maîtrise, Université du Québec à Chicoutimi.

[img] PDF
638kB

Résumé

La dystrophie myotonique de type 1 (DM1) est une maladie neuromusculaire dont les atteintes neuropsychologiques sont fréquentes, mais peu documentées concernant le phénotype infantile à l’âge adulte. Une documentation adéquate est alors pertinente et nécessaire. L’objectif principal de l’étude est de dresser un portrait du profil cognitif et de cognition sociale de personnes adultes atteintes du phénotype infantile de la DM1. Les connaissances actuelles font croire que des déficits (cognitif et de cognition sociale) seront présents et corrélés entre eux. Étant donné l’existence d’un certain continuum de gravité dans l’expression des symptômes (des phénotypes les plus précoces jusqu’aux plus tardifs), les déficits risquent d’être plus présents dans la population DM1 infantile que dans la population générale ou encore que dans la population DM1 adulte. Dans cette étude, un échantillon de 50 hommes et femmes âgés de 19 à 57 ans et vivant au Saguenay–Lac-Saint-Jean ainsi qu’à Nantes en France et a été rencontré. L’évaluation neuropsychologique consistait en une batterie de tests composée de dix outils évaluant des fonctions cognitives, exécutives et intellectuelles, l’adaptation sociale et la cognition sociale. À la suite d’analyses statistiques, les résultats permettent d’estimer un quotient intellectuel moyen de 76, ce qui équivaut à une intelligence limite. Des déficits des fonctions visuospatiales, visuoconstructives et organisationnelles sont également ressortis. Il s’est aussi avéré que l’échantillon présentait des déficits au niveau de la cognition sociale qui sont fortement corrélés à des habiletés intellectuelles. La possibilité que les adultes atteints du phénotype infantile de la DM1 vivent des difficultés au quotidien autant au niveau du fonctionnement intellectuel qu’au niveau social est crédible. Une étude longitudinale serait pertinente et intéressante afin de voir comment les habiletés et déficits cognitifs évoluent de l’enfance jusqu’à l’âge adulte, ouvrant ainsi le débat entre un processus neurodéveloppemental et un processus neurodégénératif.

Type de document:Thèse ou mémoire de l'UQAC (Mémoire de maîtrise)
Date:2022
Lieu de publication:Chicoutimi
Programme d'étude:Maîtrise en sciences cliniques et biomédicales
Nombre de pages:58
ISBN:Non spécifié
Sujets:Sciences sociales et humaines > Sciences sociales > Psychologie
Sciences de la santé > Sciences médicales > Pathologie
Département, module, service et unité de recherche:Départements et modules > Département des sciences de la santé > Programmes d'études de cycles supérieurs en sciences cliniques et biomédicales
Directeur(s), Co-directeur(s) et responsable(s):Richer, Louis
Gallais, Benjamin
Mots-clés:cognition, cognition sociale, dystrophie myotonique de type 1, maladie neuromusculaire, neuropsychologie
Déposé le:19 avr. 2022 14:27
Dernière modification:19 avr. 2022 19:51
Afficher les statistiques de telechargements

Éditer le document (administrateurs uniquement)

Creative Commons LicenseSauf indication contraire, les documents archivés dans Constellation sont rendus disponibles selon les termes de la licence Creative Commons "Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification" 2.5 Canada.

Bibliothèque Paul-Émile-Boulet, UQAC
555, boulevard de l'Université
Chicoutimi (Québec)  CANADA G7H 2B1
418 545-5011, poste 5630