Constellation, le dépôt institutionnel de l'Université du Québec à Chicoutimi

Les croyances d'enseignants du secteur secondaire privé à propos d’élèves ayant un trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité

Boivin Marie-Andrée. (2022). Les croyances d'enseignants du secteur secondaire privé à propos d’élèves ayant un trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité. Mémoire de maîtrise, Université du Québec à Chicoutimi.

[img] PDF
1MB

Résumé

Cette étude vise à répertorier les croyances des enseignants du secteur secondaire privé quant aux élèves ayant un trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH). En raison de la prévalence de ce trouble, les enseignants sont amenés à intervenir quotidiennement auprès de ces élèves. Il est démontré que les croyances exercent une influence considérable sur l’action et la réflexion des enseignants (Chant, 2002, 2009; Chant, Heafner et Bennett, 2004; Clandinin et Connelly, 1986; He et Levin, 2008; Levin, He, et Allen, 2013; Pace, Mullins, Beesley, Hill et Carson, 1999). Donc, de les répertorier, particulièrement dans un secteur où le soutien de professionnels est moins présent, prend tout son sens. La question de recherche se formule comme suit: quelles sont les croyances des enseignants du secteur secondaire privé quant aux élèves ayant un TDAH? Cette recherche vise donc à recenser d’une part les connaissances des enseignants, mais aussi leurs expériences et les émotions pouvant y être associés; ce qui correspond aux trois composantes de la croyance, soit la composante cognitive, la composante comportementale et la composante affective (Rokeach, 1972). Afin de procéder à leur analyse, les différentes théories du développement de l’adolescent et de la définition du TDAH sont utilisées, de même que les différents éléments qui y sont associés (manifestations, difficultés, troubles associés, etc.). Les expériences des enseignants sont ensuite comparées à l’éventail de stratégies d’interventions répertoriées dans la théorie. Le choix méthodologique pour cette étude s’inscrit dans un courant qualitatif/interprétatif. La collecte de données s’est réalisée à partir d’entrevues semi-dirigées avec 11 enseignants volontaires d’écoles privées du secteur secondaire. Les résultats montrent que les participants ont des croyances variées. Les trois composantes (cognitive, comportementale et affective) de la croyance sont bien présentes. Les connaissances sont nombreuses et variées. Certains éléments importants sont absents de la définition de l’adolescent et du TDAH, tels que la dimension de l’impulsivité et le développement moral. De plus, la description est souvent utilisée pour définir les concepts, ce qui semble montrer que les expériences des enseignants sont centrales à la formation de leurs croyances. En effet, la composante comportementale est aussi bien représentée, d’une part par l’utilisation de la description par les participants, mais aussi par le nombre important de stratégies d’interventions nommées et décrites. Ce sont d’ailleurs les stratégies d’interventions éducatives qui sont les plus nombreuses, suivies des stratégies comportementales et affectives, ce qui montre le souci des enseignants quant à ce qui se passe dans leur classe. Peu de stratégies préventives ou universelles sont par contre abordées. Enfin, la composante affective est aussi présente, bien que la grande majorité des émotions exprimées sont de manière implicite et ont une valence négative. Le manque de temps et de support semble être les éléments qui génèrent le plus d’émotions à valence négative et la section des obstacles ressort le plus d’émotions explicites. Concernant les émotions à valence positive, la fierté de faire réussir un élève et la joie de faire réussir un élève sont ce qui ressort le plus. De manière générale, les types de croyances répertoriées se rapportent aux résultats des recherches similaires, à l’exception des croyances socioculturelles et pragmatiques qui ressortent davantage. À la lumière de l’analyse des résultats de cette étude, quelques constats se dégagent, dont celui de la mise en place de formations qui ciblent les besoins pédagogiques et psychopédagogiques des enseignants, tout en tenant compte du rôle important de la croyance dans l’acceptation de nouvelles connaissances et/ou stratégies d’interventions concernant le TDAH. Plus spécifiquement, les enseignants ont besoin de formation sur les causes, les difficultés et les besoins des élèves ayant un TDAH. Il serait d’ailleurs fort intéressant d’étudier l’influence de ces formations auprès de ces enseignants.

Type de document:Thèse ou mémoire de l'UQAC (Mémoire de maîtrise)
Date:2022
Lieu de publication:Chicoutimi
Programme d'étude:Maîtrise en éducation
Nombre de pages:174
ISBN:Non spécifié
Sujets:Sciences sociales et humaines > Sciences de l'éducation > Administration scolaire
Sciences sociales et humaines > Sciences de l'éducation > Orthopédagogie
Sciences sociales et humaines > Sciences de l'éducation > Psychoéducation
Sciences sociales et humaines > Sciences de l'éducation > Psychopédagogie
Département, module, service et unité de recherche:Départements et modules > Département des sciences de l'éducation > Programmes d'études de cycles supérieurs en éducation (maîtrise, DESS et programmes courts)
Directeur(s), Co-directeur(s) et responsable(s):Doucet, Manon
Tremblay, Karine N.
Mots-clés:croyances, enseignants, secondaire, TDAH
Déposé le:10 mai 2022 09:07
Dernière modification:11 mai 2022 22:31
Afficher les statistiques de telechargements

Éditer le document (administrateurs uniquement)

Creative Commons LicenseSauf indication contraire, les documents archivés dans Constellation sont rendus disponibles selon les termes de la licence Creative Commons "Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification" 2.5 Canada.

Bibliothèque Paul-Émile-Boulet, UQAC
555, boulevard de l'Université
Chicoutimi (Québec)  CANADA G7H 2B1
418 545-5011, poste 5630