LiveZilla Live Chat Software

Constellation, le dépôt institutionnel de l'Université du Québec à Chicoutimi

L’exercice de planification régionale de la Conférence régionale des élus Montérégie Est et ses effets sur le développement des capacités des parties prenantes et sur le développement du territoire

Verreault Gédéon. (2017). L’exercice de planification régionale de la Conférence régionale des élus Montérégie Est et ses effets sur le développement des capacités des parties prenantes et sur le développement du territoire. Mémoire de maîtrise, Université du Québec à Chicoutimi.

[img] PDF
2MB

Résumé

La planification régionale est un outil qui a été largement utilisé depuis les années 1960 au Québec. Malgré l’abolition des conférences régionales des élus (CRÉ) qui étaient les principaux acteurs de cette planification depuis 2004, on peut penser qu’elle est là pour rester. D’ailleurs, en 2016, le gouvernement a demandé aux régions d’identifier leurs priorités de développement dans le cadre du Fonds d’appui au rayonnement des régions (Québec, 2017). La région semble être un territoire d’action pertinent pour plusieurs territoires du Québec. La planification régionale et les différentes formes qu’elle peut prendre ont été peu étudiées au Québec (exception faite du travail de Marc-Urbain Proulx et de Paul Prévost). Elle nous apparaît être un objet d’étude important, car, quand elle est réalisée de façon participative par les acteurs du milieu, elle est un outil privilégié de prise en charge collective du développement. L’exercice de planification régionale réalisée en 2012-2013 par la CRÉ Montérégie Est avec une approche participative mobilisant une diversité de parties prenantes semblait être un objet d’étude inspirant pour explorer en profondeur la question de la planification régionale, de ses effets sur le développement des capacités des parties prenantes et sur le développement du territoire. Nous avons opté pour une approche de développement des capacités, car il nous apparaissait qu’elle était à même de clarifier la façon dont un exercice de planification contribue à la prise en charge du développement par les acteurs du territoire. Nous avons réalisé une étude de cas de cet exercice de planification afin de l’étudier de façon intensive et exploratoire. L’étude de cas est une approche appropriée pour explorer un phénomène peu étudié et l’inscrire dans son contexte (Roy, 2010). Nous avons opté pour l’approche mixte de Miles et Huberman (2003) qui est à la fois vérificatoire et inductive (Laperrière, 1997). Avec cette approche, le cas étudié est mis en perspective par un cadre conceptuel construit a priori, tout en laissant la possibilité à de nouvelles connaissances d’émerger de l’observation. L’approche cherche à décrire une situation empirique, mais se veut aussi un exercice de conceptualisation. Nous avons réalisé onze entrevues semi-dirigées avec des informateurs clés ayant participé à cet exercice de planification et réalisé l’étude des documents pertinents. En utilisant le cadre conceptuel de Prévost, Verreault et Lussier (2015) sur la planification territoriale, nous avons réalisé une description détaillée de l’exercice de planification régionale. Nous avons mis en lumière, en particulier, les processus sociopolitiques (organisation, participation, analyse, priorisation, communication, évaluation, innovation) présents de façon transversale dans l’exercice. Si le processus logique de production d’un plan est largement étudié (portrait, diagnostic, vision, stratégies, etc.), ce n’est pas le cas des processus sociopolitiques. Nous avons aussi présenté l’appréciation que les participants ont de cet exercice. L’étude de cet exercice permet de comprendre qu’il ne s’agit pas d’une planification produite et mise en oeuvre par les acteurs du milieu, mais plutôt une planification hybride, à la fois organisationnelle et territoriale. La ligne est parfois mince entre ces deux réalités dans une instance de développement ayant des acteurs du territoire sur son conseil d’administration. Mais, on observe clairement que c’est la CRÉ Montérégie Est comme organisation qui a priorisé les enjeux du territoire et définit les stratégies prioritaires. Réfléchir à cette distinction est pertinent pour toutes les structures qui ont une mission de développement territorial. Nous observons aussi que l’exercice de planification en Montérégie Est a permis le développement de certaines capacités chez les participants. C’est clairement le niveau de participation à l’exercice qui influence le développement de ces capacités, et les parties prenantes les plus engagées sont celles qui ont le plus développé les capacités nécessaires à la mise en oeuvre du plan régional. Les capacités que nous avons identifiées à partir des témoignages des participants sont : la capacité d’analyse de la situation régionale, la capacité à adopter une perspective régionale, la capacité à s’engager dans la mise en oeuvre du plan et la capacité à travailler en collaboration. En plus de ces capacités développées par les parties prenantes, soulignons le développement de la capacité d’action de la CRÉ comme organisation. L’exercice a donc permis le développement de différentes capacités qui sont des conditions nécessaires à la mise en oeuvre du plan régional. L’exercice de planification en Montérégie Est se positionne comme un processus important d’une démarche régionale de prise en charge collective. Il est réaliste de penser que le développement des capacités des parties prenantes et de l’organisation CRÉ aurait pu avoir un effet positif sur la mise en oeuvre du plan et sur le développement du territoire. Même si les CRÉ n’étaient pas des instances de gouvernance régionale idéale, en raison de la surreprésentation des élus par rapport aux autres acteurs du territoire, elles jouaient un rôle essentiel dans la coordination de l’action de développement des acteurs et la planification était un outil important pour le faire.

Type de document:Thèse ou mémoire de l'UQAC (Mémoire de maîtrise)
Date:2017
Lieu de publication:Chicoutimi
Programme d'étude:Maîtrise en études et interventions régionales
Nombre de pages:225
ISBN:Non spécifié
Sujets:Sciences sociales et humaines > Sciences sociales > Sociologie
Département, module, service et unité de recherche:Départements et modules > Département des sciences humaines > Programmes d'études de cycles supérieurs en interventions régionales
Directeur(s), Co-directeur(s) et responsable(s):Tremblay, Suzanne
Mots-clés:CRÉ, développement des capacités, développement local, développement régional, planification régionale, planification territoriale, conférence régionale des élus
Déposé le:31 janv. 2018 08:28
Dernière modification:06 févr. 2018 02:24
Afficher les statistiques de telechargements

Éditer le document (administrateurs uniquement)

Creative Commons LicenseSauf indication contraire, les documents archivés dans Constellation sont rendus disponibles selon les termes de la licence Creative Commons "Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification" 2.5 Canada.

Bibliothèque Paul-Émile-Boulet, UQAC
555, boulevard de l'Université
Chicoutimi (Québec)  CANADA G7H 2B1
418 545-5011, poste 5630