LiveZilla Live Chat Software

Constellation, le dépôt institutionnel de l'Université du Québec à Chicoutimi

Utilisation d’amendements organiques pour le reboisement du parc à résidus sans drainage minier acide de la mine Niobec

Gagnon Frédéric. (2018). Utilisation d’amendements organiques pour le reboisement du parc à résidus sans drainage minier acide de la mine Niobec. Mémoire de maîtrise, Université du Québec à Chicoutimi.

[img] PDF
1MB

Résumé

L’activité minière pose plusieurs problématiques environnementales, comme la production de résidus miniers et un changement d’affectation des terres. La végétalisation de parcs à résidus miniers par la plantation d’espèces ligneuses pourrait permettre la remise en production de ces écosystèmes dégradés ainsi que la création de nouveaux puits de carbone, mais les propriétés physicochimiques des résidus miniers les rendent peu propice à la mise en place d’un couvert forestier. Afin de déterminer la faisabilité de cette approche et d’identifier des modalités d’aménagement adéquates, un dispositif expérimental a été installé sur le parc à résidus de la mine Niobec (St-Honoré, QC, Canada). Pour ce faire, la plantation de trois espèces ligneuses (aulne crispé (ALC), épinette blanche (EPB) et épinette de Norvège (ENO)) a été combinée à l’utilisation de deux mélanges d’espèces herbacées (haut et bas), le tout disposé de façon à tester l’effet de l’utilisation de biosolides de papetière (BP) et de lisier de bovins (LB) comme amendements sur les propriétés physicochimiques du substrat et sur la survie et la croissance des végétaux. L’analyse des résultats révèle que, un an après l’application des traitements, l’ALC présente les croissances en hauteur et en biomasse les plus élevées. Les variables morphologiques de l’ENO et de l’EPB n’ont pas été influencées par les amendements alors que les BP ont eu un effet négatif sur la biomasse des ALC. Le LB semble avoir affecté à la baisse les concentrations de certains éléments nutritifs au niveau du sol, particulièrement en présence du mélange herbacé bas. Pour ce qui est de la concentration foliaire en éléments nutritifs, l’EPB a bénéficié de l’application de BP et de LB alors que l’ALC et l’ENO ont réagi différemment à l’application de BP. Le mélange d’herbacées est le facteur qui a eu le plus d’impact sur la croissance et le statut nutritif des plants ainsi que sur la fertilité générale des sols. Dans un contexte de lutte aux changements climatiques, les résultats montrent qu’il est possible d’utiliser des espèces ligneuses pour végétaliser des parcs à résidus miniers non générateurs acides afin d’en faire des puits de carbone.

Type de document:Thèse ou mémoire de l'UQAC (Mémoire de maîtrise)
Date:Mai 2018
Lieu de publication:Chicoutimi
Programme d'étude:Maîtrise en ressources renouvelables
Nombre de pages:53
ISBN:Non spécifié
Sujets:Sciences naturelles et génie > Sciences appliquées > Eau et environnement
Sciences naturelles et génie > Sciences appliquées > Foresterie et sciences du bois
Sciences naturelles et génie > Sciences naturelles > Biologie et autres sciences connexes
Département, module, service et unité de recherche:Départements et modules > Département des sciences fondamentales > Programmes d'études de cycles supérieurs en ressources renouvelables, environnement et biologie
Directeur(s), Co-directeur(s) et responsable(s):Boucher, Jean-François
Villeneuve, Claude
Mots-clés:amendements organiques, biosolides de papetière, parcs à résidus miniers, réhabilitation, restauration, végétalisation, afforestation, papermill sludge, organic amendments, rehabilitation, restoration, tailings
Déposé le:30 mai 2018 16:23
Dernière modification:06 juin 2018 15:55
Afficher les statistiques de telechargements

Éditer le document (administrateurs uniquement)

Creative Commons LicenseSauf indication contraire, les documents archivés dans Constellation sont rendus disponibles selon les termes de la licence Creative Commons "Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification" 2.5 Canada.

Bibliothèque Paul-Émile-Boulet, UQAC
555, boulevard de l'Université
Chicoutimi (Québec)  CANADA G7H 2B1
418 545-5011, poste 5630