LiveZilla Live Chat Software

Constellation, le dépôt institutionnel de l'Université du Québec à Chicoutimi

Identification et quantification de composés biologiquement actifs des rhizomes d’Aralia nudicaulis L.

Lion Quentin. (2019). Identification et quantification de composés biologiquement actifs des rhizomes d’Aralia nudicaulis L. Mémoire de maîtrise, Université du Québec à Chicoutimi.

[img] PDF
15MB

Résumé

L’Aralia nudicaulis L. (Araliaceae) a été utilisée à de nombreuses reprises par les tribus amérindiennes pour diverses propriétés telles que : anticancéreuses, anti-inflammatoire, protection hépathique, anti-mycobactériennes et « adaptogènes ». Cependant, très peu d’études cherchent à valoriser cette espèce. Ce projet visait à étudier la composition chimique et de mieux caractériser l’activité biologique de différents extraits de rhizomes d’Aralia nudicaulis. Tout d’abord, des méthodes d’extraction et de fractionnement ont été mises en place afin d’obtenir divers extraits dont les activités biologiques furent évaluées. L’extrait méthanolique fut le point de départ d’un fractionnement complexe visant à obtenir deux fractions respectivement enrichies en composés phénoliques et en saponines triterpéniques. Dans un premier temps, l’étude de la fraction enrichie en composés phénoliques s’est concentrée sur l’identification et la quantification des composés majoritaires. Une analyse quantitative a donc été effectuée sur les composés majoritaires à l’aide d’une méthode LCMS mise au point, optimisée et validée. Cette méthode analytique a ensuite été appliquée lors d’un suivi dynamique des composés d’intérêts, permettant de proposer un modèle de standardisation des extraits de rhizomes d’Aralia nudicaulis, basé sur la quantification de l’acide chlorogénique. L’extrait enrichi en composés phénoliques a été évalué pour l’inhibition de la production de ROS induite par les UVB et les IRA sur fibroblastes de peau humaine. À 50 μg/mL, cet extrait diminue la production de « Reactive Oxygen Species » (ROS) de 80% et de 70% respectivement pour des fibroblastes exposés aux UltraViolet B (UVB) et InfraRouge A (IRA). Les résultats obtenus avec l’extrait enrichi en composés phénoliques, suggèrent une potentielle application dans le domaine cosmétique. L’extrait méthanolique a également permis l’obtention d’une fraction enrichie en saponines triterpéniques de type oléanane. Au sein de cette fraction, certains glycosides de ces saponines triterpèniques ont pu être isolés et partiellement identifiés.

Type de document:Thèse ou mémoire de l'UQAC (Mémoire de maîtrise)
Date:2019
Lieu de publication:Chicoutimi
Programme d'étude:Maîtrise en ressources renouvelables
Nombre de pages:103
ISBN:Non spécifié
Sujets:Sciences naturelles et génie > Sciences naturelles > Chimie
Sciences naturelles et génie > Sciences naturelles > Biologie et autres sciences connexes
Département, module, service et unité de recherche:Départements et modules > Département des sciences fondamentales > Programmes d'études de cycles supérieurs en ressources renouvelables, environnement et biologie
Directeur(s), Co-directeur(s) et responsable(s):Pichette, André
Mshvildadze, Vakhtang
Mots-clés:Aralia, Aralia nudicaulis, composés phénoliques, phenolic compounds, phytochemistry, phytochimie
Déposé le:14 janv. 2020 08:18
Dernière modification:15 janv. 2020 00:47
Afficher les statistiques de telechargements

Éditer le document (administrateurs uniquement)

Creative Commons LicenseSauf indication contraire, les documents archivés dans Constellation sont rendus disponibles selon les termes de la licence Creative Commons "Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification" 2.5 Canada.

Bibliothèque Paul-Émile-Boulet, UQAC
555, boulevard de l'Université
Chicoutimi (Québec)  CANADA G7H 2B1
418 545-5011, poste 5630