LiveZilla Live Chat Software

Constellation, le dépôt institutionnel de l'Université du Québec à Chicoutimi

Hémisynthese de glycosides d’uvaol et évaluation de leur activité cytotoxique

Herailh Christopher. (2019). Hémisynthese de glycosides d’uvaol et évaluation de leur activité cytotoxique. Mémoire de maîtrise, Université du Québec à Chicoutimi.

[img] PDF
22MB

Résumé

Dans des études précédentes, plusieurs triterpènes ont montré des activités cytotoxiques intéressantes. Cependant, la faible hydrosolubilité de ces composés a ralenti leur développement biopharmaceutique. Des travaux réalisés par le laboratoire LASEVE ont montré que le greffage de sucres tel que le rhamnose augmente favorablement l’activité cytotoxique de plusieurs triterpènes comme l’acide bétulinique. Le principale objectif de ce mémoire visait à synthétiser de nouveaux glycosides triterpèniques de type ursane à partir de l’uvaol afin d’améliorer son activité cytotoxique. L’uvaol, a été synthétisé à partir d’un précurseur, l’acide ursolique. Par la suite, différents sucres ont été greffés sélectivement sur la position C-3 ou C-28. Les différents sucres qui ont été choisis sont le D-glucose, L et D-ribose, L-arabinose, L et D-xylose, L et D-lyxose, L et Drhamnose ainsi que le L et D-ribose. Les groupements hydroxyles des différents sucres ont été protégés avec des fonctions benzoyles. La position anomérique a ensuite été déprotégée et activée par un groupement trichloroacétimidate. Les rendements obtenus varient entre 21 % et 64 %. Ensuite, les glycosylations sélectives de l’uvaol en position C-3 ou C-28 ont permis d’obtenir, après la déprotection, une vingtaine de glycosides avec des rendements allant de 14 % à 86 %. La cytotoxicité des glycosides d’uvaol a été évaluée sur deux lignées de cellules cancéreuses humaines, A-549 (adénocarcinome pulmonaire), DLD-1 (adénocarcinome colorectal), ainsi que sur une lignée de fibroblastes de peau humaine normale WS-1. D’une part, l’uvaol est considéré inactif avec une IC50 supérieure à 100 μM. D’autre part, les résultats montrent que le greffage de sucres en position C-3 ou C-28 améliore significativement l’activité cytotoxique de l’uvaol avec des IC50 variant de 17 ± 4 μM à 78 ± 7 μM, à l’exception du dérivé D-glucose en C-28, (IC50 > 100 μM).

Type de document:Thèse ou mémoire de l'UQAC (Mémoire de maîtrise)
Date:2019
Lieu de publication:Chicoutimi
Programme d'étude:Maîtrise en ressources renouvelables
Nombre de pages:330
ISBN:Non spécifié
Sujets:Sciences naturelles et génie > Sciences naturelles > Chimie
Département, module, service et unité de recherche:Départements et modules > Département des sciences fondamentales > Programmes d'études de cycles supérieurs en ressources renouvelables, environnement et biologie
Directeur(s), Co-directeur(s) et responsable(s):Pichette, André
Legault, Jean
Mots-clés:cancer, cytotoxique, glycochimie, hémisynthèse, produits naturels, uvaol
Déposé le:22 janv. 2020 14:07
Dernière modification:24 janv. 2020 01:54
Afficher les statistiques de telechargements

Éditer le document (administrateurs uniquement)

Creative Commons LicenseSauf indication contraire, les documents archivés dans Constellation sont rendus disponibles selon les termes de la licence Creative Commons "Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification" 2.5 Canada.

Bibliothèque Paul-Émile-Boulet, UQAC
555, boulevard de l'Université
Chicoutimi (Québec)  CANADA G7H 2B1
418 545-5011, poste 5630