LiveZilla Live Chat Software

Constellation, le dépôt institutionnel de l'Université du Québec à Chicoutimi

Reconnaissance des expressions faciales pour l’assistance ambiante

Yaddaden Yacine. (2019). Reconnaissance des expressions faciales pour l’assistance ambiante. Thèse de doctorat, Université du Québec à Chicoutimi.

[img] PDF
7MB

Résumé

Au cours de ces dernières décennies, le monde a connu d’importants changements démographiques et notamment au niveau de la population âgée qui a fortement augmenté. La prise d’âge a comme conséquence directe non seulement une perte progressive des facultés cognitives, mais aussi un risque plus élevé d’être atteint de maladies neurodégénératives telles qu’Alzheimer et Parkinson. La perte des facultés cognitives cause une diminution de l’autonomie et par conséquent, une assistance quotidienne doit être fournie à ces individus afin d’assurer leur bien-être. Les établissements ainsi que le personnel spécialisé censés les prendre en charge représentent un lourd fardeau pour l’économie. Pour cette raison, d’autres solutions moins coûteuses et plus optimisées doivent être proposées. Avec l’avènement des nouvelles technologies de l’information et de la communication, il est devenu de plus en plus aisé de développer des solutions permettant de fournir une assistance adéquate aux personnes souffrant de déficiences cognitives. Les maisons intelligentes représentent l’une des solutions les plus répandues. Elles exploitent différents types de capteurs pour la collecte de données, des algorithmes et méthodes d’apprentissage automatique pour l’extraction/traitement de l’information et des actionneurs pour le déclenchement d’une réponse fournissant une assistance adéquate. Parmi les différentes sources de données qui sont exploitées, les images/vidéos restent les plus riches en termes de quantité. Les données récoltées permettent non seulement la reconnaissance d’activités, mais aussi la détection d’erreur durant l’exécution de tâches/activités de la vie quotidienne. La reconnaissance automatique des émotions trouve de nombreuses applications dans notre vie quotidienne telles que l’interaction homme-machine, l’éducation, la sécurité, le divertissement, la vision robotique et l’assistance ambiante. Cependant, les émotions restent un sujet assez complexe à cerner et de nombreuses études en psychologie et sciences cognitives continuent d’être effectuées. Les résultats obtenus servent de base afin de développer des approches plus efficaces. Les émotions humaines peuvent être perçues à travers différentes modalités telle que la voix, la posture, la gestuelle et les expressions faciales. En se basant sur les travaux de Mehrabian, les expressions faciales représentent la modalité la plus pertinente pour la reconnaissance automatique des émotions. Ainsi, l’un des objectifs de ce travail de recherche consistera à proposer des méthodes permettant l’identification des six émotions de base à savoir : la joie, la peur, la colère, la surprise, le dégoût et la tristesse. Les méthodes proposées exploitent des données d’entrée statiques et dynamiques, elles se basent aussi sur différents types de descripteurs/représentations (géométrique, apparence et hybride). Après avoir évalué les performances des méthodes proposées avec des bases de données benchmark à savoir : JAFFE, KDEF, RaFD, CK+, MMI et MUG. L’objectif principal de ce travail de recherche réside dans l’utilisation des expressions faciales afin d’améliorer les performances des systèmes d’assistance existants. Ainsi, des expérimentations ont été conduites au sein de l’environnement intelligent LIARA afin de collecter des données de validation, et ce, en suivant un protocole d’expérimentation spécifique. Lors de l’exécution d’une tâche de la vie quotidienne (préparation du café), deux types de données ont été récoltés. Les données RFID ont permis de valider la méthode de reconnaissance automatique des actions utilisateurs ainsi que la détection automatique d’erreurs. Quant aux données faciales, elles ont permis d’évaluer la contribution des expressions faciales afin d’améliorer les performances du système d’assistance en termes de détection d’erreurs. Avec une réduction du taux de fausses détections dépassant les 20%, l’objectif fixé a été atteint avec succès

Type de document:Thèse ou mémoire de l'UQAC (Thèse de doctorat)
Date:2019
Lieu de publication:Chicoutimi
Programme d'étude:Doctorat en sciences et technologies de l'information
Nombre de pages:150
ISBN:Non spécifié
Sujets:Sciences naturelles et génie > Génie > Génie électrique et génie électronique
Sciences naturelles et génie > Génie > Génie informatique et génie logiciel
Sciences naturelles et génie > Sciences mathématiques > Informatique
Département, module, service et unité de recherche:Départements et modules > Département d'informatique et de mathématique > Programmes d'études de cycles supérieurs en informatique (doctorat)
Directeur(s), Co-directeur(s) et responsable(s):Bouzouane, Abdenour
Adda, Mehdi
Gaboury, Sébastien
Mots-clés:apprentissage automatique, apprentissage profond, assistance ambiante, expressions faciales, fouille de données, vision par ordinateur
Déposé le:09 sept. 2020 08:42
Dernière modification:15 sept. 2020 21:03
Afficher les statistiques de telechargements

Éditer le document (administrateurs uniquement)

Creative Commons LicenseSauf indication contraire, les documents archivés dans Constellation sont rendus disponibles selon les termes de la licence Creative Commons "Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification" 2.5 Canada.

Bibliothèque Paul-Émile-Boulet, UQAC
555, boulevard de l'Université
Chicoutimi (Québec)  CANADA G7H 2B1
418 545-5011, poste 5630