LiveZilla Live Chat Software

Constellation, le dépôt institutionnel de l'Université du Québec à Chicoutimi

Impacts de la tordeuse des bourgeons de l’épinette sur la régénération de l’épinette noire et du sapin baumier selon différents types de coupes forestières

Lavoie Janie. (2020). Impacts de la tordeuse des bourgeons de l’épinette sur la régénération de l’épinette noire et du sapin baumier selon différents types de coupes forestières. Mémoire de maîtrise, Université du Québec à Chicoutimi.

[img] PDF
2MB

Résumé

Avec le titre de la plus grande défoliatrice de la forêt boréale, la tordeuse des bourgeons de l’épinette joue un rôle majeur dans la dynamique des peuplements. C’est pourquoi les conséquences de l’insecte sur les arbres matures sont bien documentées, contrairement à celles sur la régénération. On prend conscience qu’il devient crucial d’en apprendre davantage au sujet de la régénération en période épidémique, d’autant plus qu’une grande proportion du territoire québécois est actuellement au stade de régénération à cause des anciennes pratiques sylvicoles. L’objectif de l’étude est d’évaluer la défoliation des semis (épinette noire vs sapin baumier) selon deux types de coupes forestières (coupe totale vs coupe partielle) dans deux types de peuplements (purs d’épinette et mixtes d’épinette et de sapin baumier). L’expérience s’est déroulée sur 20 sites localisés sur la Côte-Nord. Pour chaque semis, la défoliation globale du feuillage, l’espèce, la hauteur et la localisation spatiale du semis ont été déterminées. La défoliation a été comparée selon les caractéristiques du peuplement (type de coupe et composition) et des semis (espèce, hauteur, localisation). Nos résultats ont démontré que, selon l’espèce, les semis présents en coupe totale sont de deux à trois fois plus défoliés que ceux présents en coupe partielle (sapin baumier : 42% vs 20% et épinette noire : 24% vs 8% respectivement). Les semis présents dans les peuplements purs d’épinette sont deux fois moins affectés que ceux dans les peuplements mixtes (sapin baumier : 20% vs 47% et épinette noire : 10% vs 23% respectivement). Les semis de sapin baumier sont plus défoliés que ceux d’épinette noire (35% vs 13%) et une corrélation positive entre la hauteur et la défoliation a été déterminée. En montrant l’influence des coupes forestières sur la défoliation de la régénération, cette étude pourrait être utile pour l’implantation de stratégies d’aménagement forestier durable en sélectionnant le type de traitement sylvicole permettant de réduire la vulnérabilité des semis aux épidémies d’insectes.

Considered as the main defoliator in the boreal forest of North America, spruce budworm (Choristoneura fumiferana (Clem)) has major ecological and economic consequences and represents a challenge for forest management. Numerous studies have addressed the effects of this defoliator on mature trees, whereas the effects of spruce budworm on regeneration remain elusive. Furthermore, intensive exploitation practices during the last decades has left a large area of the Canadian boreal forest currently in an early development stage. In this context, it becomes vital to understand the factors affecting the severity of spruce budworm–related defoliation on regeneration. Here, we determine the defoliation severity of black spruce and balsam fir seedlings in both mature pure black spruce and mixed black spruce–balsam fir stands subjected to two different silvicultural treatments (clearcutting and partial cutting). The defoliation intensity differed between stand types, silvicultural treatments, species, and height classes. Seedlings in mixed stands experienced twice the defoliation of pure black spruce stands (black spruce seedlings: 10% vs 23%, balsam fir seedlings: 29% vs 47%). Harvesting methods also influenced seedling defoliation. Under clearcutting, black spruce seedlings (24%) were three times as affected as black spruce seedlings in partial cutting stands (8%), whereas balsam fir seedlings in clearcutting plots experienced twice the defoliation (42%) of balsam fir seedlings in partial cutting plots (20%). The level of defoliation also increased with seedling height. This study will help silvicultural strategies adapt to the effects of natural disturbance regimes. As the intensity and severity of defoliator outbreaks are expected to increase under climate change, these results will help guide forest management strategies to select harvesting methods that will limit the effects of defoliation on conifer regeneration.

Type de document:Thèse ou mémoire de l'UQAC (Mémoire de maîtrise)
Date:2020
Lieu de publication:Chicoutimi
Programme d'étude:Maîtrise en ressources renouvelables
Nombre de pages:98
ISBN:Non spécifié
Sujets:Sciences naturelles et génie > Sciences naturelles > Biologie et autres sciences connexes
Département, module, service et unité de recherche:Départements et modules > Département des sciences fondamentales > Programmes d'études de cycles supérieurs en ressources renouvelables, environnement et biologie
Directeur(s), Co-directeur(s) et responsable(s):Morin, Hubert
Montoro Girona, Miguel
Mots-clés:coupe forestière, coupe partielle, coupe totale, épinette noire, regénération, tordeuse des bourgeons de l'épinette, sapin baumier
Déposé le:28 oct. 2020 15:49
Dernière modification:28 oct. 2020 22:53
Afficher les statistiques de telechargements

Éditer le document (administrateurs uniquement)

Creative Commons LicenseSauf indication contraire, les documents archivés dans Constellation sont rendus disponibles selon les termes de la licence Creative Commons "Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification" 2.5 Canada.

Bibliothèque Paul-Émile-Boulet, UQAC
555, boulevard de l'Université
Chicoutimi (Québec)  CANADA G7H 2B1
418 545-5011, poste 5630