LiveZilla Live Chat Software

Constellation, le dépôt institutionnel de l'Université du Québec à Chicoutimi

Mesure de l’intelligence sans implication motrice pour des individus atteints de dystrophie myotonique de type 1

Bigdeli-Azari Hilda. (2020). Mesure de l’intelligence sans implication motrice pour des individus atteints de dystrophie myotonique de type 1. Essai doctoral, Université du Québec à Chicoutimi.

[img] PDF
522kB

Résumé

L’échelle d’intelligence de Wechsler pour adultes révisée (WAIS-R) et les matrices standard de Raven (SPM) sont des tests psychométriques conçus pour mesurer l’intelligence sous la forme d’un quotient intellectuel (QI). Toutefois, ces deux tests se distinguent par leurs compositions et leurs fonctionnements. Le WAIS-R est construit sous forme de sous-tests et certains d’entre eux touchent les compétences verbales et non verbales alors que d’autres sont chronométrés et certains requièrent des manipulations d’objets. De son côté, le SPM est un test non verbal et non chronométré nécessitant que de simples instructions pour être administré. Au cours des années, ces deux tests ont été standardisés et validés dans différents pays. Or, une étude approfondie de la validation d’utilisation du WAIS-R et du SPM n’a pas été effectuée auprès d’individus touchés par la dystrophie myotonique type 1 (DM1), une population souffrant d’atteintes cognitives et ayant des limitations manuelles et motrices. Ces caractéristiques doivent être prises en considération, principalement lorsqu’il est question du QI résultant du WAIS-R. Étant donné que celui-ci sollicite des implications motrices, il est possible que le QI du WAIS-R ne soit pas représentatif du potentiel réel de la population DM1. Cette étude vise donc à (i) étudier et valider le SPM comme étant un test d’intelligence adapté pour les individus atteints de DM1; (ii) établir un moyen rapide et efficace pour estimer le QI total du WAIS-R (WAIS-R FSIQ) en ayant recours à une équation de régression; et (iii) identifier les principales variables prédictives à introduire dans l’équation de régression. Un total de 187 participants atteints de DM1 (72 hommes, 115 femmes; 37 avec la forme légère, 150 avec la forme adulte) ont complété le WAIS-R et le SPM. En opposition aux prédictions, les résultats ont démontré une différence significativement plus élevée pour les scores moyens du WAIS-R FSIQ comparés à ceux du SPM. Ainsi, une substitution ou comparaison directe entre les scores de QI du SPM et du WAIS-R n’est pas recommandée pour ces individus. Toutefois, étant donné que le SPM est un test connu pour son équité culturelle et dont l’administration ne requiert aucune implication physique, ce test demeure un choix intéressant pour l’évaluation du QI chez les individus DM1. Afin de pallier cette disparité entre les scores de WAIS-R FSIQ et QI SPM, les scores du SPM doivent être standardisés, c’est-à-dire convertis en un score équivalent au WAIS-R FSIQ. Les résultats démontrent qu’il est possible d’obtenir une estimation du WAIS-R FSIQ en intégrant le score total du SPM (SPM tt) et les facteurs démographiques, incluant l’âge de l’individu et le nombre d’années d’éducation, dans une équation de régression adaptée pour les individus touchés par la DM1. De plus, en utilisant le SPM tt dans l’équation de régression, il ne sera plus nécessaire d’utiliser les données normatives conventionnelles disponibles dans les manuels du SPM, c’est-à-dire les tableaux de conversion spécifique aux différents pays et aux différents groupes d’âge. Cette équation pourra être utilisée pour estimer rapidement le QI chez les individus atteints de DM1 partout dans le monde, sans biais culturel ou langagier. L’adoption de ce modèle par les différents pays pourra également avoir une contribution importante dans la communauté scientifique. Ainsi, il sera plus facile de comparer les résultats entre les pays, ce qui augmentera la taille des données disponibles, tout en permettant d’établir des normes internationales. Enfin, la standardisation des données permettra peut-être d’élucider l’évolution de la maladie.

Type de document:Thèse ou mémoire de l'UQAC (Essai doctoral)
Date:2020
Lieu de publication:Chicoutimi
Programme d'étude:Doctorat en psychologie
Nombre de pages:98
ISBN:Non spécifié
Sujets:Sciences sociales et humaines > Sciences sociales > Psychologie
Département, module, service et unité de recherche:Départements et modules > Département des sciences de la santé > Programmes d'études de cycles supérieurs en psychologie
Directeur(s), Co-directeur(s) et responsable(s):Richer, Louis
Gallais, Benjamin
Mots-clés:adultes, dystrophie myotonique de type 1, Matrices de Raven, quotient intellectuel, test d'intelligence, WAIS, Myotonic dystrophy type 1, intelligence test, intelligence quotient, Raven's matrices, adults
Déposé le:26 nov. 2020 09:01
Dernière modification:30 nov. 2020 22:50
Afficher les statistiques de telechargements

Éditer le document (administrateurs uniquement)

Creative Commons LicenseSauf indication contraire, les documents archivés dans Constellation sont rendus disponibles selon les termes de la licence Creative Commons "Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification" 2.5 Canada.

Bibliothèque Paul-Émile-Boulet, UQAC
555, boulevard de l'Université
Chicoutimi (Québec)  CANADA G7H 2B1
418 545-5011, poste 5630