LiveZilla Live Chat Software

Constellation, le dépôt institutionnel de l'Université du Québec à Chicoutimi

Biodiversité végétale de parcs à résidus miniers restaurés par reboisement et application d’amendements au Québec, Canada

Gagnon Alyson. (2020). Biodiversité végétale de parcs à résidus miniers restaurés par reboisement et application d’amendements au Québec, Canada. Mémoire de maîtrise, Université du Québec à Chicoutimi.

[img] PDF
1MB

Résumé

Les activités minières génèrent des résidus lors du procédé de concentration du minerai, ce qui résulte en de nombreux parcs à résidus miniers au Québec, Canada. Selon la loi sur les mines, une remise en végétation minimale avec des plantes herbacées ou des arbustes est requise pour restaurer les parcs à résidus miniers. Une hypothèse est que la restauration des résidus miniers en utilisant des espèces ligneuses et des amendements organiques pourrait établir une plus grande diversité de plantes comparativement au cours normal des affaires consistant à une mise en végétation minimale avec des poacées. Des designs expérimentaux en blocs et tiroirs ont été établis sur les parcs à résidus miniers du Mont-Wright (mine de fer, 52°46’N, 67°20’O) en 2015 et à St-Honoré (mine de niobium, 48°32’N, 71°08'O) en 2012 au Québec. L’objectif était de déterminer parmi les scénarios de restauration testés -incluant la combinaison d’amendements organiques (biosolides de papetières, fumier de poulet et humus forestier) et des plantations - laquelle résultait en une biodiversité végétale supérieure sur les deux sites considérant leur contexte climatique. Les résultats montrent qu’à St-Honoré, les biosolides de papetière combinée à l’humus forestier ont augmenté le pourcentage total de recouvrement de végétation, mais ont diminué l’équitabilité et la diversité. Les plantations d’arbres n’ont pas eu d’effet significatif sur les indices de biodiversité (pourcentage total de recouvrement, S, J’ et 1-D). Au Mont-Wright, l’humus forestier combiné au traitement Norco (fumier de poulets et graines de poacées), ainsi que l’application seule d’humus forestier et de biosolides de papetière ont résulté en une équitabilité (J’) et une diversité (1-D) supérieure. Les résultats montrent que tous les traitements ont mené à l’établissement de communautés végétales distinctes comparativement aux sites références.

Type de document:Thèse ou mémoire de l'UQAC (Mémoire de maîtrise)
Date:2020
Lieu de publication:Chicoutimi
Programme d'étude:Maîtrise en ressources renouvelables
Nombre de pages:46
ISBN:Non spécifié
Sujets:Sciences naturelles et génie > Sciences naturelles > Biologie et autres sciences connexes
Département, module, service et unité de recherche:Départements et modules > Département des sciences fondamentales > Programmes d'études de cycles supérieurs en ressources renouvelables, environnement et biologie
Directeur(s), Co-directeur(s) et responsable(s):Boucher, Jean-François
Sirois, Pascal
Mots-clés:amendements, biodiversité végétale, mine, plantation, résidus miniers, restauration, amendement, végétation, parc à résidus minier, reboisement, biodiversity, vegetation, tailing storage facility, restoration, amendment, reforestation
Déposé le:11 janv. 2021 16:09
Dernière modification:21 janv. 2021 00:36
Afficher les statistiques de telechargements

Éditer le document (administrateurs uniquement)

Creative Commons LicenseSauf indication contraire, les documents archivés dans Constellation sont rendus disponibles selon les termes de la licence Creative Commons "Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification" 2.5 Canada.

Bibliothèque Paul-Émile-Boulet, UQAC
555, boulevard de l'Université
Chicoutimi (Québec)  CANADA G7H 2B1
418 545-5011, poste 5630