LiveZilla Live Chat Software

Constellation, le dépôt institutionnel de l'Université du Québec à Chicoutimi

Effets des ensemencements sur l’alimentation et la croissance de l’omble de fontaine (Salvelinus fontinalis)

Lavoie Émilie. (2019). Effets des ensemencements sur l’alimentation et la croissance de l’omble de fontaine (Salvelinus fontinalis). Mémoire de maîtrise, Université du Québec à Chicoutimi.

[img] PDF
1MB

Résumé

L’omble de fontaine (Salvelinus fontinalis) est l’espèce la plus pêchée au Québec et la forte pression de pêche empêche certaines populations indigènes de suffire à la demande. L’ensemencement d’ombles de fontaine domestiques contribue à stabiliser le succès de pêche. Bien que plusieurs études sur l’omble de fontaine aient été publiées dans les trente dernières années et que l’impact des ensemencements ait été démontré sur le plan génétique, les études récentes à propos des impacts des ensemencements sur les aspects phénotypiques sont presque inexistantes. De plus, les résultats existants sont contradictoires. Cette étude avait comme objectif de comparer la croissance et l’alimentation de trois génotypes d’omble de fontaine soit ensemencé, indigène et hybride. Pour ce faire, des ombles de fontaine ont été capturés dans quatre lacs lors de trois campagnes d’échantillonnage en 2007, 2008 et 2014. Le génotype de chaque poisson a été déterminé grâce à des analyses génétiques. Pour évaluer l’alimentation des ombles, l’analyse des isotopes stables a été réalisée. Les résultats ont mis en évidence une différence significative entre l’alimentation des ombles de fontaine ensemencés et celle des ombles indigènes. Un déplacement de la niche trophique des ombles indigènes a été observé. L’analyse des résultats révèle que les ombles ensemencés se nourrissent à partir de proies benthiques qui utilisent une source de carbone allochtone, contrairement aux ombles indigènes qui s’alimentent de proies planctoniques utilisant une source de carbone autochtone. Il est à noter que les ombles indigènes priorisent les proies benthiques utilisant une source de carbone allochtones lorsqu’elles vivent en allopatrie ou en l’absence d’omble ensemencé. Les proies benthiques ont une valeur énergétique plus élevée, ce qui confère un avantage aux ombles ensemencés sur le plan de l’alimentation dans la présente étude. L’alimentation des ombles hybrides suit la même tendance que celle des ombles indigènes. Pour ce qui est de la croissance, la lecture et l’interprétation des otolithes ont été effectuées. Chez les ombles ensemencés, les résultats démontrent un avantage de taille acquis lors de la première année de croissance en pisciculture. Cet avantage est conservé tout au long de leur vie, même après leur introduction en lac. Cette étude permet de préciser l’impact que peut avoir l’introduction de poissons ensemencés sur les populations indigènes. En effet, les ombles indigènes et hybrides sont surpassés par les ombles ensemencés sur le plan de l’alimentation et de la croissance. Le déplacement de niche trophique qui touche les ombles indigènes peut avoir des impacts négatifs significatifs sur plusieurs traits écologiques. D’autres mesures de gestion devraient être considérées avant l’ensemencement dans les lacs où les populations indigènes sont stables. Si l’ensemencement est employé, deux mesures pourraient contribuer à limiter l’impact des ensemencements sur les populations sauvages : ensemencer des stades plus jeunes pour limiter la durée de la croissance en pisciculture et ainsi diminuer les écarts de taille entre les ombles ensemencés et indigènes et pour les stades plus âgés, la taille des ombles issus de pisciculture pourrait être plus similaire à celles des ombles indigènes lors de l’ensemencement.

Type de document:Thèse ou mémoire de l'UQAC (Mémoire de maîtrise)
Date:2019
Lieu de publication:Chicoutimi
Programme d'étude:Maîtrise en ressources renouvelables
Nombre de pages:35
ISBN:Non spécifié
Sujets:Sciences naturelles et génie > Sciences naturelles > Biologie et autres sciences connexes
Département, module, service et unité de recherche:Départements et modules > Département des sciences fondamentales > Programmes d'études de cycles supérieurs en ressources renouvelables, environnement et biologie
Directeur(s), Co-directeur(s) et responsable(s):Sirois, Pascal
Thibault, Isabel
Mots-clés:alimentation, croissance, ensemencement, omble de fontaine, phénotype, salmonidés, isotopes stables, effets ensemencement, schlérochronologie
Déposé le:29 janv. 2021 10:44
Dernière modification:02 févr. 2021 22:00
Afficher les statistiques de telechargements

Éditer le document (administrateurs uniquement)

Creative Commons LicenseSauf indication contraire, les documents archivés dans Constellation sont rendus disponibles selon les termes de la licence Creative Commons "Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification" 2.5 Canada.

Bibliothèque Paul-Émile-Boulet, UQAC
555, boulevard de l'Université
Chicoutimi (Québec)  CANADA G7H 2B1
418 545-5011, poste 5630