LiveZilla Live Chat Software

Constellation, le dépôt institutionnel de l'Université du Québec à Chicoutimi

Feasibility of an eight-week telerehabilitation intervention for patients with unresectable thoracic neoplasia receiving chemotherapy: A pilot study

Coats Valérie, Moffet Hélène, Vincent Claude, Simard Sébastien, Tremblay Lise, Maltais François et Saey Didier. (2020). Feasibility of an eight-week telerehabilitation intervention for patients with unresectable thoracic neoplasia receiving chemotherapy: A pilot study. Canadian Journal of Respiratory, Critical Care, and Sleep Medicine, 4, (1), p. 14-24.

[img] PDF - Version publiée
Administrateurs seulement

1MB

URL officielle: http://dx.doi.org/doi:10.1080/24745332.2019.157570...

Résumé

BACKGROUND: Exercise-based rehabilitation improves physical function, fatigue and quality of life in patients with thoracic neoplasia. However, the implementation of this intervention is limited because of poor accessibility and adherence. Consequently, telerehabilitation is a promising strategy to improve access and adherence to rehabilitation.

OBJECTIVES: To investigate the feasibility, adherence and satisfaction of a home-based telerehabilitation program (TELERP) with real-time physiological parameters acquisition in patients with unresectable thoracic neoplasia receiving chemotherapy and to explore its effects on patients’ functional capacity.

METHODS: Five patients receiving chemotherapy followed an 8-week TELERP using real-time monitoring combined with interactive exercises. The TELERP included supervised and unsupervised exercise sessions (3 sessions/week). The feasibility of the TELERP, adverse outcomes and adherence were analyzed. Six-minute walking test (6MWT) and timed stair test (TST) were done to assess functional capacity.

RESULTS: Five patients with lung cancer (mean age of 62 ± 7 yr; BMI of 24 ± 3 Kg/m2) completed the TELERP. Patients completed 15 supervised and 8.6 ± 2.97 unsupervised exercise sessions, representing 100 and 96% of the prescribed sessions, respectively. Patients trained at moderate and high intensity ≥50% of the time of the cardiopulmonary exercise session. No adverse event occurred. Following the TELERP, TST and 6MWT improved significantly (Δ −3.0 ± 0.19 s, p = 0.05 and Δ 39.8 ± 19.7 m, p = 0.01, respectively).

CONCLUSION: These results support the feasibility of a TELERP and suggest that such intervention may contribute to maintain or improve functional capacity for patients with thoracic neoplasia receiving chemotherapy.

CONTEXTE: La réadaptation fondée sur l’exercice améliore la fonction physique, la fatigue et la qualité de vie chez les patients atteints de néoplasie thoracique. Toutefois, la mise en oeuvre de cette intervention est limitée en raison d’une faible accessibilité et d’une faible adhésion. Par conséquent, la téléréadaptation est une stratégie prometteuse pour améliorer l’accès à la réadaptation et l’adhésion à celle-ci.

OBJECTIFS: Étudier la faisabilité d’un programme de téléréadaptation à domicile (TELERP) avec acquisition de paramètres physiologiques en temps réel destiné à des patients atteints de néoplasie thoracique non résécable recevant de la chimiothérapie, l’adhésion à ce programme et la satisfaction à son égard, et explorer ses effets sur la capacité fonctionnelle des patients.

MÉTHODES: Cinq patients recevant de la chimiothérapie ont suivi un TELERP de huit semaines ayant recours à une surveillance en temps réel combinée à des exercices interactifs. Le TELERP comprenait des sessions d’exercices supervisés et non supervisés (trois sessions par semaine). La faisabilité du TELERP, l’adhésion à celui-ci et ses résultats indésirables ont été analysés. Le test de marche de six minutes (6MWT) et le test de l’escalier chronométré (TST) ont été utilisés pour évaluer la capacité fonctionnelle.

RÉSULTATS: Cinq patients atteints du cancer du poumon (âge moyen de 62 ± 7 ans; IMC de 24 ± 3 kg/m2) ont suivi le TELERP. Les patients ont fait 15 sessions d’exercices supervisées et 8,6 ± 2,97 sessions d’exercices non supervisées, représentant respectivement 100 % et 96 % des sessions prescrites. Les patients se sont entrainés à une intensité allant de modérée à élevée pendant ≥ 50% de la durée de la session d’exercices cardiopulmonaires. Aucun effet indésirable n’a été observé. Après le TELERP, le TST et le 6MWT s’étaient améliorés de manière significative (Δ -3,0 ± 0,19 s, p = 0,05 et Δ 39,8 ± 19,7 m, p = 0,01, respectivement).

CONCLUSION: Ces résultats appuient la faisabilité d’un TELErp et suggèrent qu’une telle intervention peut contribuer à maintenir ou à améliorer la capacité fonctionnelle des patients atteints de néoplasie thoracique recevant de la chimiothérapie.

Type de document:Article publié dans une revue avec comité d'évaluation
ISSN:2474-5332
Volume:4
Numéro:1
Pages:p. 14-24
Version évaluée par les pairs:Oui
Date:2020
Identifiant unique:10.1080/24745332.2019.1575703
Sujets:Sciences sociales et humaines > Sciences sociales > Psychologie
Sciences de la santé
Département, module, service et unité de recherche:Départements et modules > Département des sciences de la santé > Module de psychologie
Mots-clés:Lung cancer, pulmonary rehabilitation, telehealth technology, exercise tolerance, muscle strength, quality of life, training, telerehabilitation, cancer du poumon, réadaptation pulmonaire, télémédecine, tolérance à l'effort, force musculaire, qualité de vie, entraînement, téléréadaptation
Déposé le:25 févr. 2021 20:37
Dernière modification:25 févr. 2021 20:37
Afficher les statistiques de telechargements

Éditer le document (administrateurs uniquement)

Creative Commons LicenseSauf indication contraire, les documents archivés dans Constellation sont rendus disponibles selon les termes de la licence Creative Commons "Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification" 2.5 Canada.

Bibliothèque Paul-Émile-Boulet, UQAC
555, boulevard de l'Université
Chicoutimi (Québec)  CANADA G7H 2B1
418 545-5011, poste 5630