LiveZilla Live Chat Software

Constellation, le dépôt institutionnel de l'Université du Québec à Chicoutimi

Étude taphonomique en contexte forestier boréal : les applications de la géomatique en archéologie expérimentale

Blais Myriam. (2021). Étude taphonomique en contexte forestier boréal : les applications de la géomatique en archéologie expérimentale. Mémoire de maîtrise, Université du Québec à Chicoutimi.

[img] PDF
13MB

Résumé

Lors de fouilles archéologiques, il faut prendre sérieusement en considération le contexte d’où proviennent les artefacts. Ce contexte aide l’archéologue à concevoir une interprétation qui se veut le plus près possible de la réalité. Il faut cependant garder en tête que rarement le contexte archéologique est vierge de perturbation. Plusieurs processus naturels et facteurs anthropiques ont cours lors des différentes phases de formation d’un site archéologique, variant d’autant plus selon les types de sols, et ayant de multiples impacts sur les artefacts que ce soit sur leur distribution ou leur intégrité physique. Ces phénomènes, connus sous le nom de processus taphonomiques dans la discipline archéologique, sont étudiés depuis le début des années 1970, principalement à travers les travaux de Michael B. Schiffer portant sur la Behavioral archaeology (1976, 1987, 1995). Jusqu’à aujourd’hui, les expériences de taphonomie archéologique, portant sur différents processus de formation des sites archéologiques, ont été conduites essentiellement en Europe en milieu périglaciaire, dans le centre des États-Unis et au Brésil. La littérature ne présente pas, actuellement, de méthodologie permettant d’évaluer le déplacement de vestiges archéologiques dans un milieu forestier boréal comme celui observable au Saguenay-Lac-Saint-Jean. En d’autres mots, il n’y avait pas, jusqu’à présent, de données permettant d’évaluer le déplacement horizontal, l’enfouissement, la perte par les processus diagenétiques et la destruction du matériel lithique, végétal et ostéologique dans un contexte forestier boréal. Le présent mémoire propose les prémisses d’une réflexion portant sur l’élaboration d’une méthodologie dans le cadre d’une expérience en archéologie expérimentale, intégrant notamment la photogrammétrie et des logiciels de géomatique tels qu’ArcGIS Pro pour la collecte et le traitement des données. Les premières données et leur analyse seront dès lors présentées, discutées et des hypothèses portant sur les possibles processus taphonomiques ayant eu cours seront élaborées.

Type de document:Thèse ou mémoire de l'UQAC (Mémoire de maîtrise)
Date:2021
Lieu de publication:Chicoutimi
Programme d'étude:Maîtrise en études et interventions régionales
Nombre de pages:115
ISBN:Non spécifié
Sujets:Sciences sociales et humaines > Sciences sociales > Archéologie
Département, module, service et unité de recherche:Départements et modules > Département des sciences humaines > Programmes d'études de cycles supérieurs en interventions régionales
Directeur(s), Co-directeur(s) et responsable(s):Langevin, Érik
Mots-clés:archéologie expérimentale, behavioral archaeology, forêt boréale, géomatique, photogrammétrie, taphonomie archéologique
Déposé le:30 avr. 2021 11:47
Dernière modification:17 mai 2021 18:53
Afficher les statistiques de telechargements

Éditer le document (administrateurs uniquement)

Creative Commons LicenseSauf indication contraire, les documents archivés dans Constellation sont rendus disponibles selon les termes de la licence Creative Commons "Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification" 2.5 Canada.

Bibliothèque Paul-Émile-Boulet, UQAC
555, boulevard de l'Université
Chicoutimi (Québec)  CANADA G7H 2B1
418 545-5011, poste 5630