LiveZilla Live Chat Software

Constellation, le dépôt institutionnel de l'Université du Québec à Chicoutimi

Mortalité hivernale des jeunes de l’année du bar rayé (Morone saxatilis) de la population du fleuve Saint-Laurent : sélection selon la croissance et implications pour la gestion du stock

Amato Peres Henrique. (2021). Mortalité hivernale des jeunes de l’année du bar rayé (Morone saxatilis) de la population du fleuve Saint-Laurent : sélection selon la croissance et implications pour la gestion du stock. Mémoire de maîtrise, Université du Québec à Chicoutimi.

[img] PDF
8MB

Résumé

Le bar rayé a été récemment réintroduit dans le fleuve Saint-Laurent après sa disparition dans les années 1960. Depuis lors, une étendue de tailles variant de 20 à 140 mm LT est ob-servée en septembre chez les jeunes de l’année de la population, laissant présager que la mortalité pourrait agir de façon sélective contre les plus petits individus pendant l’hiver. L’objectif de cette étude est d’évaluer la mortalité hivernale en caractérisant les survivants, c’est-à-dire, les juvéniles 1+ qui ont survécu à leur premier hiver, en les comparant aux ju-véniles 0+ échantillonnés avant la saison froide. La caractérisation se fait par l’établisse-ment des trajectoires de croissance obtenues à partir de la microstructure des otolithes. Des différences de croissance entre les juvéniles avant et après l’hiver se sont avérées significa-tives sur les deux classes d’âge étudiées, celles de 2016 et de 2017, confirmant l’hypothèse d’une mortalité sélective favorisant les individus de croissance rapide. Il n’y a pas eu de différence interannuelle de la croissance des 50 premiers jours de vie au sein des groupes de juvéniles 0+ et 1+; cependant, le rayon de l’otolithe au premier annulus s’est avéré signifi-cativement plus grand chez les survivants de la classe d’âge de 2016 que ceux de 2017, ce qui pourrait indiquer une plus forte sélection pour une croissance rapide à cette année et suggère qu’il y a une variabilité interannuelle de la mortalité sélective au premier hiver de vie de ces poissons. Il n’y a pas eu de différence de la croissance des 50 premiers jours par-mi les individus capturés aux différents habitats estuariens, excepté chez les survivants de la classe d’âge de 2016, où les spécimens des habitats en amont ont exprimé une croissance plus rapide que ceux échantillonnés en aval.

Type de document:Thèse ou mémoire de l'UQAC (Mémoire de maîtrise)
Date:2021
Lieu de publication:Chicoutimi
Programme d'étude:Maîtrise en ressources renouvelables
Nombre de pages:69
ISBN:Non spécifié
Sujets:Sciences naturelles et génie > Sciences appliquées > Eau et environnement
Sciences naturelles et génie > Sciences naturelles > Biologie et autres sciences connexes
Département, module, service et unité de recherche:Départements et modules > Département des sciences fondamentales > Programmes d'études de cycles supérieurs en ressources renouvelables, environnement et biologie
Directeur(s), Co-directeur(s) et responsable(s):Sirois, Pascal
Robert, Dominique
Mainguy, Julien
Mots-clés:bar rayé, fleuve Saint-Laurent, jeunes de l'année, microstructure des otolithes, mortalité hivernale, mortalité sélective dépendante de la taille, mortalité sélective dépendante de la croissance, croissance larvaire, striped bass, St.Lawrence River, winter mortality, growth-selective mortality, young-of-the-year, otolith microstructure, larval growth
Déposé le:31 mai 2021 14:05
Dernière modification:01 juin 2021 18:53
Afficher les statistiques de telechargements

Éditer le document (administrateurs uniquement)

Creative Commons LicenseSauf indication contraire, les documents archivés dans Constellation sont rendus disponibles selon les termes de la licence Creative Commons "Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification" 2.5 Canada.

Bibliothèque Paul-Émile-Boulet, UQAC
555, boulevard de l'Université
Chicoutimi (Québec)  CANADA G7H 2B1
418 545-5011, poste 5630