Constellation, le dépôt institutionnel de l'Université du Québec à Chicoutimi

Liens entre les stratégies d’ajustement, le niveau de stress et la santé mentale de mères et de pères d’un enfant d’âge scolaire ayant une déficience intellectuelle

Tremblay Vicky. (2021). Liens entre les stratégies d’ajustement, le niveau de stress et la santé mentale de mères et de pères d’un enfant d’âge scolaire ayant une déficience intellectuelle. Essai doctoral, Université du Québec à Chicoutimi.

[thumbnail of Tremblay_uqac_0862D_10841.pdf] PDF
721kB

Résumé

Les parents d’un enfant ayant une déficience intellectuelle (DI) sont susceptibles de vivre un haut niveau de stress, lequel peut avoir des effets importants sur leur santé mentale. En plus de répondre aux besoins de l’enfant, ces parents font face à de nombreux stresseurs, tels que des problèmes de santé et de comportement de l’enfant (Lachance, Richer, Côté, & Poulin, 2004). De plus, les différentes transitions scolaires, comme l’entrée à l’école, occasionnent également du stress chez les parents d’un enfant ayant une DI (Rousseau, Dionne, Vézina, & Drouin, 2009). Selon le modèle transactionnel de Lazarus et Folkman (1984), le stress prend sa source dans une interaction entre l’individu et l’environnement dans laquelle les processus cognitifs sont centraux. Ainsi, le stress survient lorsque l’individu considère que la demande excède ses ressources et ses habiletés. Pour certains parents, le stress aurait des conséquences importantes sur la santé mentale. Pour tenter de s’adapter, les parents utilisent des stratégies d’ajustement qui peuvent prendre différentes formes (résolution de problèmes, recadrage et gestion du stress) (Lazarus & Folkman, 1984; Nolan, Grant, & Keady, 1996). À ce jour, les écrits ne permettent pas d’établir clairement les stratégies les plus efficaces pour pallier les conséquences du stress ainsi que la nature des liens entre les stresseurs, les stratégies d’ajustement employées, le niveau de stress et les indicateurs de santé mentale. La présente étude transversale descriptive corrélationnelle vise donc à décrire et à examiner les liens entre les stratégies d’ajustement et le niveau de stress de mères et de pères d’un enfant d’âge scolaire ayant une DI ainsi qu’à vérifier si l’utilisation des diverses formes de stratégies d’ajustement peut médiatiser ou modérer la relation entre le niveau de stress parental et des indicateurs de santé mentale (bien-être et détresse psychologique). L’échantillon comprend 111 mères et 88 pères d’un enfant ayant une DI âgé de 5 à 21 ans. Les parents ont été rencontrés à leur domicile où ils ont rempli individuellement un questionnaire sur le stress parental, les stratégies d’ajustement, la détresse et le bien-être psychologique ainsi qu’une fiche de renseignements sociodémographiques. Les résultats des analyses comparatives montrent que les mères rapportent plus de stress et de détresse psychologique que les pères alors que le niveau de bien-être psychologique ne diffère pas significativement. Les mères privilégient l’utilisation de stratégies de résolution de problèmes alors que les pères utilisent les trois formes de stratégies sans distinction. Les analyses corrélationnelles exposent un lien significatif entre le niveau de stress parental et les deux indicateurs de santé mentale, et ce, indépendamment du sexe du parent. Le niveau de stress parental est lié positivement à l’utilisation de stratégies de gestion du stress seulement chez les mères. Chez ces dernières, une plus grande utilisation des stratégies de gestion du stress est aussi associée à un plus haut niveau de bien-être psychologique. Un effet de médiation est présent chez les mères de sorte qu’il y a processus dans lequel l’utilisation de stratégies de gestion du stress, en réaction au stress, montre un effet positif sur le niveau de bienêtre psychologique. Il n’y a toutefois pas d’effet significatif de modération. Bien que ces résultats rendent compte de différences entre les mères et les pères, il est nécessaire de poursuivre des études afin de préciser les facteurs individuels (évènements de vie stressants, type de personnalité, indicateurs socio-économiques) qui interviennent dans la relation entre le stress et les indicateurs de santé mentale.

Type de document:Thèse ou mémoire de l'UQAC (Essai doctoral)
Date:2021
Lieu de publication:Chicoutimi
Programme d'étude:Doctorat en psychologie
Nombre de pages:89
ISBN:Non spécifié
Sujets:Sciences sociales et humaines > Sciences sociales > Psychologie
Département, module, service et unité de recherche:Départements et modules > Département des sciences de la santé > Programmes d'études de cycles supérieurs en psychologie
Directeur(s), Co-directeur(s) et responsable(s):Richer, Louis
Lachance, Lise
Mots-clés:bien-être psychologique, déficience intellectuelle, détresse psychologique, santé mentale, stratégies d'ajustement, stress, coping, gestion du stress, recadrage, résolution de problème, mères, pères
Déposé le:07 déc. 2021 14:18
Dernière modification:07 déc. 2021 21:33
Afficher les statistiques de telechargements

Éditer le document (administrateurs uniquement)

Creative Commons LicenseSauf indication contraire, les documents archivés dans Constellation sont rendus disponibles selon les termes de la licence Creative Commons "Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification" 2.5 Canada.

Bibliothèque Paul-Émile-Boulet, UQAC
555, boulevard de l'Université
Chicoutimi (Québec)  CANADA G7H 2B1
418 545-5011, poste 5630