LiveZilla Live Chat Software

Constellation, le dépôt institutionnel de l'Université du Québec à Chicoutimi

Les établissements de consommation alimentaire et le développement régional : étude comparée du rôle des coopératives versus les établissements à statut privé

Leblanc Joanne. (1983). Les établissements de consommation alimentaire et le développement régional : étude comparée du rôle des coopératives versus les établissements à statut privé. Mémoire de maîtrise, Université du Québec à Chicoutimi.

[img]
Prévisualisation
PDF
5MB

Résumé

Dans une perspective de développement régional, c'est le renforcement des relations économiques à l'intérieur de la région qui retient surtout notre attention. Du point de vue économique, il est alors possible de parler de deux objectifs prioritaires: premièrement, la maximisation de l'intégration économique de la région, ou si l'on préfère, d'une minimisation de ce qu'on appelle les "fuites" régionales et deuxièmement, une meilleure diversification des composantes de la structure régionale de production. Nous insistons donc sur un aspect possible du développement régional, à savoir la maîtrise du marché intérieur, ce qui ne minimise nullement l'importance d'autres aspects, mais ils ne font pas partie de cette étude et n'ont donc été touchés que de façon secondaire.

C'est dans cet esprit que nous avons donc tenté d'évaluer le rôle des établissements de consommation alimentaire dans le développement du Saguenay-Lac-St-Jean selon le statut de l'établissement.

Ainsi, nous avons formulé l'hypothèse suivante: "les établissements coopératifs de consommation alimentaire présents dans la structure régionale de production constituent un facteur de développement régional au Saguenay-Lac-St-Jean comparativement plus important que les autres établissements de consommation alimentaire.

1. Interprétation des résultats

L'intégration des activités économiques, les unes par rapport aux autres, constitue l'objectif central de cette étude, dans une perspective de développement régional. La notion des "effets multiplicateurs" à la Perroux y occupe une place essentielle. La recherche pratique a donc porté sur l'analyse comparative des approvisionnements de biens et services de certains établissements de consommation alimentaire au Saguenay-Lac-St-Jean. Il s'agit en fait de voir si le statut d'un établissement alimentaire exerce une influence sur le comportement d'achat de l'établissement, dans le sens de favoriser une meilleure intégration des activités de production de l'économie régionale. Comme la recherche a reposé sur l'étude de six établissements alimentaires en 1981, les résultats ne permettent pas de généraliser et ainsi de répondre aux questions posées par l'hypothèse. Cette étude permet seulement de décrire la structure des relations économiques de l'établissement concerné avec le réseau de production régionale en identifiant l'apport des fournisseurs régionaux par rapport aux besoins d'approvisionnements de biens et services de cet établissement.

Or, on constate que malgré la volonté des établissements alimentaires étudiés de favoriser les fournisseurs régionaux à qualité et prix comparables pour le consommateur, l'impact des politiques d'achat régionales ne semble pas vraiment significatif. En effet, à des degrés divers, les enquêtes illustrent la faiblesse des approvisionnements de biens et services auprès de fournisseurs régionaux. A l'exception du détaillant indépendant, les fournisseurs régionaux ne répondent qu'au maximum à environ 33% des besoins des détaillants en biens et services. Les achats de biens et services des établissements concernés sont donc peu intégrés à l'économie régionale.

Au niveau sectoriel, la faiblesse de l'intégration des achats à l'économie régionale est plus marquée pour les produits pour la revente, où à peine 29%, à son niveau le plus haut, des approvisionnements proviennent de fournisseurs régionaux. Comme ce secteur représente en moyenne 93% des achats totaux, il représente la variable la plus importante expliquant la faible intégration à l'économie régionale. Par ailleurs, le secteur des services semble mieux intégré à l'économie régionale avec plus de 40% des achats régionaux. De plus, selon les données recueillies, il semble que les fournisseurs régionaux répondent davantage aux besoins en approvisionnements de services des établissements coopératifs comparés aux établissements privés. C'est là d'ailleurs la seule différence qu'il est possible d'observer dans le comportement d'achat des établissements étudiés.

Compte tenu de ces observations, on peut donc s'interroger sur les facteurs qui influencent le comportement d'achat des établissements alimentaires. Tout d'abord, comme les résultats le démontrent, la caractéristique liée au statut juridique ne semble pas exercer une influence prépondérante sur le comportement d'achat des établissements. D'autres caractéristiques semblent avoir une influence plus déterminante sur le choix géographique des fournisseurs. En effet, on a observé que la liberté d'achat semblait plus réduite pour un établissement affilié puisqu'une grande partie des achats de biens et services échappent à l'économie régionale par l'intermédiaire du réseau. Ce phénomène était absent dans le cas d'un établissement issu de l?entrepreneurship local. De plus, le constat d'une meilleure intégration à l'économie régionale concernant le détaillant indépendant ayant pour caractéristique un faible volume de vente nous laisse perplexe quant au rôle que peut exercer la taille d'une entreprise sur le choix géographique des fournisseurs.

Ainsi donc, à la lumière de ces résultats, est-ce que la région peut espérer récupérer une partie de ces "fuites"? Bien qu'il faut tenir de la faiblesse de la structure de l'offre, il appert que certains progrès peuvent être réalisés particulièrement la partie des flux extérieurs qui n'est pas accaparée par le système de réseau et dont une partie de la demande est déjà comblée par les fournisseurs régionaux. Toutefois, sans changement majeur dans les liens de propriétés des établissements, on peut difficilement espérer récupérer de façon significative les flux extérieurs.

Enfin, au chapitre de la diversification de la structure de production, l'analyse nous révèle qu'il y a une forte concentration des activités au niveau de la distribution de produits. Quelques activités de transformation sont présentes, mais elles demeurent secondaires sauf pour le détaillant indépendant. Or, une hypothèse à retenir pourrait être que plus un établissement est de petite taille, plus il intègre des activités économiques variées.

Selon ces données, il ressort donc que, compte tenu de leur mode d'organisation, les entreprises coopératives étudiées ne sont pas à même de jouer un rôle plus actif dans le développement régional que les entreprises privées. Ces résultats recueillis ne permettent pas de répondre aux questions posées par l'hypothèse. L'analyse des approvisionnements de biens et services auprès de certains établissements de consommation alimentaire nous fournit seulement quelques indications quant au rôle joué par ces établissements dans la structure de production au Saguenay-Lac-St-Jean. Pour évaluer leur rôle dans le développement régional, il faudrait étendre la recherche aux autres sous-systèmes d'activités tels que développés dans notre modèle. Cependant, même si les résultats ne permettent pas de généraliser, ils servent du moins à orienter d'éventuelles recherches en fournissant des pistes intéressantes pour de futurs chercheurs.

Type de document:Thèse ou mémoire de l'UQAC (Mémoire de maîtrise)
Date:1983
Lieu de publication:Chicoutimi
Programme d'étude:Maîtrise en études régionales
Nombre de pages:202
ISBN:1412301084
Identifiant unique:10.1522/1417784
Département, module, service et unité de recherche:Départements et modules > Département des sciences humaines > Programmes d'études de cycles supérieurs en interventions régionales
Directeur(s), Co-directeur(s) et responsable(s):Prévost, Paul
Mots-clés:Économie régionale--Intégration économique, Diversification (Économie politique), Regional economics--Economic integration, Diversification in industry, ALIMENT, ALIMENTAIRE, COMPARE, CONSOMMATION, COOPERATIVE, DEVELOPPEMENT, ECONOMIE, ETABLISSEMENT, ETUDE, PRIVE, PRODUCTION, REGIONAL, ROLE, SAGUENAY-LAC-SAINT-JEAN, THESE
Déposé le:01 janv. 1983 12:34
Dernière modification:20 sept. 2011 15:35
Afficher les statistiques de telechargements

Éditer le document (administrateurs uniquement)

Creative Commons LicenseSauf indication contraire, les documents archivés dans Constellation sont rendus disponibles selon les termes de la licence Creative Commons "Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification" 2.5 Canada.

Bibliothèque Paul-Émile-Boulet, UQAC
555, boulevard de l'Université
Chicoutimi (Québec)  CANADA G7H 2B1
418 545-5011, poste 5630