LiveZilla Live Chat Software

Constellation, le dépôt institutionnel de l'Université du Québec à Chicoutimi

Problématique récréo-touristique de la zone riveraine du Lac St-Jean

Tremblay Jean. (1983). Problématique récréo-touristique de la zone riveraine du Lac St-Jean. Mémoire de maîtrise, Université du Québec à Chicoutimi.

[img]
Prévisualisation
PDF
6MB

Résumé

Le Lac St-Jean forme avec sa zone littorale une entité géographique particulière considérée comme l'attrait naturel majeur de la sous-région du Lac-St-Jean. Cependant, ce territoire n'a jamais fait l'objet d'une mise en valeur rationnelle au point de vue récréatif et touristique.

L'utilisation actuelle du littoral est nettement déficiente. Cet espace s'est développé selon un modèle anarchique et sans contrôle, à l'image de la majeure partie du territoire québécois. Bien que ce milieu lacustre soit encore visuellement grandiose à petite échelle, des observations à plus grande échelle nous font graduellement découvrir tous les impacts négatifs de la mauvaise utilisation.

De plus, la politique du laisser-faire ne nous permet même pas d'appréhender verticalement ni horizontalement, quel produit récréatif et touristique cet espace offre à ses utilisateurs actuels et potentiels, quel fossé sépare l'offre de la demande, quel plan de développement permettrait de répandre adéquatement aux besoins de la population et à quelles conditions.

C'est donc dans ce contexte que se situe ce mémoire, contexte à relier par ailleurs à une planification, un développement et un aménagement intégré de toutes les ressources et activités régionales.

L'objectif général de cette recherche est donc de dégager une image-synthèse du Lac St-Jean et de son espace riverain, au point de vue récréatif et touristique, par la confrontation de son potentiel, de l'offre et de la demande pour chacun de ses grands secteurs géographiques homogènes qui le composent.

En plus de cerner certaines caractéristiques de la demande, tant du marché interne qu'externe, ce portrait nous permet de définir et de préciser les caractéristiques spécifiques du produit récréo-touristique de cet espace, produit constitué de la combinaison de deux éléments de base:

- les ressources de toute nature: anthropiques, fauniques, hydriques, etc.

- les équipements, aménagements et services de soutien.

L'ensemble de la démarche nous permet finalement d'illustrer et de soutenir certaines composantes des quatre éléments de problématique sous-tendant cette recherche, soit:

un produit récréo-touristique inadéquat, un milieu naturel en perpétuelle dégradation, une accessibilité réduite aux rives et au lac et une planification nulle.

En effet, malgré un potentiel récréatif et touristique élevé dans son ensemble, le produit actuellement offert se caractérise beaucoup plus par une déficience qualitative que quantitative des équipements, aménagements, attractions et services.

L'artificialisation de l'espace, tant des berges immédiates du lac, que du secteur aménagé sur l'arrière-berge (accès publics, campings), a fortement contribué à réduire la valeur du produit récréatif et touristique. Les répercussions négatives de l'érosion des rives sur la qualité des plages, certains travaux de stabilisation des berges pour enrayer les problèmes d'érosion et le remplissage de nombreux marécages constituent des exemples les plus significatifs de dégradation du milieu.

D'autres facteurs ont également contribué à diminuer ce potentiel récréo-touristique. La pollution de l'eau de certains secteurs a joué un impact négatif sur la pratique de deux activités des plus populaires, soit la baignade et la pêche. De plus, le phénomène de privatisation actuelle des rives occasionnant un fort taux d'occupation pour fins de villégiature a réduit fortement l'accessibilité aux rives du lac.

Ce manque de planification et de contrôle systématique sur le développement et l'aménagement de la zone à l'étude a donc conduit, très souvent, à la reconstitution en milieu naturel de ce que normalement les utilisateurs tant régionaux qu'extra-régionaux désirent fuir en milieu urbain: la pollution sous plusieurs formes, une certaine promiscuité (en particulier sur les terrains de camping), la privatisation et l'artificialisation de l'espace.

Compte tenu que la région Saguenay-Lac-St-Jean devrait devenir une destination privilégiée pour la clientèle québécoise au cours des années à venir, et que les différentes ressources récréatives de plein air de cette région constitueront, dans une large part, les motifs de déplacement de cette clientèle potentielle, des interrogations sont posées quant au produit éventuel à offrir à nos futurs visiteurs.

L'auteur démontre finalement que l'aménagement global et intégré de l'ensemble des ressources du milieu est primordial et urgent pour corriger les lacunes identifiées tant au niveau de l'aménagement que de la conservation de cette richesse collective.

Type de document:Thèse ou mémoire de l'UQAC (Mémoire de maîtrise)
Date:1983
Lieu de publication:Chicoutimi
Programme d'étude:Maîtrise en études régionales
Nombre de pages:171
ISBN:1412300800
Identifiant unique:10.1522/1408495
Département, module, service et unité de recherche:Départements et modules > Département des sciences humaines > Programmes d'études de cycles supérieurs en interventions régionales
Directeur(s), Co-directeur(s) et responsable(s):Désy, Jean
Mots-clés:Tourisme--Aspect de l'environnement, Tourism--Environmental aspects, Loisirs de plein air, Outdoor recreation, Saint-Jean, Lac (Québec)--Recreational use, AMENAGEMENT, BERGE, DEVELOPPEMENT, EROSION, LAC, LAC-SAINT-JEAN, PLAGE, PLANIFICATION, RECREATION, RIVE, SAINT-JEAN, STABILISATION, THESE, TOURISME
Déposé le:01 janv. 1983 12:34
Dernière modification:20 sept. 2011 15:38
Afficher les statistiques de telechargements

Éditer le document (administrateurs uniquement)

Creative Commons LicenseSauf indication contraire, les documents archivés dans Constellation sont rendus disponibles selon les termes de la licence Creative Commons "Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification" 2.5 Canada.

Bibliothèque Paul-Émile-Boulet, UQAC
555, boulevard de l'Université
Chicoutimi (Québec)  CANADA G7H 2B1
418 545-5011, poste 5630