LiveZilla Live Chat Software

Constellation, le dépôt institutionnel de l'Université du Québec à Chicoutimi

Les enfants avec retard sont plus exposés à la maltraitance et relèvent davantage des services de la protection de la jeunesse

Dion Jacinthe, Matte-Gagné Célia, Tourigny Marc et Gaudreault Laurie. (2011). Les enfants avec retard sont plus exposés à la maltraitance et relèvent davantage des services de la protection de la jeunesse. Enfance, 4, p. 421-443.

[img]
Prévisualisation
PDF - Version publiée
144kB

URL officielle: http://www.necplus.eu/abstract_S0013754511004022

Résumé

Les enfants ayant un retard sont plus à risques d’être victimes de maltraitance et d’être impliqués dans les mandats de la protection de la jeunesse en comparaison avec les autres enfants. Dans ce contexte, la présente étude vise à distinguer les enfants qui présentent un retard de ceux n’en présentant pas sur le plan des caractéristiques individuelles, familiales et liées aux services. Ces deux groupes sont comparés à deux étapes décisionnelles du processus d’évaluation et d’orientation d’un signalement à la protection de la jeunesse, soit lorsque le signalement est retenu, et lorsque la sécurité et le développement de l’enfant sont compromis. L’étude a été réalisée auprès d’un échantillon représentatif de 4 474 enfants dont le signalement a été retenu à la protection de la jeunesse, et d’un échantillon représentatif de 2 278 enfants dont la sécurité et le développement ont été jugés compromis. Les analyses de régressions logistiques révèlent que plusieurs caractéristiques individuelles, familiales et liées aux services distinguent les deux groupes d’enfants (avec un retard et sans retard) dans les deux échantillons, notamment la présence de négligence, le jeune âge de l’enfant, des parents vivant de l’aide sociale ou qui ne coopèrent pas avec les intervenants de la protection de la jeunesse. Chez les enfants en retard, les intervenants considèrent plus souvent que les faits fondés impliquent que le développement et la sécurité sont compromis. La prise en charge est plus souvent judiciarisée ou volontaire et les intervenants identifient davantage de besoins de services. La discussion porte sur les facteurs pouvant expliquer ces différences.

Type de document:Article publié dans une revue avec comité d'évaluation
Volume:4
Pages:p. 421-443
Version évaluée par les pairs:Oui
Date:2011
Sujets:Sciences sociales et humaines > Sciences sociales > Psychologie
Département, module, service et unité de recherche:Départements et modules > Département des sciences de la santé > Module de psychologie
Mots-clés:protection de la jeunesse, retard développemental, déficience, enfants, mauvais traitements envers les enfants
Déposé le:25 mai 2012 16:56
Dernière modification:05 févr. 2016 18:40
Afficher les statistiques de telechargements

Éditer le document (administrateurs uniquement)

Creative Commons LicenseSauf indication contraire, les documents archivés dans Constellation sont rendus disponibles selon les termes de la licence Creative Commons "Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification" 2.5 Canada.

Bibliothèque Paul-Émile-Boulet, UQAC
555, boulevard de l'Université
Chicoutimi (Québec)  CANADA G7H 2B1
418 545-5011, poste 5630