LiveZilla Live Chat Software

Constellation, le dépôt institutionnel de l'Université du Québec à Chicoutimi

Confessions et rêveries chez Rousseau : l'inconjugué d'un texte?

Belle-Isle Francine. (1996). Confessions et rêveries chez Rousseau : l'inconjugué d'un texte? Protée, 24, (2), p. 87-95.

[img] PDF
174kB

Résumé

Chez Jean-Jacques Rousseau, Confessions et Rêveries apparaissent comme les deux volets d’une écriture de paradoxe. Cet inconjugué du texte prend-il effet d’une opposition dialectique, qui scande l’oscillation selon des alternances savamment distribuées, ou se présente-t-il plutôt comme une véritable interférence, quand deux mouvements se superposent dans la contradiction et se font mutuelle ingérence ? Nous voudrions montrer ici que l’ambivalence du texte de Rousseau, du contact et de la proximité, bien plus que de l’écart et de l’éloignement, fait se côtoyer au plus près de leur incompatibilité «confessions » et « rêveries », comme si le trauma d’une écriture de combat et de justification ne pouvait trouver sa fin que dans le fantasme d’une écriture de paix et de contemplation.

Type de document:Article publié dans une revue avec comité d'évaluation
Volume:24
Numéro:2
Pages:p. 87-95
Version évaluée par les pairs:Oui
Date:1996
Sujets:Arts et lettres
Département, module, service et unité de recherche:Départements et modules > Département des arts et des lettres
Mots-clés:Confessions, rêveries, Rousseau, combat, fantasme, paradoxe, interférence, ambivalence.
Déposé le:20 févr. 2013 01:26
Dernière modification:20 févr. 2013 01:26
Afficher les statistiques de telechargements

Éditer le document (administrateurs uniquement)

Creative Commons LicenseSauf indication contraire, les documents archivés dans Constellation sont rendus disponibles selon les termes de la licence Creative Commons "Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification" 2.5 Canada.

Bibliothèque Paul-Émile-Boulet, UQAC
555, boulevard de l'Université
Chicoutimi (Québec)  CANADA G7H 2B1
418 545-5011, poste 5630