LiveZilla Live Chat Software

Constellation, le dépôt institutionnel de l'Université du Québec à Chicoutimi

Importance du système racinaire adventif chez les semis d'épinette noire : rapport final pour la période 1998-99

Gagnon Éric, Lord Daniel, Allaire Jacques et Walsh Denis. (1999). Importance du système racinaire adventif chez les semis d'épinette noire : rapport final pour la période 1998-99. Université du Québec à Chicoutimi.

[img]
Prévisualisation
PDF
4MB

Résumé

Le système racinaire d'une épinette noire issue de la régénération naturelle provient surtout de racines adventives qui se sont développées sur la tige. Le premier objectif considéré dans ce rapport consiste à évaluer l'importance d'enfouir la base de la tige de semis plantés afin de favoriser le développement de tel système. Des semis ont été plantés en juin, août et septembre 1996 selon 3 méthodes de plantation (au collet, enfoui et pré-enfoui) et 3 types de sol (organique, minéral et organique (5 cm) sur du minéral). Depuis 3 ans, survie et croissance des plants font l'objet d'un suivi annuel. En 1998, le taux de survie en plantation dépasse 93%, la mortalité étant répartie également entre les traitements. Les semis de la première plantation sont plus gros puisqu'ils ont profité d'une saison supplémentaire de croissance. Le type de sol a peu d'influence sur les paramètres mesurés. Durant l'année de la plantation, 7 % des semis plantés en conditions favorables(enfoui et pré-enfoui) ont développé des racines adventives. Ce taux est passé à 43 % et 57 % en 1997 et 1998, respectivement. Les semis avec racines adventives investissent leur énergie dans ce système, au détriment du système racinaire initial, et le phénomène de défilement inverse apparait déjà chez certains semis. Jusqu'à maintenant, les traitements qui favorisent la formation des racines adventives affectent peu les paramètres mesurés. Le léger retard de croissance provoqué par le stress de l'enfouissement des semis lors de la plantation a déjà été comblé après 2 ans. Le second objectif visait à déterminer si l'enfouissement des branches basales de semis d'épinette noire suite à une plantation profonde conduit, sept ans plus tard, à une augmentation significative du nombre de plants présentant des cimes multiples. Un dispositif expérimental implanté en 1991 à l'aide d'une planteuse mécanique Sylva-Nova qui enfouissait une partie de la tige des semis a été étudié. Les résultats indiquent que le phénomène de tiges multiples suite à l'enfouissement des branches au bas du semis lors de la plantation affecte moins de 1 % des semis enfouis. Il s'agit donc d'un phénomène marginal dans cette plantation et nous estimons qu'il en serait généralement de même dans les plantations où la tige des semis aurait été partiellement enfouie.

Type de document:Rapport
Date:30 Avril 1999
Nombre de pages:38
Organisation:Université du Québec à Chicoutimi
Sujets:Sciences naturelles et génie > Sciences naturelles > Biologie et autres sciences connexes
Département, module, service et unité de recherche:Départements et modules > Département des sciences fondamentales > Modules des sciences fondamentales
Mots-clés:épinette noire, récipient, plantation, racines adventives, black spruce, Picea mariana, container, adventitious roots
Déposé le:26 janv. 2016 00:54
Dernière modification:26 janv. 2016 00:54
Afficher les statistiques de telechargements

Éditer le document (administrateurs uniquement)

Creative Commons LicenseSauf indication contraire, les documents archivés dans Constellation sont rendus disponibles selon les termes de la licence Creative Commons "Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification" 2.5 Canada.

Bibliothèque Paul-Émile-Boulet, UQAC
555, boulevard de l'Université
Chicoutimi (Québec)  CANADA G7H 2B1
418 545-5011, poste 5630