LiveZilla Live Chat Software

Constellation, le dépôt institutionnel de l'Université du Québec à Chicoutimi

Effets de la masse et de la dimension des graines d'épinette noire (Picea mariana [Mill.] B.S.P.) sur le taux de germination et la survie des semis produits en récipients

Walsh Denis et Lord Daniel. (1996). Effets de la masse et de la dimension des graines d'épinette noire (Picea mariana [Mill.] B.S.P.) sur le taux de germination et la survie des semis produits en récipients. Université du Québec à Chicoutimi.

[img]
Prévisualisation
PDF
5MB

Résumé

Le tri des graines d'épinette noire en fonction de leur masse, leur longueur et leur largeur a été évalué pour éliminer les graines qui ont un faible potentiel germinatif, permettant ainsi le semis d'une seule graine par alvéole dans une production commerciale de plants en récipient. Vingt lots de graines d'épinette noire provenant de la région Saguenay-Lac St-Jean ont été sélectionnés pour étudier les variations liées à la provenance. Les graines ont été séparées dans des tamis et la longueur, la largeur et la masse de chaque graine ont été mesurées. La masse des graines d'épinette noire varie significativement entre les zones écologiques mais leur longueur et leur largeur ne sont pas significativement différentes. Les graines provenant de la zone boréale sont plus légères que celles provenant des vergers à graines ou de la forêt mixte et la masse est corrélée à la latitude du peuplement d'origine. La germination et l'émergence des graines provenant de la pessière noire étaient plus lentes et plus faibles par rapport aux autres domaines écologiques particulièrement chez certains lots où le pourcentage final de survie des semis ne dépassait pas 56%. Le pourcentage de survie des semis n'est que de 32% pour les graines dont la masse est inférieure à 0,8 mg tandis qu'il atteint plus de 80% pour les graines dont la masse est supérieure à 1,3 mg. Ainsi, l'élimination des graines dont la masse est inférieure à 1,3 mg permettrait d'augmenter le taux d'occupation des alvéoles de 14% en moyenne. Cependant, cette augmentation n'est pas suffisante pour préconiser le semis d'une seule graine par alvéole puisque l'occupation des alvéoles ne dépasserait pas 95% dans le meilleur des cas. Une proportion importante de graines qui ont commencé à germer n'ont pas émergé de la silice et l'écart entre le pourcentage de germination et d'émergence est d'autant plus grand que la graine est légère. La difficulté des semis d'émerger au dessus de la silice qui sen de matière de recouvrement est le facteur critique limitant le taux d'occupation des alvéoles. Les recherches ultérieures devraient être axées sur les causes du faible taux d'émergence puisque les méthodes de séparation ou de conditionnement des graines risquent d'être inefficaces puisque la mortalité des graines durant l'émergence causerait une diminution du taux d'occupation des alvéoles rendant le semis d'une graine par alvéole probablement non-rentable.

Type de document:Rapport
Date:Octobre 1996
Nombre de pages:78
Organisation:Université du Québec à Chicoutimi
Sujets:Sciences naturelles et génie
Sciences naturelles et génie > Sciences appliquées
Sciences naturelles et génie > Sciences appliquées > Foresterie et sciences du bois
Département, module, service et unité de recherche:Départements et modules > Département des sciences fondamentales > Modules des sciences fondamentales
Mots-clés:masse, dimension, graine, semence, épinette noire, Picea mariana, taux de germination, survie, semis, récipient
Déposé le:18 févr. 2016 01:30
Dernière modification:18 févr. 2016 01:30
Afficher les statistiques de telechargements

Éditer le document (administrateurs uniquement)

Creative Commons LicenseSauf indication contraire, les documents archivés dans Constellation sont rendus disponibles selon les termes de la licence Creative Commons "Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification" 2.5 Canada.

Bibliothèque Paul-Émile-Boulet, UQAC
555, boulevard de l'Université
Chicoutimi (Québec)  CANADA G7H 2B1
418 545-5011, poste 5630