LiveZilla Live Chat Software

Constellation, le dépôt institutionnel de l'Université du Québec à Chicoutimi

Revue et synthèse de la littérature scientifique sur la reproduction et les habitats des poissons fourrages de la zone littorale du lac Saint-Jean

Plourde-Lavoie Patrick et Sirois Pascal. (2016). Revue et synthèse de la littérature scientifique sur la reproduction et les habitats des poissons fourrages de la zone littorale du lac Saint-Jean. Chaire de recherche sur les espèces aquatiques exploitées.

[img]
Prévisualisation
PDF
4MB

Résumé

La revue de littérature sur les poissons fourrages de la zone littorale du lac Saint-Jean a été réalisée dans un contexte où il y a peu de connaissances sur ces poissons et qu’il est présumé que leur abondance a diminuée au fil des 30 dernières années. Ces poissons peuvent être la proie d’espèces exploitées telles que la ouananiche, le doré jaune, la lotte et le grand brochet. Ils peuvent, par conséquent, avoir un impact sur la qualité de pêche sportive. De plus, ces poissons sont susceptibles d’être affectés par la gestion du niveau de l’eau et des berges du lac, laquelle est sujette à être modifiée dans le cadre du renouvellement du Programme de stabilisation des berges du lac Saint-Jean de Rio Tinto. L’objectif de cette revue de la littérature, portant sur l’écologie reproductive et l’écologie des jeunes stades de vie, est de déterminer les habitats préférentiels utilisés par les poissons fourrages du lac Saint-Jean. Cette revue est la première étape d’un processus visant à évaluer les impacts potentiels de la gestion du niveau de l’eau et des berges sur les poissons fourrages. La revue de littérature et l’analyse des données disponibles pour le lac Saint-Jean ont permis d’identifier les habitats de reproduction et les habitats des jeunes stades de vie des poissons fourrages du lac. La zone littorale à substrat de sable et de petit gravier (profondeur de 0 à 2 m principalement, jusqu’à 6 m) représente le principal habitat de quatre espèces abondantes, soit le méné émeraude, le méné à tache noire, l’omisco et le fouille-roche zébré. Les zones littorales rocheuses (galets, blocaille) et peu profondes sont utilisées principalement par la ouitouche et le naseux des rapides. De manière moins importante, les meuniers et la perchaude peuvent aussi utiliser ces habitats. Les tributaires représentent le principal habitat de reproduction des meuniers, tandis qu’ils constituent un habitat de fraie secondaire pour le fouille-roche zébré, l’omisco, le naseux des rapides et la ouitouche. Les habitats humides riverains du lac Saint-Jean sont utilisés principalement par la perchaude, de façon moins importante par le méné à tache noire et très peu par les meuniers. Les jeunes stades de vie se retrouvent tous près des rives du lac Saint-Jean à un moment ou l’autre de leur développement. Les larves de certaines espèces occupent aussi les rivières pendant les premières semaines de leur développement, tandis que d’autres sont pélagiques. Les jeunes de l’année fréquentent souvent les habitats en eau peu profonde (généralement entre 0 et 2 m) avec végétation, peu importe le type de substrat. Ils migrent vers les eaux plus profondes à la fin de l’été ou à l’automne. La perchaude et les meuniers sont les premières espèces à se reproduire. Les adultes amorcent leur migration vers les habitats de fraie lors de la crue printanière, aux alentours du départ des glaces. Les espèces qui se reproduisent sur le littoral du lac Saint-Jean le font plus tard en saison, vers la fin du printemps et en été, lorsque le niveau estival du lac est atteint. La reproduction des espèces qui utilisent à la fois le littoral et les tributaires pourrait débuter plus tôt dans les rivières. Les résultats mis dans le contexte du Programme de stabilisation des berges du lac Saint- Jean indiquent que les principaux travaux de stabilisation des berges sont localisés dans les sites de reproduction préférentiels de quatre poissons fourrages importants du lac Saint-Jean. De même, la revue de littérature met en évidence l’importance des habitats humides riverains pour les poissons du lac Saint-Jean, principalement pour la perchaude. La qualité de ces habitats, de même que leur accessibilité en période de fraie, est influencée par la gestion du niveau de l’eau.

Type de document:Rapport
Date:2016
Nombre de pages:124
Organisation:Chaire de recherche sur les espèces aquatiques exploitées
Sujets:Sciences naturelles et génie > Sciences naturelles > Biologie et autres sciences connexes
Département, module, service et unité de recherche:Départements et modules > Département des sciences fondamentales
Mots-clés:fraie, reproduction, habitat, lac Saint-Jean, littoral, poisson fourrage, méné émeraude, méné à tache noire, fouille-roche zébré, catostomidés, naseux des rapides, ouitouche, omisco, perchaude, spawn, reproduction, habitat, lac Saint-Jean, littoral, forage fish, emerald shiner, spottail shiner, logperch, catostomidae, longnose dace, fallfish, trout-perch, yellow perch
Déposé le:20 oct. 2016 23:51
Dernière modification:20 oct. 2016 23:51
Afficher les statistiques de telechargements

Éditer le document (administrateurs uniquement)

Creative Commons LicenseSauf indication contraire, les documents archivés dans Constellation sont rendus disponibles selon les termes de la licence Creative Commons "Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification" 2.5 Canada.

Bibliothèque Paul-Émile-Boulet, UQAC
555, boulevard de l'Université
Chicoutimi (Québec)  CANADA G7H 2B1
418 545-5011, poste 5630