LiveZilla Live Chat Software

Constellation, le dépôt institutionnel de l'Université du Québec à Chicoutimi

Impacts des compressions budgétaires du gouvernement fédéral sur les organismes de coopération internationale intervenant en Afrique depuis 2011 : le cas du CECI et du CSI

Mozou Kanga Marina Debora. (2016). Impacts des compressions budgétaires du gouvernement fédéral sur les organismes de coopération internationale intervenant en Afrique depuis 2011 : le cas du CECI et du CSI. Mémoire de maîtrise, Université du Québec à Chicoutimi.

[img] PDF
1MB

Résumé

Malgré son statut de pays prospère, le Canada n’a cessé de connaître, au cours des dernières décennies, des politiques de rigueur budgétaire. En effet, à son arrivée au pouvoir en 2006, le Parti conservateur s’est donné pour priorité de s’attaquer au déséquilibre budgétaire auquel le Canada était confronté. Pour redresser l’économie du pays, le gouvernement fédéral a décidé de couper dans les budgets, par annulation ou par fusion, de certains services. Dans ce cadre, l’Agence canadienne de développement international (ACDI) et le ministère des Affaires étrangères ont été fusionnés en 2013 pour créer le ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement (MAECD).Cette fusion a suscité des critiques. Pour plusieurs organismes, le nouveau ministère les marginalise au profit des intérêts commerciaux du pays. C’est dans ce contexte que s’inscrit cette recherche, dont le but principal est d’étudier l’impact des compressions budgétaires du gouvernement fédéral sur les organismes de coopération internationale (OCI). Pour réaliser cette étude, nous avons choisi d’analyser deux organismes intervenant en Afrique : le Centre de solidarité internationale (CSI) et le Centre d’étude et de coopération internationale(CECI). Le CSI se trouve en région, tandis que le CECI se situe en métropole. Pour effectuer ce travail, nous nous sommes servies des informations disponibles dans les bases de données gouvernementales et celles recueillies auprès des responsables des deux organismes étudiés. Les résultats sont présentés sous la forme d’une étude comparative afin de mieux cerner les effets des compressions budgétaires. L’étude a démontré que les compressions ont eu plusieurs conséquences pour les organismes (réduction des subventions accordées aux organismes, fermeture de certains organismes).Ces conséquences risquent, si elles persistent, d’aggraver la situation des populations qui bénéficient des activités offertes par ces organismes. L’étude a également démontré que les petits organismes comme le CSI sont plus exposés aux effets des compressions (réduction de personnel, fonctionnement moins efficace). En outre, avec la volonté d’atteindre l’équilibre budgétaire, la situation des organismes de coopération internationale est fragilisée puisque le gouvernement devient de plus en plus sélectif dans ses projets de financement.

Type de document:Thèse ou mémoire de l'UQAC (Mémoire de maîtrise)
Date:Mai 2016
Lieu de publication:Chicoutimi
Programme d'étude:Maîtrise en études et interventions régionales
Nombre de pages:125
ISBN:Non spécifié
Sujets:Sciences sociales et humaines > Sciences sociales > Études urbaines
Sciences sociales et humaines > Sciences sociales > Sciences politiques
Département, module, service et unité de recherche:Départements et modules > Département des sciences humaines > Programmes d'études de cycles supérieurs en interventions régionales
Directeur(s), Co-directeur(s) et responsable(s):Fall, Marie
Mots-clés:austérité, budget, compressions, coopération internationale, gouvernement fédéral, impact, Canada, organisme non gouvernemental
Déposé le:09 déc. 2016 08:28
Dernière modification:13 déc. 2016 02:18
Afficher les statistiques de telechargements

Éditer le document (administrateurs uniquement)

Creative Commons LicenseSauf indication contraire, les documents archivés dans Constellation sont rendus disponibles selon les termes de la licence Creative Commons "Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification" 2.5 Canada.

Bibliothèque Paul-Émile-Boulet, UQAC
555, boulevard de l'Université
Chicoutimi (Québec)  CANADA G7H 2B1
418 545-5011, poste 5630