LiveZilla Live Chat Software

Constellation, le dépôt institutionnel de l'Université du Québec à Chicoutimi

Weather effects on autumn nocturnal migration of passerines on opposite shores of the St. Lawrence estuary

Gagnon François, Ibarzabal Jacques, Savard Jean-Pierre L, Vaillancourt Pierre, Bélisle Marc et Francis Charles M.. (2011). Weather effects on autumn nocturnal migration of passerines on opposite shores of the St. Lawrence estuary. The Auk, 128, (1), p. 99-112.

[img]
Prévisualisation
PDF - Version publiée
Disponible sous licence Creative Commons Attribution Non-commercial No Derivatives.

1MB

URL officielle: http://dx.doi.org/doi:10.1525/auk.2011.09161

Résumé

We modeled migration intensity as a function of weather, using nightly migration measurements from Doppler surveillance weather radar during autumn migration on the north (Côte-Nord) and south (Gaspésie) shores of the St. Lawrence estuary, Québec, Canada. The radar had negative elevation angles, an uncommon characteristic among weather radars, which allowed simultaneous low-altitude monitoring of bird migration on each side of the estuary. Precipitation and wind both had strong effects on the intensity of migration. Very few birds migrated when >40% of the area had precipitation, especially when winds were strong. Light winds were associated with the strongest migration intensity, regardless of wind direction; in stronger winds, migration was likely only when winds were predominantly from the north. Days immediately after adverse weather events, which are assumed to lead to an accumulation of migrants, were associated with an increase in the intensity of migration in Côte-Nord, but not in Gaspésie. Time since the passage of a cold front had no effect in either region. Bird flight direction and behavior in relation to wind differed on each side of the estuary. On Côte-Nord, birds tended to migrate in a southwesterly direction along the St. Lawrence north coast, in a direction relatively unaffected by wind direction; they compensated or overcompensated for wind drift by following the coast. By contrast, birds in Gaspésie tended to fly in a more southerly direction. They migrated partially or almost fully downwind with only limited compensation, their flight direction often changing with wind direction.

Nous avons modélisé l'intensité migratoire automnale en fonction de la météo, en utilisant des mesures de la migration nocturne prises à la fois sur la rive nord (Côte-Nord) et la rive sud (Gaspésie) de l'estuaire du Saint-Laurent, Québec, Canada, à l'aide d'un radar Doppler de surveillance météorologique. Ce radar effectue des balayages à des angles négatifs, une caractéristique rare chez les radars météo qui permet entre autres, de relever des données de migration d'oiseaux à basse altitude et simultanément de chaque côté de l'estuaire. Nos résultats montrent que les précipitations et le vent avaient de forts effets sur l'intensité migratoire. Peu d'oiseaux migraient quand 40% ou plus du territoire était affecté par des précipitations, particulièrement en combinaison avec des vents forts. Les plus fortes intensités migratoires étaient associés avec des vents légers, peu importe la direction du vent; par vents forts, la migration était plus probable quand les vents avaient une composante nord. Un événement de conditions météo adverses à la migration s'ensuivait d'une augmentation de l'intensité migratoire sur la Côte-Nord, mais pas en Gaspésie. Le passage d'un front froid n'avait aucun effet sur la migration dans l'une ou l'autre des deux régions. La direction de vol des oiseaux et leur comportement relativement au vent différaient de chaque côté de l'estuaire. Sur la Côte-Nord, les oiseaux avaient tendance à migrer vers Ie sud-ouest, Ie long de la rive nord du Saint-Laurent; cette direction de vol était peu affectée par la direction du vent et les oiseaux suivaient la côte en compensant ou surcompensant pour la dérive par les vents. En opposition, les oiseaux en Gaspésie avaient tendance à voler vers Ie sud; leur migration se faisait en suivant partiellement ou pleinement le vent avec peu de compensation et avec une direction de vol qui changeait souvent avec la direction du vent.

Type de document:Article publié dans une revue avec comité d'évaluation
ISSN:00048038 (ISSN)
Volume:128
Numéro:1
Pages:p. 99-112
Version évaluée par les pairs:Oui
Date:2011
Sujets:Sciences naturelles et génie > Sciences naturelles > Biologie et autres sciences connexes
Département, module, service et unité de recherche:Départements et modules > Département des sciences fondamentales
Mots-clés:Circular regression, migratory behavior, modeling, nocturnal migration, predictive models, songbird migration, weather radar, wind selectivity
Déposé le:05 juin 2017 14:39
Dernière modification:05 juin 2017 14:39
Afficher les statistiques de telechargements

Éditer le document (administrateurs uniquement)

Creative Commons LicenseSauf indication contraire, les documents archivés dans Constellation sont rendus disponibles selon les termes de la licence Creative Commons "Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification" 2.5 Canada.

Bibliothèque Paul-Émile-Boulet, UQAC
555, boulevard de l'Université
Chicoutimi (Québec)  CANADA G7H 2B1
418 545-5011, poste 5630