LiveZilla Live Chat Software

Constellation, le dépôt institutionnel de l'Université du Québec à Chicoutimi

Croissance post-traumatique chez les citoyens de Lac-Mégantic trois ans après la catastrophe ferroviaire de juillet 2013

Lansard Anne-Lise. (2019). Croissance post-traumatique chez les citoyens de Lac-Mégantic trois ans après la catastrophe ferroviaire de juillet 2013. Mémoire de maîtrise, Université du Québec à Chicoutimi.

[img] PDF
7MB

Résumé

Le 6 juillet 2013, un train a déraillé en plein centre-ville de Lac-Mégantic (MRC du Granit, Québec, Canada). Cette catastrophe technologique a entraîné des pertes humaines et matérielles importantes ainsi que de graves conséquences sur le fonctionnement psychosocial de plusieurs citoyens. Trois ans après cet évènement traumatique, ce mémoire porte un intérêt particulier aux changements positifs que peuvent percevoir certaines personnes à la suite d’une telle catastrophe. Lorsque ces perceptions sont nombreuses et d’intensité modérée ou élevée, il est possible que ces individus fassent preuve de croissance post-traumatique, telle qu’évaluée par le Posttraumatic Growth Inventory (PTGI) de Tedeschi et Calhoun (1996). Plusieurs facteurs prédictifs de ce phénomène ont été repérés dans les précédentes études consultées, mais ceux-ci soulèvent encore des interrogations. De plus, à l’heure actuelle, certains chercheurs estiment que la croissance post-traumatique est réelle et découle d’un processus cognitif, tandis que d’autres conçoivent que la croissance post-traumatique doit plutôt être considérée comme des changements positifs illusoires traduisant l’adoption d’une stratégie d’adaptation centrée sur les émotions. C’est pourquoi, dans ce mémoire, l’interprétation des résultats a été réalisée en se basant sur le modèle du fonctionnement descriptif de la croissance post-traumatique (Tedeschi et Calhoun, 2004), tout en gardant à l’esprit les autres conceptions de ce phénomène développées par d’autres auteurs. Par ailleurs l’approche bioécologique de Bronfenbrener (1979) a aussi permis de mettre en lumière les impacts positifs de cette catastrophe ferroviaire dans différents aspects de la vie des répondants ainsi que les facteurs associés à la croissance post-traumatique. La présente recherche a été menée plus de trois ans après le déraillement de train auprès de 85 personnes afin : 1) d’identifier les facteurs pré-, péri- et post-catastrophe associés à la présence d’une croissance post-traumatique chez des adultes demeurant à Lac-Mégantic et 2) d’identifier les retombées positives du déraillement du train, telles que perçues par ces mêmes répondants. Ce mémoire repose sur un devis mixte dans lequel chaque répondant a d’abord complété un questionnaire administré par téléphone, pour ensuite participer à une entrevue semi-dirigée. Les résultats de cette étude démontrent qu’à long terme, après le déraillement du train, un nombre non négligeable d’individus font preuve de croissance post-traumatique. La plupart des répondants rencontrés ont donc été en mesure de percevoir des changements positifs dans les cinq domaines du PTGI : nouvelles possibilités, relations avec les autres, appréciation de la vie, forces personnelles et changements spirituels. Par ailleurs, des changements positifs ont également été nommés par les répondants dans leur vie personnelle, conjugale, familiale, professionnelle, sociale et communautaire. Les résultats de cette étude montrent aussi que, même si certaines personnes n’ont pas un score suffisamment élevé pour estimer qu’ils font preuve de croissance post-traumatique, la majorité des répondants ont rapporté au moins un changement positif dans leur vie. Par ailleurs, la présence de changements positifs cohabite avec des impacts négatifs de la catastrophe, particulièrement en ce qui concerne la santé physique et psychologique. Les données recueillies lors de la passation du questionnaire démontrent la présence de liens entre le genre et le deuil compliqué et la croissance post-traumatique. Ainsi, les femmes sont plus nombreuses que les hommes à faire preuve de croissance post-traumatique, tandis que le deuil compliqué semble faire obstacle à ce phénomène. De plus, cette étude montre que la capacité à reprendre un rythme de vie normale et la capacité à faire face à d’autres évènements stressants sont deux modes de gestion de la catastrophe associés positivement à la croissance post-traumatique. L’analyse du discours des répondants a, pour sa part, permis de constater que le partage de ses émotions et de son vécu avec les membres de son entourage après une catastrophe joue un rôle non négligeable dans l’apparition de changements positifs dans la vie des citoyens. Les personnes vont également se comparer aux autres pour pouvoir se concentrer sur le positif. De plus, percevoir certains changements positifs dans certains aspects de leur vie, notamment s’impliquer dans sa communauté après la catastrophe semble induire d’autres changements positifs dans leur vie. Finalement, certains changements positifs sont perçus par les répondants comme des stratégies d’adaptation et d’autres sont le résultat d’une adaptation réussie. En somme, cette recherche a permis d’approfondir les connaissances sur les impacts positifs pouvant survenir après une catastrophe et les facteurs pouvant favoriser la croissance post-traumatique. Par ailleurs, elle permet d’inviter les intervenants sociaux à tenir compte, lors de leur soutien aux victimes d’évènements traumatiques, de la présence potentielle de retombées positives permettant ainsi de donner de l’espoir et d’accompagner ces personnes vers un développement personnel plutôt que de se focaliser uniquement sur la réduction de leur symptomatologie.

Type de document:Thèse ou mémoire de l'UQAC (Mémoire de maîtrise)
Date:2019
Lieu de publication:Chicoutimi
Programme d'étude:Maîtrise en travail social
Nombre de pages:206
ISBN:Non spécifié
Sujets:Sciences sociales et humaines > Sciences sociales > Psychologie
Sciences sociales et humaines > Sciences sociales > Service social et travail social
Département, module, service et unité de recherche:Départements et modules > Département des sciences humaines > Unité d'enseignement en travail social
Directeur(s), Co-directeur(s) et responsable(s):Maltais, Danielle
Mots-clés:adultes, catastrophe, conséquences post-désastre, croissance post-traumatique, déraillement de train, Lac-Mégantic
Déposé le:26 avr. 2019 09:19
Dernière modification:09 mai 2019 19:55
Afficher les statistiques de telechargements

Éditer le document (administrateurs uniquement)

Creative Commons LicenseSauf indication contraire, les documents archivés dans Constellation sont rendus disponibles selon les termes de la licence Creative Commons "Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification" 2.5 Canada.

Bibliothèque Paul-Émile-Boulet, UQAC
555, boulevard de l'Université
Chicoutimi (Québec)  CANADA G7H 2B1
418 545-5011, poste 5630